Un accusé jugé en Pologne pour avoir brûlé une image de juif représentant Soros
Rechercher

Un accusé jugé en Pologne pour avoir brûlé une image de juif représentant Soros

Accusé d’avoir mis le feu à une caricature d’un homme hassidique, il a déclaré qu’il ne savait pas bien à quoi ressemblait le philanthrope

L'effigie d'un juif orthodoxe est incendiée pendant un rassemblement anti-islam en Pologne, en novembre 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube)
L'effigie d'un juif orthodoxe est incendiée pendant un rassemblement anti-islam en Pologne, en novembre 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube)

VARSOVIE, Pologne – L’accusé jugé dans un tribunal de Pologne pour avoir brûlé une image d’un juif ultra-orthodoxe a déclaré que l’image était supposée représenter le philanthrope juif George Soros.

Piotr Ryba a témoigné lundi devant le tribunal municipal de Wroclaw pour avoir brûlé l’image au marché central de la ville en novembre 2015, à la fin d’une manifestation contre l’accueil des réfugiés musulmans.

Ryba est accusé « d’incitation publique à la haine sur une base religieuse et de nationalité contre un groupe non spécifié de juifs en brûlant une image. »

Soros, milliardaire juif israélo-américain, n’est pas orthodoxe.

« L’image a été préparée par le Camp National Radical, a déclaré Ryba au tribunal, selon des médias. Cela devait représenter une image de George Soros. Je ne l’ai pas vue. Je ne savais pas à quoi Soros ressemblait. Je me sens manipulé dans toute cette situation. J’étais, et je suis, un patriote. »

Le procès dure depuis plusieurs semaines.

George Soros, milliardaire américain, en Italie en 2012. (Crédit : Niccolò Caranti/CC BY-SA 3.0/WikiCommons)
George Soros, milliardaire américain, en Italie en 2012. (Crédit : Niccolò Caranti/CC BY-SA 3.0/WikiCommons)

Alexandre Gleichgewicht, président de la communauté juive de Wroclaw, était à la manifestation en tant que contre-manifestant et il a témoigné lundi, le dernier jour pour le témoignage des témoins.

Il a déclaré qu’il était choqué de découvrir l’image avec le stéréotype du juif hassidique, le chapeau noir, la barbe, papillotes et les vêtements noirs, comme les juifs étaient représentés par la propagande de l’Allemagne nazie dans les années 1930.

Il a rappelé la situation de l’Allemagne nazie. « Ils ont d’abord brûlé des bâtiments et des images, et ensuite des personnes vivantes », a déclaré Gleichgewicht.

La prochaine audience est prévue pour le 21 novembre et le verdict sera rendu à ce moment-là.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...