Rechercher

Tsahal prête main forte aux réfugiés ukrainiens arrivant à l’aéroport Ben Gurion

Près de 100 soldats, dont des ukrainiens et des russophones, ont été mobilisés pour aider les immigrants dans leurs démarches et pour répondre aux appels de l'Agence juive

Des immigrants juifs fuyant la guerre en Ukraine arrivent à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv le 9 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Des immigrants juifs fuyant la guerre en Ukraine arrivent à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv le 9 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a affecté près de 100 soldats de Tsahal, dont certains parlent ukrainien et russe, pour aider les milliers de réfugiés fuyant la guerre en Europe et arrivant en Israël.

Gantz, s’est réuni vendredi avec des hauts responsables de la défense, y compris le chef du Commandement du front intérieur de Tsahal, pour décider de la façon dont l’armée peut venir en aide aux réfugiés arrivant en Israël.

Une cinquantaine de soldats ont été réquisitionnés pour aider les immigrants dans leurs démarches à l’aéroport Ben Gourion près de Tel-Aviv, et 40 autres prêteront main forte dans les centres d’appels de l’Agence juive, au service de ceux qui souhaitent venir en Israël, a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué.

Les membres du groupe de travail sur le coronavirus « Alon » du Commandement du front intérieur et l’Autorité nationale de gestion des urgences du ministère géreront une base d’opérations établie à l’aéroport, a-t-il déclaré.

Tsahal se prépare également à gérer des oulpanim, des cours d’hébreu subventionnés par le gouvernement pour les nouveaux immigrants, en faisant appel à des soldats pour faire office d’enseignants, si nécessaire, a indiqué le ministère.

« L’état-major et Tsahal fourniront toute assistance opérationnelle qui pourrait être nécessaire », a déclaré Gantz, promettant de mobiliser davantage de troupes si nécessaire.

Le ministre de la Défense Benny Gantz s’exprime pendant la Conférence des présidents des organisations juives américaines majeures à Jérusalem, le 22 février 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Des dizaines de chambres ont été réservées par le ministère à l’hôtel Dan Panorama de Tel-Aviv pour accueillir les réfugiés en attente de savoir s’ils pourront ou non rester dans le pays.

L’hôtel était partiellement exploité par le Commandement du front intérieur en tant qu’installation de quarantaine gérée par l’État lors des pics de la pandémie de coronavirus.

Cette décision est intervenue après que des images diffusées par la Douzième chaîne montraient un grand nombre de personnes massées à l’intérieur de l’un des terminaux de l’aéroport, des jeunes enfants endormis à même le sol ou sur un carrousel à bagages du terminal de Ben Gourion, en attente de vérification de leur statut d’entrée. Certains des réfugiés attendraient d’entrer dans le pays pendant plusieurs jours, sans alimentation suffisante ni accès à un endroit approprié pour se reposer.

La ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked a déclaré avoir ordonné une modification immédiate de la procédure, au premier titre de laquelle le transfert de l’ensemble des Ukrainiens en attente à l’aéroport Ben Gurion vers un hôtel, jusqu’à vérification de leur statut. Les officiers et les troupes du Commandement du front intérieur y gèrent leur séjour.

Israël pourrait bientôt atteindre le plafond, fixé par Shaked mardi, des 5 000 réfugiés ukrainiens autorisés à entrer en dépit de leur inéligibilité à la citoyenneté. On estime à 3 500 le nombre de tels réfugiés déjà arrivés en Israël. Vingt mille Ukrainiens arrivés avant et depuis le début de la guerre ont obtenu une extension de leur visa et donc une autorisation de séjour.

En outre, tous les Ukrainiens juifs sont autorisés à entrer et reçoivent la citoyenneté en vertu de la Loi du retour.

L’ONU a déclaré vendredi que plus de 2,5 millions de réfugiés ukrainiens avaient été déplacés depuis le début de l’invasion le 24 février, la qualifiant de crise de réfugiés à la croissance la plus rapide en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

L’équipe du Times of Israël ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...