Après l’attaque de Tel Aviv, le Hamas appelle à plus d’attaques durant le Ramadan ; 4 morts
Rechercher

Après l’attaque de Tel Aviv, le Hamas appelle à plus d’attaques durant le Ramadan ; 4 morts

La police a arrêté deux terroristes, cousins originaires de Yatta près de Hébron ; les résidents aux alentours du marché Sarona doivent rester chez eux ; Netanyahu convoque les responsables de la sécurité

« Nous avons entendu de nombreux coups de feu, » a déclaré un témoin de la fusillade au marché Sarona de Tel Aviv, situé près près du ministère israélien de la Défense et d’un QG de l’armée.

« Nous avons entendu de nombreux coups de feu. Nous avons compris qu’il s’agissait de terroristes », a dit un autre témoin.

Un autre témoin oculaire a confié à la Deuxième chaîne qu’il a vu le tireur ouvrir le feu. Quand il a manqué de balles, il a jeté l’arme à feu sous une chaise et a fui vers la rue Carlebach.

Un autre témoin oculaire a déclaré à la radio publique que les tireurs étaient habillés comme des hommes Haredi. Cette information n’a pas été confirmée par d’autres sources.

Avraham Liber, jeune homme venu de Jérusalem, partageait une glace en terrasse avec des amis. « J’étais assis de telle sorte que j’ai pu voir le tireur », a-t-il relaté, « il avait l’air d’être assis sur une chaise, et puis il s’est levé, et il s’est mis à tirer comme ça sur les gens autour de lui, à bout portant ». « C’est un truc de dingue », a-t-il ajouté.

La porte-parole de la police Merav Lapidot a d’abord déclaré : « Deux terroristes ont été impliqués, les deux ont été neutralisés. L’un est blessé, l’état de l’autre n’est pas connu à l’heure actuelle. Tous ces détails sont préliminaires. »

« Deux terroristes sont arrivés sur les lieux en ouvrant le feu », a ensuite dit le chef de la police de Tel-Aviv Chico Edri à des journalistes. Neuf personnes ont été atteintes, a-t-il dit.

« Sur les deux terroristes, un a été arrêté et l’autre a été atteint par balles », a-t-il dit. Le terroriste blessé a été conduit à l’hôpital.

Les résidents aux alentours du marché Sarona doivent rester chez eux.

Les deux terroristes étaient en Israël sans permis, l’un des deux figurait sur la liste du Shin Bet. Selon des sources sécuritaires palestiniennes, les deux terroristes avaient disparu depuis des jours.

« Gloire et salut » aux tireurs de Tel-Aviv, a écrit le chef du Hamas, Ismail Haniyeh sur son compte Twitter après l’attaque.

https://twitter.com/IsmailHaniyyeh/status/740629417483993088

Un autre haut responsable du Hamas et porte-parole à Gaza, Mouchir al Masri, a appelé Hébron, d’où sont originaires les terroristes de la fusillade, la « capitale de l’intifada de Jérusalem. »

« Plusieurs blessés » ont été évacués du marché Sarona situé dans le centre de Tel Aviv.

Eli Bin, directeur général des services de secours du Magen David Adom, avait dit peu après la fusillade qu’il y avait « plusieurs blessés, nous ne savons pas encore le nombre exact. De nombreuses ambulances sont sur les lieux. »

Haaretz avait déclaré qu’il y avait au moins cinq blessés. Puis, Magen David Adom a évoqué un bilan d’au moins 9 blessés dont un grave. Six des 9 blessés sont emmenés à l’hôpital Ichilov. Un blessé a été emmené à Tel Hashomer.

Puis l’hôpital a publié un communiqué : « La mort de trois personnes vient d’être établie ».

Le bilan est donc passé à 3 morts et 2 blessés graves et 3 victimes stabilisées. Une victime a ensuite succombé à ses blessures, ramenant le bilan des morts à 4.

Yechiel Miller, médecin bénévole d’United Hatzalah présent sur la scène a déclaré : « Quand je suis arrivé sur les lieux, j’ai vu une femme qui était inconsciente et qui ne respirait pas et était dans un état critique. Nous avons alors commencé à la réanimer. Nous avons également traité de nombreuses autres personnes qui ont subi des blessures par balles et à cause des éclats de balles. »

Davidi Dahan, un autre médecin d’United Hatzalah a dit : « Quand je suis arrivé sur les lieux, j’ai vu deux jeunes gens qui souffraient de blessures par balles à l’extérieur d’un restaurant au centre du marché Sarona. Nous les avons traités ainsi que de nombreux autres individus qui étaient sous le choc. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu vient d’atterrir à l’aéroport Ben Gourion après sa visite de deux jours à Moscou.

Il est sur le chemin de Tel-Aviv, où il rencontrera le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan, le chef du Shin Bet Nadav Argaman, le commissaire de police Roni Alsheich et d’autres responsables de la sécurité.

La réunion est prévue pour avoir lieu au complexe Kirya qui sert de QG à l’armée israélienne.

Depuis l’hôpital d’Ichilov, Ron Huldai, le maire de Tel Aviv demande à la population « de rester calme, la terreur ne saura pas nous vaincre. »

Il poursuit : « Je demande au public de rester calme. Tel Aviv-Jaffa a été pendant des années une cible de la terreur qui tente de perturber nos vies. Nous allons continuer à vivre dans cette ville, à créer et à construire. Aucune terreur nous vaincra. Nous allons continuer à chercher la paix ».

La municipalité a annoncé un renforcement de la sécurité auprès des écoles, des bâtiments publics et des lieux fréquentés.

Cependant, a convenu le maire Ron Huldai cité par un porte-parole, « nous ne pourrons pas mettre un policier à l’angle de chaque rue ». « L’assaillant solitaire peut surgir à tous les coins de rue, telle est la réalité avec laquelle il nous faut vivre », a-t-il dit.

Danny Danon en mai 2014. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Danny Danon en mai 2014. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

« L’odieux attentat d’aujourd’hui prouve malheureusement que lorsque la communauté internationale refuse de condamner la terreur contre les Israéliens, la prochaine attaque est seulement une question de temps. La terreur à Tel Aviv doit être traitée de la même manière que la terreur à Paris ou à Istanbul, » a déclaré, Danny Danon, l’envoyé israélien aux Nations unies, dans un communiqué.
 
« Je demande au Conseil de sécurité et au Secrétaire général de condamner sans équivoque cette attaque palestinienne meurtrière. Ils doivent exiger de la direction palestinienne qu’elle mette immédiatement fin à leur rhétorique haineuse qui incite au terrorisme ».

L’envoyé spécial de l’ONU au Proche-Orient Nickolay Mladenov a condamné l’attaque. « Tout le monde doit rejeter la violence et dire non au terrorisme », a-t-il dit dans une apparente allusion aux dirigeants palestiniens.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...