Tsahal dit avoir trouvé des failles dans la formation des militaires
Rechercher

Tsahal dit avoir trouvé des failles dans la formation des militaires

Le chef d'état-major de l'époque Gadi Eizenkot avait demandé l'ouverture d'une enquête en août dernier, après une série d'incidents survenus durant les entraînements

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un groupe de femmes soldats participe à un exercice d'entraînement dans le cadre de la formation des commandants de chars, sur une photographie non datée. (Armée israélienne)
Un groupe de femmes soldats participe à un exercice d'entraînement dans le cadre de la formation des commandants de chars, sur une photographie non datée. (Armée israélienne)

L’armée israélienne a déclaré qu’elle a trouvé un certain nombre de failles dans la façon dont ses hommes sont formés, et cherchera à les corriger dans les mois à venir, après une enquête qui fait suite à plusieurs incidents survenus l’été dernier.

« La commission [d’enquête] a trouvé des lacunes dans les normes de ces unités, que l’ont peut voir dans certains entrainements et formations et qui émanent de la façon dont les chefs ont été formés dans ces unités », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Le chef d’état-major de l’époque Gadi Eizenkot a ordonné qu’une enquête soit ouverte en août dernier, après une série d’incidents survenus dans la brigade commando, notamment après qu’un soldat eut été accidentellement tué par un camarade dans un « jeu de tir ».

Un militaire a été grièvement blessé après qu’il eut sauté de sa jeep dans un arbuste épineux, et un soldat a été moyennement blessé durant un cours d’arts martiaux, où il n’a pas été correctement soigné.

Les résultats de cette enquête ont été présentés lundi au chef d’état-major Aviv Kohavi par le général de division Itai Virov, qui a mené l’enquête.

Kohavi a appelé à un certain nombre de changements dans la formation des forces spéciales et a appelé à « mettre l’accent sur les questions de sécurité », a déclaré l’armée.

Le chef de l’armée a également appelé à un examen supplémentaire des questions de sécurité et de la « culture organisationnelle » des unités de l’armée en général.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...