Tsahal envisage de réduire de 2 mois le service militaire pour les hommes
Rechercher

Tsahal envisage de réduire de 2 mois le service militaire pour les hommes

L'armée s'apprêterait à réduire le service à 30 mois à partir de 2020, tandis que le Trésor public fait pression pour 28, selon des reportages télévisés

Des soldats posent après avoir "conquis" une colline dans le cadre d'un exercice d'entraînement dans la vallée du Jourdain le 28 novembre 2017. (Judah Ari Gross/Times of Israel)
Des soldats posent après avoir "conquis" une colline dans le cadre d'un exercice d'entraînement dans la vallée du Jourdain le 28 novembre 2017. (Judah Ari Gross/Times of Israel)

L’armée israélienne se prépare à réduire de deux mois le service militaire obligatoire pour les hommes, selon un reportage télévisé diffusé mardi. Il semble que le ministère des Finances souhaiterait une réduction de quatre mois.

La réduction du service obligatoire pour les hommes, de 32 mois à 30 mois, devrait entrer en vigueur en 2020, selon Hadashot news. Pendant de nombreuses années, le service des hommes a été de 36 mois, mais il a été réduit à 32 en 2015. Les femmes accomplissent un service total de 24 mois.

Ces réductions font partie du plan quinquennal « Gideon », convenu entre les ministères de la Défense et des Finances en 2015.

L’armée se serait opposée aux demandes du ministère des Finances pour que le service soit réduit à 28 mois, ce qui permettrait au Trésor d’économiser quelque 3 milliards de shekels par an (825 millions de dollars). Ces propositions surviennent malgré l’annonce par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, la semaine dernière, d’une augmentation massive du budget militaire.

Le ministre de la Construction, Yoav Galant, ancien général de l’armée, a déclaré qu’il s’opposerait aux réductions supplémentaires, affirmant qu’elles mettraient en danger la sécurité d’Israël.

Le ministre du Logement et de la Construction Yoav Galant s’exprime lors d’une cérémonie de signature d’un accord pour la construction de nouveaux appartements à Haïfa, le 19 mars 2018. (Flash90)

« Réduire le service obligatoire de deux mois supplémentaires, en plus des quatre mois déjà supprimés, équivaut à réduire d’un quart l’armée régulière », a déclaré M. Galant à Hadashot. « Il n’y a pas d’autre armée qui protégera la sécurité d’Israël – je m’y opposerai de toutes mes forces au sein du cabinet et du gouvernement. »

La semaine dernière, Netanyahu a présenté au cabinet son « Plan de sécurité 2030 », qui prévoit une augmentation des dépenses militaires de plusieurs centaines de millions de dollars, et expose les menaces potentielles, les besoins en personnel militaire et les principes de l’utilisation de la force au cours de la prochaine décennie.

La version classifiée complète du document, qui a été développé au cours des deux dernières années, sera bientôt partagée avec la sous-commission de la Knesset pour les services de renseignement et les services secrets, a indiqué le bureau du Premier ministre, ainsi qu’avec l’état-major général de Tsahal, le service de sécurité du Shin Bet et l’agence de renseignement du Mossad.

« En raison de notre petite superficie, de la concentration de la population et des nombreuses menaces qui nous entourent, Israël aura toujours des besoins de sécurité beaucoup plus grands que tout autre État de taille similaire », a déclaré M. Netanyahu dans une déclaration vidéo en hébreu. « Aujourd’hui, l’économie israélienne est assez forte pour permettre cette augmentation. Dans tous les cas, l’augmentation sera promulguée tout en respectant un cadre budgétaire responsable ».

M. Netanyahu a déclaré que les dépenses de sécurité supplémentaires serviraient à renforcer les capacités offensives du pays, les cybercapacités, la mise à niveau de ses systèmes de défense antimissile, les mesures de protection sur le front intérieur et l’achèvement des barrières de sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...