Tsahal arrête d’autres complices présumés du terroriste de Barkan
Rechercher

Tsahal arrête d’autres complices présumés du terroriste de Barkan

Ashraf Na'alowa est toujours en fuite après l'assassinat de Kim Levengrond Yehezkel et Ziv Hajbi le 7 octobre dernier dans une usine de la zone industrielle de Cisjordanie

Les soldats israéliens durant un raid d'arrestation dans le camp de réfugiés de Deheishe sur une photo diffusée le 23 juillet 2018 (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)
Les soldats israéliens durant un raid d'arrestation dans le camp de réfugiés de Deheishe sur une photo diffusée le 23 juillet 2018 (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)

Les soldats de Tsahal opérant en Cisjordanie ont arrêté un certain nombre de personnes soupçonnées d’avoir aidé le terroriste en fuite qui a tué deux Israéliens dans la zone industrielle de Barkan au début du mois.

Plus tôt cette semaine, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté un certain nombre de suspects palestiniens dans le nord de la Cisjordanie qui auraient aidé le terroriste en fuite Ashraf Na’alowa.

Des agents infiltrés de Tsahal, de la police israélienne et des services de sécurité du Shin Bet, ont mené des raids dans la ville de Tulkarem en Cisjordanie et dans la ville de Danaba, près du site de l’attaque de Barkan et du village de Shuweika, où le suspect a son domicile.

Lors de l’une des arrestations à Danaba, d’un homme qui aurait fourni de la nourriture et un abri à Na’alowa pendant sa cavale, les soldats israéliens ont ouvert le feu chez le suspect, sans faire de blessés, a indiqué l’armée.

Ashraf Walid Suleiman Naalowa, un Palestinien soupçonné d’avoir perpétré un attentat terroriste meurtrier le 7 octobre 2018 dans la zone industrielle de Barkan au nord de la Cisjordanie. (Crédit : autorisation)

Le suspect a été arrêté et, avec les autres, remis au service de sécurité du Shin Bet pour interrogatoire.

Au total, les forces israéliennes ont arrêté 16 suspects palestiniens lors de raids nocturnes à travers la Cisjordanie, a indiqué l’armée.

Naalowa est en fuite depuis qu’il a sauvagement assassiné Kim Levengrond Yehezkel et Ziv Hajbi le 7 octobre dans l’usine de la zone industrielle de Barkan où il était employé. Une troisième Israélienne, Sara Vaturi, a été blessée dans l’attaque.

Plusieurs membres de la famille de Naalowa ont été arrêtés ou incarcérés à la suite de cette attaque. L’armée israélienne a lancé plusieurs avertissements demandant aux Palestiniens du nord de la Cisjordanie de ne pas venir en aide à Naalowa.

Kim Levengrond Yehezkel, 29 ans (à gauche) et Ziv Hajbi, 35 ans, tués dans un attentat terroriste dans la zone industrielle Barkan en Cisjordanie, le 7 octobre 2018 (Crédit : capture d’écran : Facebook)

L’armée a lancé une enquête sur l’attentat pour déterminer, entre autres, comment l’arme avait été introduite clandestinement dans le parc industriel et si le terroriste avait l’intention de prendre en otage Levengrond Yehezkel, après lui avoir attaché les mains avec de la ficelle, avant de finalement l’abattre.

Levengrond Yehehezkel était secrétaire tandis que Hajbi travaillait à la comptabilité à l’usine du Groupe Alon dans le parc industriel. Naalowa y travaillait comme électricien.

L’armée a déclaré que Naalowa n’avait aucun antécédent d’activités terroristes et n’était lié à aucun groupe terroriste, bien que plusieurs mouvances aient félicité ses actions.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...