Ukraine : L’interdiction de séjour des étrangers prolongée jusqu’en septembre
Rechercher

Ukraine : L’interdiction de séjour des étrangers prolongée jusqu’en septembre

Le Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal a annoncé que les frontières seront fermées aux étrangers jusqu'à la fin du mois de septembre

Le Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal, le 29 mai 2020. (CC BY 4.0)
Le Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal, le 29 mai 2020. (CC BY 4.0)

Le Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal a fait cette annonce mercredi lors d’une réunion du cabinet.

« Aujourd’hui, le gouvernement envisage de fermer les frontières aux citoyens étrangers pratiquement jusqu’à fin septembre, bien sûr, sauf pour les étrangers qui ont un permis de séjour en Ukraine », a déclaré M. Shmyhal, selon des rapports locaux.

« Malheureusement, nous sommes contraints de prendre la décision d’interdire ce type d’événements de masse dans la ville d’Ouman. C’est notre responsabilité, et nous ne devons pas créer de risques supplémentaires énormes pour les Ukrainiens, et pas seulement pour eux, mais aussi pour les citoyens d’autres pays », a déclaré M. Shmyhal.

Un allié du Premier ministre Benjamin Netanyahu, membre du Likud, avait fustigé mercredi le responsable national du coronavirus pour empêcher les Israéliens de se rendre en Ukraine à l’occasion du pèlerinage à Rosh HaShana.

Miki Zohar avait blâmé Ronni Gamzu pour avoir envoyé une lettre au président ukrainien Volodymyr Zelensky, lui demandant de bloquer les vols vers Ouman. Selon Zohar, Gamzu devait s’efforcer de réduire le nombre de voyageurs plutôt que de les empêcher de prendre l’avion.

« Nous avons choisi de prendre la voie compliquée, elle n’est pas toujours populaire », a répondu M. Gamzu lors de l’inauguration d’un nouveau centre de commandement du ministère de la Santé à Airport City, un parc d’affaires situé près de l’aéroport Ben Gurion.

« Je ne suis pas sûr que les citoyens et tous les politiciens comprennent ce que nous faisons ici », a-t-il ajouté. « Nous allons de l’avant et nous sommes déterminés à continuer. Aujourd’hui, la plupart des pays du monde commencent à dire ‘gérons cela sans confinement’. Cela a un prix, c’est complexe, ce sont des décisions très difficiles ».

« J’aimerais dire à mes collègues, les élus, que nous faisons de notre mieux, en matière de santé et en tenant compte de toutes les considérations, y compris celles liées à l’économie », a déclaré de son côté Yuli Edelstein, ministre de la Santé (Likud) lors de l’événement.

« Je demande à mes amis de ne pas rechercher les dividendes politiques au détriment de la santé publique », a déclaré M. Edelstein, ajoutant que les décisions du ministère de la Santé étaient prises par les meilleurs experts d’Israël.

Il a demandé aux dirigeants locaux et aux rabbins de s’assurer qu’il n’y ait pas de rassemblement de masse dans les synagogues cette année pour les fêtes juives de Rosh HaShana et de Yom Kippour.

Il a également défendu sa décision concernant le pèlerinage d’Ouman, en invoquant la « responsabilité nationale ».

« Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a nommé le professeur Ronni Gamzu en tant que chef de projet national sur les coronavirus, estime son travail dévoué, travaille et coopère avec lui au quotidien et appelle chacun à faire de même, lit-on dans une déclaration émise mercredi par le bureau de Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...