Tsahal boucle la ville des terroristes de Tel Aviv et cartographie leur maison
Rechercher

Tsahal boucle la ville des terroristes de Tel Aviv et cartographie leur maison

Les soldats ont arrêté un nombre non révélé de personnes dans le village de Cisjordanie et fermé la zone sauf pour des “cas humanitaires”

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les forces israéliennes ont lancé un raid sur le village de Cisjordanie des deux terroristes palestiniens qui ont mené la fusillade fatale de Tel Aviv mercredi soir, a annoncé l’armée.

Un nombre non révélé de résidents ont été arrêtés et le village de Yatta, dans les collines de Hébron, a été fermé jusqu’à nouvel ordre suite à une « évaluation sécuritaire », a annoncé jeudi matin l’armée israélienne.

L’entrée et la sortie du village ne seront autorisées que pour les « cas humanitaires », a annoncé l’armée.

Pendant le raid nocturne, le domicile de l’un des terroristes a été mesuré et préparé pour une éventuelle démolition, a annoncé l’armée.

Israël dit que les démolitions sont utilisées pour dissuader les Palestiniens de mener d’autres attaques, mais les détracteurs de cette politique affirment qu’il s’agit d’une punition collective qui s’avérerait être inefficace.

Soldat israélien à Yatta, près de Hébron, après un attentat au marché Sarona de Tel Aviv par deux terroristes originaires du village, dans la nuit du 8 au 9 juin 2016. (Crédit : armée israélienne)
Soldat israélien à Yatta, près de Hébron, après un attentat au marché Sarona de Tel Aviv par deux terroristes originaires du village, dans la nuit du 8 au 9 juin 2016. (Crédit : armée israélienne)

Ailleurs en Cisjordanie, les forces israéliennes ont arrêté sept Palestiniens ayant participé à des manifestations violentes et des jets de pierres et de cocktails Molotov contre des soldats et des civils.

A Awarta, au sud de Naplouse, les soldats israéliens ont arrêté une personne suspectée d’avoir pris part à des émeutes. A quelques kilomètres au sud de là, deux autres personnes ont été arrêtées à Beita al-Foka.

Les soldats ont arrêté deux autres personnes à Bethléem. Une personne a été arrêtée à Azariya, à l’est de Jérusalem, et une autre à Beit Surik, près de Ramallah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...