Rechercher

Un avion indien utilise TaxiBot de l’IAI pour réduire carburant et pollution

Un avion SpiceJet a décollé de l'aéroport international Indira Gandhi de Delhi grâce au robot, et d'autres compagnies aériennes indiennes sont en train de le tester, selon IAI

SpiceJet inaugure son premier vol en utilisant TaxiBot d'Israel Aerospace Industries (IAI), montré attaché à l'avion, le 29 octobre 2018 (Autorisation)
SpiceJet inaugure son premier vol en utilisant TaxiBot d'Israel Aerospace Industries (IAI), montré attaché à l'avion, le 29 octobre 2018 (Autorisation)

Un vol commercial SpiceJet a décollé de l’aéroport international Indira Gandhi de Delhi à l’aide d’un tracteur semi-robotique commandé par le pilote et développé par Israel Aerospace Industries, connu sous le nom de TaxiBot, pour la première fois lundi, a déclaré jeudi la firme israélienne.

D’autres compagnies aériennes indiennes, dont Jet Airways et Indigo Airlines, évaluent actuellement le TaxiBot pour leurs activités, a indiqué IAI dans un communiqué.

Le TaxiBot, développé par IAI et son partenaire français TLD Group, est un véhicule semi-robotique qui se connecte à l’avion et est contrôlé par les pilotes, leur permettant de circuler de la passerelle de l’aéroport à la piste sans utiliser les réacteurs principaux de l’avion.

Cela permet d’économiser 85 % du carburant consommé lors de la circulation standard au sol de l’avion et permet une réduction similaire de 85 % des gaz à effet de serre émis par les moteurs principaux, selon le communiqué.

Un TaxiBot d’Israel Aerospace Industries (IAI) remorquant un avion de la compagnie aérienne SpiceJet ; le 29 oct. 2018 (IAI)

Le fait de circuler avec le TaxiBot réduit également les niveaux sonores de 60 %, selon l’IAI, et réduit de 50 % la quantité d’objets étrangers qui peuvent être aspirés dans les moteurs des avions, car ils ne sont pas activés.

« Le gouvernement indien considère le TaxiBot comme un moyen important de s’attaquer aux graves problèmes de pollution de l’air dans les aéroports, qui s’aggravent en raison de la croissance continue du transport aérien », indique le communiqué.

« Il s’agit d’une étape importante dans le développement du programme TaxiBot », a déclaré Benjamin Cohen, vice-président de l’IAI et directeur général de la division Lahav de l’IAI, dans le communiqué.

Maya Kadosh, chargée d’affaires à l’ambassade d’Israël en Inde, a déclaré que l’introduction des TaxiBots à l’aéroport de Delhi est un autre exemple du partenariat technologique entre l’Inde et Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...