Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Tsahal enquête sur la mort de plus de 20 Gazaouis dans une frappe contre un élément du Hamas

L'armée a utilisé une "munition précise" pour cibler un terroriste à Khan Younès où elle avait demandé aux Palestiniens d'évacuer avant la reprise attendue des raids dans cette zone

Une camionnette transportant des blessés palestiniens arrivant à l'hôpital Nasser, après une frappe israélienne qui, selon l'armée israélienne, a ciblé un agent du Hamas qui a participé à l'attaque terroriste du 7 octobre, dans la ville de Khan Younès, au sud de Gaza, le 9 juillet 2024. (Crédit : Bashar Taleb/AFP)
Une camionnette transportant des blessés palestiniens arrivant à l'hôpital Nasser, après une frappe israélienne qui, selon l'armée israélienne, a ciblé un agent du Hamas qui a participé à l'attaque terroriste du 7 octobre, dans la ville de Khan Younès, au sud de Gaza, le 9 juillet 2024. (Crédit : Bashar Taleb/AFP)

L’armée israélienne a annoncé tôt mercredi qu’elle enquêtait sur des informations selon lesquelles des dizaines de Palestiniens auraient été tués et blessés lors d’une frappe dans le sud de Gaza, à Khan Younès, la veille.

Selon Tsahal, la frappe visait un élément du groupe terroriste palestinien du Hamas qui avait participé au pogrom du 7 octobre qui a déclenché la guerre dans la bande de Gaza.

L’armée a déclaré qu’un avion de chasse avait lancé une « munition de précision » lors de la frappe contre le terroriste du Hamas.

Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, a indiqué que 29 Palestiniens avaient été tués et plus de 50 autres blessés à l’école al-Awda, dans le quartier d’Abasan à Khan Younès.

D’autres médias ont rapporté que la frappe a touché les tentes de familles déplacées à l’extérieur de l’école.

L’armée a déclaré qu’elle enquêtait sur ces informations, ajoutant que l’école où les Palestiniens s’abritaient est proche du site de la frappe.

Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 9 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)

La semaine dernière, Tsahal a appelé à évacuer l’est de Khan Younès, y compris Abasan, demandant aux habitants de Gaza de se diriger vers une « zone humanitaire » désignée à la suite d’un barrage de roquettes tiré par le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien.

Tsahal s’est retirée de Khan Younès en avril après y avoir opéré pendant quatre mois, comme elle s’était retirée du nord de Gaza plus tôt dans l’opération contre le Hamas. Depuis, l’armée est retournée dans les zones septentrionales pour y mener des raids plus petits et localisés, et semble prête à répéter cette opération dans la ville méridionale, où elle a effectué de nombreuses frappes au cours de la semaine écoulée.

La frappe de mardi est survenue alors que les soldats israéliens et les groupes terroristes palestiniens continuent de s’affronter dans la bande de Gaza, notamment dans Gaza City, où, selon les Nations unies, des milliers de personnes ont fui.

« De nombreuses personnes ont été déplacées sous les tirs et les bombardements, et très peu d’entre elles ont pu emporter leurs effets personnels », a déclaré le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, citant des rapports du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

L’OCHA a décrit ce dernier déplacement de personnes suite aux récents ordres d’évacuation israéliens comme « dangereusement chaotique », les personnes fuyant devant aller dans ou à travers des quartiers où des combats ont lieu – ou dans des zones où des ordres d’évacuation israéliens distincts ont été émis plus tard, a estimé Dujarric.

Depuis le 27 juin, Israël a émis trois ordres d’évacuation pour la ville de Gaza et un pour le sud de l’enclave, alors qu’il a de nouveau intensifié ses opérations militaires contre le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Les civils de Gaza doivent être protégés et leurs besoins fondamentaux doivent être satisfaits, qu’ils se déplacent ou qu’ils restent », a déclaré Dujarric.

« Ceux qui partent doivent disposer de suffisamment de temps pour le faire, ainsi que d’un itinéraire et d’un lieu sûrs. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.