Tsahal avance dans la démolition de la maison du tueur de l’adolescente
Rechercher

Tsahal avance dans la démolition de la maison du tueur de l’adolescente

Les forces de sécurité ont saisi 3 armes dans la région de Bethléem et arrêté 7 suspects palestiniens

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des soldats israéliens remettent un ordre de démolition à la résidence de Muhammad Tarayrah, le terroriste palestinien de 17 ans qui avait assassiné dans son lit à Kiryat Arba Hallel Yaffa Ariel, 13 ans, à Bani Naim, le 5 juillet 2016. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)
Des soldats israéliens remettent un ordre de démolition à la résidence de Muhammad Tarayrah, le terroriste palestinien de 17 ans qui avait assassiné dans son lit à Kiryat Arba Hallel Yaffa Ariel, 13 ans, à Bani Naim, le 5 juillet 2016. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)

L’Administration civile en Cisjordanie et l’armée israélienne ont informé dans la nuit de lundi la famille d’un terroriste palestinien, qui a tué jeudi dernier une adolescente israélienne de 13 ans dans son lit, de leur intention de démolir leur maison.

Les soldats ont remis l’ordre de démolition au domicile de Muhammad Tarayrah dans le village de Bani Naim, en Cisjordanie, à l’est de Hébron.

Jeudi dernier, Tarayrah, 17 ans, s’est introduit dans l’implantation juive voisine de Kiryat Arba et a poignardé à maintes reprises Hallel Yaffa Ariel alors qu’elle dormait dans son lit. L’équipe de sécurité de l’implantation est rapidement arrivée sur les lieux et a abattu Tarayrah. Ariel a été prononcée morte peu après. Un garde civil a également été blessé pendant l’attaque terroriste.

L’information de démolition a été remise le lendemain de l’arrestation de deux frères de Tarayrah dans le village.

Hallel Yaffa Ariel, 13 ans, poignardée à mort dans son lit par un terroriste palestinien à Kyriat Arba, en Cisjordanie, le 30 juin 2016. (Crédit : autorisation de la famille, Yonatan Sindel/Flash90)
Hallel Yaffa Ariel, 13 ans, poignardée à mort dans son lit par un terroriste palestinien à Kyriat Arba, en Cisjordanie, le 30 juin 2016. (Crédit : autorisation de la famille, Yonatan Sindel/Flash90)

En début de semaine, des soldats israéliens avaient aussi arrêté la sœur de Tarayrah, Lara, pour incitation [à la violence] après la publication jeudi dans un média palestinien d’une courte vidéo montrant une sœur de Tarayrah parler de son frère comme d’un « martyr ».

Lundi, les troupes israéliennes ont détruit les domiciles en Cisjordanie de deux terroristes palestiniens qui avaient mené une attaque au couteau mortelle à Jérusalem l’année dernière. Alors que les troupes avançaient pour raser les constructions, ils ont affronté des émeutiers palestiniens qui protestaient contre cette action.

La pratique de démolition des résidences familiales des terroristes a été critiquée par des ONG locales et étrangères. Les responsables israéliens ont cependant défendu la mesure, qui a selon eux un effet dissuasif critique pour de futures attaques.

Egalement dans la nuit de lundi, les forces de sécurité ont saisi trois armes improvisées dans la ville palestinienne de Beit Fajjar, au sud ouest de Bethléem.

Trois armes improvisées saisies par l'armée israélienne à Bayt Fajar, au sud ouest de Bethléem, le 5 juillet 2016. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)
Trois armes improvisées saisies par l’armée israélienne à Bayt Fajar, au sud ouest de Bethléem, le 5 juillet 2016. (Crédit : porte-parole de l’armée israélienne)

La police des frontières et les forces de sécurité ont aussi arrêté sept Palestiniens qui sont suspectés d’activités de « terrorisme populaire » et d’émeutes violentes en Cisjordanie et dans la vallée du Jourdain.

Deux membres du Hamas ont été arrêtés à Naplouse ; un à Awarta, au sud-est de Naplouse ; et un autre à Tubas, au nord de Jéricho. Deux Palestiniens ont été arrêtés à Al-Bireh, au nord de Ramallah, et un autre à Beit Ummar, au sud-ouest de Bethléem.

Au lendemain de l’attaque de Kiryat Arba, un homme armé palestinien avait abattu le rabbin Miki Mark pendant qu’il conduisait avec sa femme et deux de ses enfants près de l’implantation d’Otniel, non loin de Hébron. Sa femme, Chava, et sa fille de 14 ans ont été grièvement blessées dans l’attaque, et son fils de 15 ans a été légèrement blessé.

En réponse à ces attaques, Israël a bouclé la région de Hébron et le village de Bani Naim, d’où venait Tarayrah. Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a également révoqué les permis de travail de 2 800 habitants de Bani Naim.

L’armée a rendu responsable de la hausse des attaques terroristes la fin du Ramadan, ainsi que les effets inspirants d’une attaque terroriste « réussie », a déclaré un porte-parole.

Depuis octobre, 35 Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont été assassinés pendant la vague de terrorisme palestinien et de violence, et des centaines de personne ont été blessées. Environ 200 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...