Tsahal emprisonne un soldat et en sanctionne 3 autres après un tir accidentel
Rechercher

Tsahal emprisonne un soldat et en sanctionne 3 autres après un tir accidentel

Un instructeur de Krav Maga d'une unité d'élite a tiré un coup de pistolet par erreur

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un homme israélien tire au pistolet dans un salle de tir à Jérusalem, le 8 mars 2007. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Un homme israélien tire au pistolet dans un salle de tir à Jérusalem, le 8 mars 2007. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Lundi, un soldat a été condamné à 20 jours de prison et quatre officiers ont fait l’objet d’un blâme. Le soldat a accidentellement tiré un coup de feu à l’intérieur d’un bâtiment sur une base dans le centre d’Israël, a indiqué l’armée.

Alors qu’il n’est pas rare que Tsahal punisse lourdement les responsables d’incidents touchant à la sécurité, ces sanctions semblaient assez inhabituelles dans la mesure où personne n’a été blessé au cours de l’incident.

Le 4 mai, le soldat, un instructeur de Krav Maga de l’unité de combat d’élite Yahalom, a tiré par accident un coup de feu avec son arme dans sa chambre. Son unité est située sur la base de Sirkin dans la ville de Petah Tikva, a indiqué l’armée. Personne n’a été blessé.

Le chef de l’infanterie israélienne, le général Yoel Strick, a diligenté une enquête complète sur l’incident. L’enquête a été confiée au colonel Barak Rubin, qui dirige la brigade réserviste Alon, qui comprend des spécialistes des questions de sécurité, des armes à feu et l’infanterie.

« Strick a reçu leurs recommandations et a ordonné de modifier des directives professionnelles pour clarifier certains protocoles de sécurité », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Le chef d’Etat major de l’Armée israélienne Aviv Kohavi a également reçu un rapport sur les conclusions de l’enquête.

En plus d’avoir revu les protocoles de sécurité de l’armée, la commission a recommandé une série de mesures disciplinaires contre les personnes impliquées dans l’incident.

L’instructeur de Krav Maga a été expulsé de l’unité Yahalom et condamné à 20 jours de prison.

Le chef de l’unité Yahalom, un colonel, a reçu un blâme officiel sur ses états de service. Le commandant de l’école de formation de l’unité, un lieutenant colonel, a été officiellement réprimandé et il ne pourra pas obtenir de promotion dans les deux prochaines années. L’officier responsable de l’enseignement des techniques de combat dans l’unité, un capitaine, a aussi perdu son poste.

« Tsahal continuera à mener des enquêtes approfondies sur chaque incident irrégulier, particulièrement en ce qui concerne les violations des procédures de sécurité, afin d’apprendre [des erreurs], de progresser et d’éviter d’autres incidents de sécurité à l’avenir », a déclaré l’armée.

Plus tôt ce mois, un officier de l’armée israélienne a été gravement blessé quand il a été touché accidentellement par une balle lors d’un exercice dans le sud d’Israël.

En 2018, un soldat de l’unité d’élite Duvdevan avait accidentellement tué un autre membre de l’unité alors qu’ils jouaient à « dégainer » leur arme avant une séance d’entraînement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...