Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Netanyahu : « Aucun intérêt à changer le status quo »

34 roquettes tirées depuis le Liban, qu'Israël a ensuite bombardé en représailles ; e Hamas est à l’origine des roquettes ; Washington : Israël "a le droit de se défendre"

  • Les pompiers sur les lieux d’un incendie après qu'une roquette tirée du Liban a frappé la ville israélienne de Shlomi, le 6 avril 2023. (Crédit : Fadi Amun/Flash90)
    Les pompiers sur les lieux d’un incendie après qu'une roquette tirée du Liban a frappé la ville israélienne de Shlomi, le 6 avril 2023. (Crédit : Fadi Amun/Flash90)
  • La sécurité israélienne, devant une roquette tirée du Liban dans la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
    La sécurité israélienne, devant une roquette tirée du Liban dans la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
  • La police israélienne retire les restes d'une roquette tirée depuis le Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    La police israélienne retire les restes d'une roquette tirée depuis le Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • La sécurité israélienne, devant une roquette tirée du Liban dans la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : Fadi Amun/Flash90)
    La sécurité israélienne, devant une roquette tirée du Liban dans la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : Fadi Amun/Flash90)
  • Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirigeant une réunion de sa faction, le Likud, à la Knesset, le 9 janvier 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
    Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirigeant une réunion de sa faction, le Likud, à la Knesset, le 9 janvier 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
  • La police israélienne retire les restes d'une roquette tirée depuis le Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    La police israélienne retire les restes d'une roquette tirée depuis le Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • De la fumée à la suite d'interceptions par le système de défense aérienne du Dôme de Fer, après une attaque à la roquette depuis le Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Fadi Amun/Flash90)
    De la fumée à la suite d'interceptions par le système de défense aérienne du Dôme de Fer, après une attaque à la roquette depuis le Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Fadi Amun/Flash90)
  • Des dommages causés à une banque par une roquette lancée depuis le Liban dans la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. La banque était fermée pour Pessah. (Crédit : Fadi Amon/Flash90)
    Des dommages causés à une banque par une roquette lancée depuis le Liban dans la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. La banque était fermée pour Pessah. (Crédit : Fadi Amon/Flash90)
  • Les pompiers sur les lieux d’un incendie après qu'une roquette tirée du Liban a frappé la ville israélienne de Shlomi, le 6 avril 2023. (Crédit : Fadi Amun/Flash90)
    Les pompiers sur les lieux d’un incendie après qu'une roquette tirée du Liban a frappé la ville israélienne de Shlomi, le 6 avril 2023. (Crédit : Fadi Amun/Flash90)
  • Un homme inspectant les dommages causés à un centre commercial par une roquette tirée depuis le Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Un homme inspectant les dommages causés à un centre commercial par une roquette tirée depuis le Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • Des missiles d'interception du Dôme de fer, au-dessus de la frontière avec le Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
    Des missiles d'interception du Dôme de fer, au-dessus de la frontière avec le Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
  • Un officier de police israélien courant pour enlever les débris d'une roquette tirée du Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Un officier de police israélien courant pour enlever les débris d'une roquette tirée du Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Le maire de Rishon Lezion annonce l’ouverture des abris anti-aériens publics

La ville de Rishon Lezion (centre) a déclaré qu’elle ouvrait des abris anti-bombes publics, anticipant des attaques à la roquette depuis la bande de Gaza.

« Rishon Lezion n’est actuellement pas dans la zone d’alerte du Commandement du Front intérieur, et malgré cela, j’ai demandé ce soir d’ouvrir tous les abris de la ville, afin que Rishon Lezion soit préparé à toute situation ou escalade s’il y en a une », dit le maire Raz Kinstlich.

« Nous ne savons pas si la situation va dégénérer et je ne suis pas prêt à prendre des risques inutiles », ajoute-t-il.

L’armée israélienne n’a donné aucune instruction spéciale aux résidents suite aux attaques à la roquette depuis Gaza et le Liban. Tsahal devrait répondre aux récents tirs de roquettes, à la suite d’une réunion du cabinet de sécurité.

2 arrestations à Umm al-Fahm lors de heurts avec la police

Selon la police, deux suspects ont été arrêtés lors d’affrontements avec les forces de sécurité à Umm al-Fahm.

Des dizaines de personnes qui se sont rassemblées ont jeté des pierres sur la police et mis le feu à des pneus dans la ville.

Des troubles ont été signalés dans d’autres villes à majorité arabe d’Israël sur fond de montée de la violence à Jérusalem ainsi qu’avec le Liban.

Netanyahu : « Aucun débat interne ne nous empêchera de riposter contre nos ennemis »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adressant à la nation lors d'une réunion du cabinet de sécurité, quelques heures après un tir de roquette en provenance du Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran de Kan TV)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adressant à la nation lors d'une réunion du cabinet de sécurité, quelques heures après un tir de roquette en provenance du Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran de Kan TV)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé que les débats internes en cours dans la société israélienne n’empêcheront pas le pays de réagir fermement et de manière significative à l’escalade de la violence.

S’exprimant au début d’une réunion d’urgence du cabinet de sécurité à Jérusalem à la suite de tirs de roquettes en provenance du Liban, Netanyahu a déclaré qu’il avait clairement indiqué ces derniers jours aux ennemis d’Israël que « le débat interne [entre nous] ne nous empêchera pas d’agir contre eux n’importe où et à n’importe quel moment ».

« Nous sommes tous – sans exception – unis sur ce point. »

Netanyahu a réaffirmé qu’Israël n’a « aucune intérêt de modifier le statu quo sur le mont du Temple. « Nous appelons à un apaisement des tensions et nous agirons fermement contre les extrémistes qui y déploient des actes de violence. »

Le Premier ministre a affirmé qu’Israël « ripostera à ses ennemis, et qu’ils paieront le prix de chaque acte d’agression ».

« Nos ennemis apprendront à nouveau qu’en temps de guerre, les citoyens israéliens sont solidaires et unis, et qu’ils soutiennent les actions de Tsahal et du reste des forces de sécurité pour protéger notre pays et nos citoyens. »

Washington bloque la déclaration du Conseil de sécurité de l’ONU – officiel

Vue générale d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies au siège des Nations unies, à New York, le 20 mars 2023. (Crédit : Ed Jones/AFP)
Vue générale d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies au siège des Nations unies, à New York, le 20 mars 2023. (Crédit : Ed Jones/AFP)

« L’Administration Biden a empêché le Conseil de sécurité de l’ONU de publier une déclaration sur la dernière escalade de violence entre Israéliens et Palestiniens », a déclaré un haut fonctionnaire israélien au Times of Israel.

Le Conseil de sécurité a tenu une session d’urgence aujourd’hui pour discuter des récentes violences à Jérusalem, et plusieurs membres ont fait pression pour que le principal groupe de travail de l’ONU publie une déclaration condamnant Israël pour le passage à tabac par la police d’émeutiers musulmans à Al-Aqsa lundi soir, selon un diplomate de l’ONU pour un département du groupe de travail.

Certains membres ont également fait pression pour que la déclaration comprenne une condamnation des tirs de roquettes sur Israël depuis Gaza et le Liban, selon le diplomate de l’ONU.

Toutefois, Israël a fait pression sur les pays pour qu’ils ne publient pas de déclaration, craignant qu’elle ne soit utilisée pour établir une équivalence entre ses actions et celles des groupes terroristes, selon le haut fonctionnaire israélien.

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Gilad Erdan, et le ministère des Affaires étrangères ont coordonné leur action avec l’Administration Biden afin que le Conseil de sécurité n’ait pas à se prononcer officiellement sur les derniers développements, a précisé le haut fonctionnaire israélien.

Jérusalem : La police va renforcer ses effectifs avant les prières du vendredi

La police des frontières montant la garde devant la mosquée Al-Aqsa pendant les affrontements avec les Palestiniens, sur le mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 5 avril 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
La police des frontières montant la garde devant la mosquée Al-Aqsa pendant les affrontements avec les Palestiniens, sur le mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 5 avril 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

La police de Jérusalem a annoncé qu’elle allait renforcer ses effectifs pour les prières du vendredi du ramadan à Jérusalem, à la suite des violents affrontements qui ont eu lieu ces derniers jours sur le mont du Temple et aux alentours.

La police a indiqué qu’environ 2 300 policiers, agents de la police des frontières et autres agents de sécurité seront déployés dans toute la ville demain, en particulier autour de la Vieille Ville et de Jérusalem-Est, ainsi qu’aux points de contrôle à l’entrée de la capitale.

Plusieurs routes autour de la Vieille Ville seront fermées à la circulation de 6h à 16h30, a annoncé la police.

« Au cours des deux derniers jours, nous avons vu des centaines d’émeutiers et de contrevenants à la loi se barricader sur le mont du Temple dans le but de nuire aux prières habituelles [du Ramadan] et aux visites sur le mont du Temple », a déclaré la police de Jérusalem dans un communiqué. « La police appelle les fidèles à agir pour empêcher ces contrevenants de perturber la routine du ramadan des musulmans et de profaner la mosquée. »

Ashkelon ouvre les abris anti-bombes en cas de nouvelles roquettes

Ouverture d'un abri anti-atomique public, à Ashkelon, le 6 avril 2023. (Autorisation)
Ouverture d'un abri anti-atomique public, à Ashkelon, le 6 avril 2023. (Autorisation)

La ville d’Ashkelon, sur la côte sud du pays, a annoncé l’ouverture d’abris anti-bombes publics, en prévision de nouvelles attaques à la roquette en provenance de la Bande de Gaza.

Ces derniers jours, le sud d’Israël a été la cible d’attaques à la roquette. Plus tôt dans la journée, 34 roquettes ont été lancées du Liban vers le nord d’Israël, dans une attaque attribuée au groupe terroriste palestinien du Hamas, basé à Gaza.

« Suite à l’escalade dans le sud au cours de la journée écoulée et après une évaluation de la situation menée par la municipalité, le maire d’Ashkelon, Tomer Glam, a ordonné l’ouverture d’abris anti-bombes dans toute la ville, et ils sont maintenant prêts à être utilisés si nécessaire », a annoncé la municipalité dans un communiqué.

Tsahal n’a pas donné d’instructions particulières aux habitants.

On s’attend à ce que l’armée israélienne riposte contre la Bande de Gaza et le Liban à la suite de ces roquettes lancées aujourd’hui, et d’une autre attaque menée cette nuit depuis l’enclave palestinienne.

Herzog : Israël agira pour assurer la sécurité de ses citoyens

Le président Isaac Herzog prononçant un discours à la nation au sujet de la réforme du système judiciaire du gouvernement, le 9 mars 2023. (Crédit : GPO)
Le président Isaac Herzog prononçant un discours à la nation au sujet de la réforme du système judiciaire du gouvernement, le 9 mars 2023. (Crédit : GPO)

Face à l’escalade de la violence, le président Isaac Herzog a déclaré qu’Israël prendra les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de ses citoyens et a appelé la communauté internationale à condamner les récents tirs de roquettes.

« L’État d’Israël agira à tous les niveaux pour préserver sa sécurité et celle de ses citoyens. Je demande à la communauté internationale de condamner fermement cette violation flagrante du droit international, afin de ne pas soutenir le terrorisme et les blessures infligées à des innocents », a déclaré Herzog.

Le président a indiqué qu’il s’est entretenu avec des responsables locaux dans le nord et le sud du pays et qu’il leur a offert son soutien au nom de la nation tout entière.

Outre les tirs de roquettes et de mortiers en provenance du Liban, que les autorités israéliennes ont imputés au groupe terroriste palestinien du Hamas, les communautés du sud ont également été la cible de projectiles tirés depuis la Bande de Gaza au cours des deux derniers jours.

Des ministres et des responsables de la Défense s’entretiennent sur les tirs de roquettes avant la réunion du cabinet de sécurité

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant, le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen et de hauts responsables de la Défense et de Tsahal réunis avant la réunion du cabinet de sécurité pour discuter d'une réponse aux tirs de roquettes en provenance du Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant, le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen et de hauts responsables de la Défense et de Tsahal réunis avant la réunion du cabinet de sécurité pour discuter d'une réponse aux tirs de roquettes en provenance du Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant, le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen et de hauts responsables militaires et de la Défense se sont réunis avant la réunion du cabinet de sécurité de ce soir (prévue à 21h15) pour discuter d’une réponse aux tirs de roquettes en provenance du Liban.

La réunion devrait permettre de discuter des réponses potentielles aux attaques à la roquette, qui ont été imputées au groupe terroriste palestinien du Hamas.

Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, le chef de la police Kobi Shabtaï et le chef de la police du district de Jérusalem Doron Turgeman participent également à la réunion.

Peu avant, Gallant a tenu une réunion avec le chef d’état-major de l’armée israélienne, Herzi Halevi, au cours de laquelle il a demandé à l’armée « d’avancer toutes les options de réponse » avant de les présenter au cabinet de sécurité.

Yuli Edelstein accuse l’Iran d’être à l’origine des tirs de roquettes sur le Liban

Le président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense, Yuli Edelstein, arrivant à une audience de la commission, le 16 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense, Yuli Edelstein, arrivant à une audience de la commission, le 16 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le député Yuli Edelstein (Likud), président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, accuse l’Iran d’être responsable des tirs de roquettes en provenance du Liban et a appelé à frapper la « tête du serpent ».

« L’Iran est responsable du Hezbollah, le Hezbollah est responsable de ce qui se passe au Liban », a déclaré Edelstein dans un communiqué.

« Nous ne devons pas courir après la queue, mais frapper la tête du serpent », a-t-il ajouté.

« L’ennemi observe maintenant Israël et sa réponse. Il doit donc y avoir une réponse puissante et déterminée, pour faire comprendre à tout le monde qu’en dépit du conflit interne, Israël est là et qu’il est plus fort que jamais », a déclaré Edelstein, qui a été l’une des rares voix du Likud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, à demander publiquement l’arrêt de la réforme du système judiciaire largement controversée.

« Le terrorisme est maîtrisable par la force et non par l’endiguement », a déclaré Edelstein.

De nombreux responsables de la sécurité ont déclaré ces dernières semaines que les tensions suscitées par le processus législatif éclair mené par le gouvernement visant à entraver le système judiciaire ont conduit Israël à être considéré comme « faible » aux yeux de ses ennemis.

Gantz à Netanyahu : Annoncez que Gallant reste ministre de la Défense

Le chef du parti HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz a déclaré que l’opposition « soutiendra toute action responsable et déterminée du gouvernement pour rétablir le calme et renforcer la dissuasion ».

Il a exhorté Netanyahu à annoncer que Yoav Gallant restera ministre de la Défense « sans condition ni réserve ».

« C’est essentiel pour le succès opérationnel et la sécurité nationale », a-t-il dit.

Il a également exhorté le Premier ministre à ignorer les extrémistes de sa coalition dans la gestion de cette crise. « Netanyahu doit agir de manière responsable dans la gestion de cette situation – il ne doit pas s’appuyer, au sein du cabinet de sécurité, sur des extrémistes irresponsables qui nuiront à la sécurité nationale. »

Il a ajouté que Netanyahu doit mettre en place un forum plus restreint pour gérer la situation.

« Des vies sont en jeu. »

Il a expliqué aux voisins d’Israël que le pays « maintient et protège la liberté de culte ». « Nous avons permis à davantage de personnes de venir [se recueillir] sur le mont du Temple [au cours des dernières semaines]. Mais nous ne laisserons pas les mosquées devenir des nids du terrorisme. »

« Ne vous laissez pas duper par les extrémistes qui tentent d’attiser les flammes », a-t-il ajouté. « Nous respectons le statu quo… Nous voulons tous que les fêtes se déroulent dans le calme, sans guerres. »

« Pour les Israéliens », a -t-il dit, « Israël doit rester un État démocratique et juif ».

« Nous ne ferons aucun compromis sur la bataille pour la nature de notre pays. Nous ne ferons aucun compromis sur notre sécurité. »

Tor Wennesland condamne les tirs et appelle à éviter une escalade plus importante

Le cratère d'une roquette interceptée, tirée depuis le Liban, qui a atterri sur la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
Le cratère d'une roquette interceptée, tirée depuis le Liban, qui a atterri sur la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen Orient a condamné les tirs de roquettes effectués depuis le Liban en direction d’Israël, tout en appelant à éviter une escalade plus importante.

« Je condamne les tirs de roquettes aveugles depuis le Liban en direction d’Israël qui ont fait des blessés. Il s’agit du plus important tir de ce type depuis 2006 », a écrit Tor Wennesland sur Twitter.

« C’est inacceptable et cela doit cesser. Il faut éviter une escalade plus importante. L’ONU reste en contact avec les parties concernées pour une désescalade immédiate ».

Smotrich : « Les ennemis d’Israël regretteront d’avoir attaqué nos citoyens »

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich présentant les plans économiques et budgétaires pour 2023-2024, le 28 février 2023. (Autorisation)
Le ministre des Finances Bezalel Smotrich présentant les plans économiques et budgétaires pour 2023-2024, le 28 février 2023. (Autorisation)

Le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, a affirmé que les ennemis d’Israël « regretteront » d’avoir attaqué le pays.

« L’État d’Israël ne tolérera pas les attaques contre ses citoyens, et nos ennemis le regretteront », a déclaré le ministre des Finances d’extrême-droite, membre du cabinet de sécurité de haut niveau.

« Il faut porter un coup sévère au terrorisme et rétablir la dissuasion dans l’État d’Israël », a ajouté Smotrich.

« Dans ces moments-là, nous laissons de côté toutes les querelles, les accusations et les considérations politiques et nous nous unissons contre nos ennemis », a affirmé le chef du parti HaTzionout HaDatit.

Gantz : Le Liban est responsable des tirs de roquettes menés depuis son territoire

Le chef du parti HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz, faisant une déclaration sur la situation sécuritaire, le 6 avril 2023 (Crédit : Capture d'écran vidéo)
Le chef du parti HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz, faisant une déclaration sur la situation sécuritaire, le 6 avril 2023 (Crédit : Capture d'écran vidéo)

Le chef du parti HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz, a fait une déclaration sur la situation sécuritaire. Il a affirmé que l’opposition soutiendra pleinement le gouvernement dans sa réponse à l’escalade de la violence et que le Liban est responsable des tirs de roquettes effectués à partir de son territoire.

« Nous ne sommes pas seulement les plus forts de la région, mais aussi les mieux préparés », a déclaré Gantz, qui a été ministre de la Défense et chef d’état-major de Tsahal.

« Nous savons comment répondre au terrorisme en provenance du Liban, de Gaza et de Cisjordanie », a déclaré Gantz, dont la popularité ne cesse de grimper dans les sondages.

« Le Liban est responsable des tirs de roquettes et en supportera les conséquences », a déclaré Gantz.

« Nous disposons d’une banque de cibles. Nous avons effectué des exercices de grande envergure », a ajouté Gantz. « L’armée israélienne est entraînée et prête, nous sommes prêts. »

« Le gouvernement a mis à mal notre résilience, mais dans les moments difficiles, nous savons comment nous unir », a affirmé Gantz.

La réunion du cabinet de sécurité a été reportée à 21h15

Des éclats d'obus à travers des vitres brisées à Shlomi, suite à des tirs de roquettes lancés depuis le Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Oren Ziv/AFP)
Des éclats d'obus à travers des vitres brisées à Shlomi, suite à des tirs de roquettes lancés depuis le Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Oren Ziv/AFP)

La réunion du cabinet de sécurité de haut niveau est retardée jusqu’à 21h15, a annoncé la Douzième chaîne.

Aucune raison n’a été donnée pour ce retard.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant présentera « toutes les options de réponse » aux tirs de roquettes et de mortiers en provenance du Liban lors de la réunion, a indiqué son bureau dans une déclaration antérieure.

En annonçant la réunion, le Bureau du Premier ministre a déclaré que cette réunion de haut niveau porterait sur l’escalade de la violence à Jérusalem, au Liban et à Gaza.

Katz : Il faut réagir fermement aux roquettes, dont le Liban porte la responsabilité

Le député du Likud Israël Katz s'exprimant lors d'une conférence organisée par le journal Makor Rishon, au Centre de Convention International de Jérusalem, le 21 février 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député du Likud Israël Katz s'exprimant lors d'une conférence organisée par le journal Makor Rishon, au Centre de Convention International de Jérusalem, le 21 février 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de l’Énergie, Israël Katz (Likud), a estimé qu’il faut une réponse militaire forte aux tirs de roquettes et de mortiers en provenance du Liban.

« La situation exige une réponse ferme. L’État du Liban est responsable de ce qui se passe sur son territoire », a déclaré Katz, membre du cabinet de sécurité, à la Douzième chaîne.

Katz a été interrogé sur un tweet qu’il avait écrit en 2021 et qui attaquait le gouvernement précédent, dans lequel il déclarait que « la faiblesse mène à la violence ».

« Cela signifie, monsieur, que votre gouvernement est faible ? », a demandé la présentatrice.

« Exactement », a répondu Katz, avant de tenter d’expliquer que la situation était quelque peu différente.

L’armée confirme que des mortiers ont atterri près de Shlomi, dans le nord du pays

L’armée a confirmé que plusieurs mortiers ont atterri à proximité de la ville de Shlomi, dans le nord d’Israël.

Plus tôt, les responsables de la sécurité locale avaient demandé aux habitants de la ville située près de la frontière avec le Liban de rester dans les abris en raison des bruits d’explosion.

Tsahal a déclaré que plusieurs mortiers ont été trouvés à la suite d’inspection de la zone.

L’attaque n’a fait aucun dégât ni blessé.

Vedant Patel : Washington est inquiet de ce qui se passe à Jérusalem

Interrogé sur les affrontements des deux dernières nuits entre la police israélienne et les émeutiers palestiniens sur le mont du Temple, le porte-parole du Département d’État, Vedant Patel, a déclaré être préoccupé.

« Nous sommes préoccupés par les scènes qui se déroulent à Jérusalem. »

« Nous pensons qu’il est absolument vital de préserver le caractère sacré des lieux saints. Nous insistons sur l’importance de maintenir le statu quo sur les lieux saints de Jérusalem et toute action unilatérale qui le mettrait en péril est inacceptable pour nous », a-t-il ajouté.

« Nous appelons à la retenue, à la coordination et au calme pendant les fêtes. »

Les 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU n’ont pas adopté de texte commun

A l’issue d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité demandée mercredi par les Emirats arabes unis et le Japon après l’irruption brutale de la police israélienne dans la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, plusieurs membres du Conseil ont fait écho à cette crainte d’escalade.

« Les membres sont clairement unis sur la nécessité d’une désescalade et de calme dans la région », a déclaré l’ambassadrice des Emirats Lana Zaki Nusseibeh.

« C’est un mois sacré pour les trois religions. Une escalade n’est dans l’intérêt de personne », a-t-elle insisté.

Les 15 membres du Conseil n’ont toutefois adopté aucun texte ni position commune.

« Nous nous sommes mis d’accord pour continuer à discuter, pour peut-être revenir avec quelque chose de plus substantiel plus tard », a déclaré l’ambassadeur russe Vassili Nebenzia, précisant qu’il s’exprimait en son nom et non en tant que président du Conseil en avril, le Conseil ne l’ayant « pas autorisé à parler en son nom ».

« L’escalade à laquelle nous assistons est dangereuse », a-t-il déclaré.

« Une nouvelle escalade n’aiderait pas à résoudre la situation à Jérusalem, qui de notre point de vue est le précurseur de ce qui s’est passé ensuite. Les questions sont liées », a-t-il ajouté.

« Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il y a des efforts en cours pour essayer de réduire les tensions et arrêter les violences, c’est l’objectif de tout le monde », a déclaré de son côté l’ambassadeur américain adjoint Robert Wood, alors que le département d’Etat a réitéré son « soutien sans faille » à son allié israélien et son « droit légitime » à se défendre « contre toute forme d’agression ».

Lapid : Quand il s’agit de la sécurité d’Israël, il n’y a ni opposition ni coalition

Le chef du parti Yesh Atid, le député Yaïr Lapid, s'exprimant lors d'une réunion de sa faction, à la Knesset, le 20 mars 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
Le chef du parti Yesh Atid, le député Yaïr Lapid, s'exprimant lors d'une réunion de sa faction, à la Knesset, le 20 mars 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

Le chef de l’opposition, Yaïr Lapid, a réagit à l’escalade de la violence en déclarant que même si les actions du gouvernement ont porté atteinte au pouvoir dissuasif d’Israël, le pays soutiendra pleinement le gouvernement dans sa réponse.

« Le comportement extrémiste et irresponsable du gouvernement actuel a gravement endommagé le pouvoir dissuasif d’Israël », a écrit sur Twitter le chef de Yesh Atid.

« Nos ennemis se trompent sur notre force intérieure. Lorsqu’il s’agit de sécurité, il n’y a ni opposition ni coalition au sein de l’État d’Israël. Nous resterons unis face à n’importe quel ennemi. L’opposition soutiendra pleinement le gouvernement pour une réponse sévère de la part de Tsahal et des forces de sécurité », a déclaré Lapid.

« Israël doit réagir où et quand cela lui convient. Nous ne devons pas entrer dans le jeu de ceux qui tentent d’échauffer la région pendant le mois du ramadan. Au lieu d’agir en fonction du calendrier de nos ennemis, nous devons réagir avec force et sans pitié en fonction de l’évaluation par les forces de sécurité de l’évolution de la situation », a déclaré Lapid.

États-Unis : Utiliser le Liban comme rampe de lancement met les Libanais en danger

Un officier de police israélien emportant les restes d'une roquette interceptée, tirée depuis le Liban et tombée sur la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
Un officier de police israélien emportant les restes d'une roquette interceptée, tirée depuis le Liban et tombée sur la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

La Maison Blanche se joint au Département d’État pour exprimer son inquiétude suite à l’escalade à Jérusalem Est et à la frontière israélo-libanaise.

« Nous restons extrêmement préoccupés par la poursuite de la violence et nous exhortons toutes les parties à éviter une nouvelle escalade », a déclaré un porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche au Times of Israel.

« Le président a été pleinement informé, et l’ambassadeur en Israël Tom Nides ainsi que d’autres membres du gouvernement américain poursuivent leur dialogue régulier avec Israël sur cette question et d’autres sujets d’intérêt commun. »

« Comme le département d’État l’a répété hier, nous sommes fermement en faveur de la préservation du statu quo historique sur les lieux saints de Jérusalem », a ajouté le porte-parole.

« Nous condamnons également les tirs de roquettes sur Israël. L’utilisation du Liban comme rampe de lancement pour des attaques à la roquette contre Israël ne fait que mettre le peuple libanais en danger et augmente le potentiel d’instabilité dans le pays », a-t-il souligné. « Notre engagement en faveur de la sécurité d’Israël reste inébranlable. Nous reconnaissons le droit légitime d’Israël à défendre son peuple et son territoire contre toute forme d’agression. »

« Nous demandons instamment à toutes les parties d’éviter une nouvelle escalade. Comme le président l’a clairement indiqué, les Israéliens et les Palestiniens méritent de vivre en sécurité et de jouir d’une sécurité, d’une prospérité et d’une liberté égales. »

Gallant : « Avancez toutes les options de réponse » aux tirs de roquettes

Le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontrant des hauts responsables de Tsahal et de la Défense, au quartier général de l’armée, à Tel Aviv, le 6 avril 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontrant des hauts responsables de Tsahal et de la Défense, au quartier général de l’armée, à Tel Aviv, le 6 avril 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a demandé à l’establishment de la Défense « d’avancer toutes les options de réponse » aux tirs de roquettes en provenance du Liban, avant de les présenter au cabinet de sécurité de haut niveau plus tard dans la soirée, a indiqué son bureau dans un communiqué.

Gallant a tenu une réunion avec les hauts responsables de Tsahal et de la Défense à la suite des tirs de roquettes en provenance du Liban, qui ont fait deux blessés et causé de multiples dégâts.

« Dans le cadre de l’évaluation de la situation, un examen multi-arènes a été effectué sur les tirs de roquettes de la journée écoulée en provenance du Liban et de la Bande de Gaza. En outre, une mise à jour des renseignements a été reçue sur les derniers développements dans toutes les arènes », a indiqué le bureau de Gallant.

« A la fin de l’évaluation de la situation, Gallant a demandé à l’establishment de la Défense d’avancer toutes les options de réponse, avant de les présenter au cabinet de sécurité », selon le communiqué.

Le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, le chef de l’agence de renseignement du Mossad, David Barnea, le chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, Ronen Bar, le chef du Directorat des Opérations de Tsahal, Oded Basiuk, le responsable militaire des Affaires iraniennes, Tal Kelman, l’agent de liaison de Tsahal avec les Palestiniens, Ghassan Alian, et d’autres responsables ont assisté à la réunion.

Message du ministère des Affaires étrangères aux ambassades: Israël répondra à l’attaque

Le ministère israélien des Affaires étrangères a demandé à ses ambassadeurs du monde entier d’indiquer clairement à la communauté internationale qu’Israël répondra au barrage de roquettes lancé aujourd’hui depuis le Liban et qu’il attend des pays qu’ils condamnent clairement l’attaque.

Le chef de l’ONU condamne les tirs de roquettes sur Israël et appelle à la retenue

« Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, condamne les tirs de roquettes du Liban sur Israël », a déclaré son porte-parole, appelant « tous les acteurs à faire preuve de la plus grande retenue ».

« Nous condamnons les multiples roquettes tirées aujourd’hui depuis le Liban sur le nord d’Israël », a déclaré Stéphane Dujarric à la presse, demandant à toutes les parties « d’éviter toute action unilatérale qui pourrait aggraver la situation ».

Washington : Israël « a le droit de se défendre »

Vedant Patel, porte-parole adjoint du département d'État, dirigeant le briefing quotidien à Washington, le 6 septembre 2022. (Crédit : YouTube)
Vedant Patel, porte-parole adjoint du département d'État, dirigeant le briefing quotidien à Washington, le 6 septembre 2022. (Crédit : YouTube)

Les États-Unis ont déclaré que leur allié Israël a le droit de se défendre suite au barrage de roquettes en provenance du Liban.

« Notre engagement en faveur de la sécurité d’Israël est inébranlable. Nous reconnaissons le droit légitime d’Israël à se défendre contre toute forme d’agression », a déclaré à la presse le porte-parole du Département d’État, Vedant Patel.

« Nous condamnons les tirs de roquettes depuis le Liban et depuis Gaza… et nous reconnaissons le droit légitime d’Israël à se défendre contre toutes les formes d’agression. »

Des obus de mortier auraient explosé près de Metula, dans le nord du pays

Vue de la ville de Metula, dans le nord d'Israël, près de la frontière entre Israël et le Liban, le 19 novembre 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Vue de la ville de Metula, dans le nord d'Israël, près de la frontière entre Israël et le Liban, le 19 novembre 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Plusieurs mortiers auraient atterri près de la ville de Metula, dans le nord d’Israël, selon les responsables locaux.

Dans une déclaration aux résidents, l’équipe de sécurité de Metula a affirmé que les explosions qui ont retenti dans la région sont probablement des impacts de mortier.

Les sirènes de roquettes n’ont pas retenti.

Aucun blessé ou dégât n’a été signalé dans cette attaque présumée.

Tsahal n’a pas encore fait de commentaires.

Ahmad Tibi : La vidéo de policiers « frappant brutalement des fidèles » à Al-Aqsa à l’origine des roquettes

Le député radical Ahmad Tibi (Hadash-Taal) a déclaré qu’il pensait qu’une vidéo devenue virale montrant des policiers « frappant brutalement des fidèles » à la mosquée Al-Aqsa dans la nuit de mardi à mercredi était l’une des principales causes des tirs de roquettes sur Israël.

« Cette vidéo est devenue virale dans l’ensemble du monde islamique », a-t-il déclaré à la Douzième chaîne. « Je pense que cette vidéo est à l’origine des tirs de roquettes. Celui qui a donné l’ordre aux officiers d’agir de la sorte en porte la responsabilité et est un imbécile. »

En réponse à l’interview de Tibi, une « source policière de haut rang » a déclaré à la Douzième chaîne que ses forces ont essuyé des « tirs directs à l’intérieur d’Al-Aqsa » pendant la nuit.

Le journaliste de la chaîne de télévision chargé des affaires palestiniennes, Ohad Hemo, a expliqué que depuis une semaine, le groupe terroriste palestinien du Hamas et d’autres groupes terroristes de Gaza affirment qu’Israël a l’intention de venir souiller Al-Aqsa, de sorte que 400 émeutiers palestiniens, dont certains portaient des masques, se sont barricadés à l’intérieur de la mosquée dans le cadre d’une « provocation » destinée « précisément à provoquer ces scènes ».

Gallant évalue la réponse israélienne aux tirs de roquettes en provenance du Liban

Le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d'une visite près de la frontière avec le Liban, dans le nord d'Israël, le 16 mars 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d'une visite près de la frontière avec le Liban, dans le nord d'Israël, le 16 mars 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant est en train d’évaluer avec des responsables militaires la réponse potentielle aux tirs de roquettes en provenance du Liban, a déclaré le porte-parole militaire Daniel Hagari.

Hagari a déclaré aux journalistes que l’échelon politique donnera des instructions à l’armée israélienne sur la manière d’agir et de riposter.

Il a ajouté que « le gouvernement libanais est responsable lorsque des roquettes sont lancées depuis son territoire ».

Tsahal a imputé le tir de 34 roquettes au groupe terroriste palestinien du Hamas, qui est basé dans la Bande de Gaza, mais qui est également présent dans le sud du Liban.

Tsahal : le Hamas est à l’origine des roquettes en provenance du Liban

Le porte-parole militaire Daniel Hagari a déclaré que le groupe terroriste palestinien du Hamas, basé dans la Bande de Gaza, était à l’origine des tirs de roquettes en provenance du Liban.

Lors d’une conférence de presse, Hagari a souligné que les tirs de roquettes et les affrontements entre la police et des émeutiers palestiniens à la mosquée Al-Aqsa, sur le mont du Temple à Jérusalem, sont simultanés.

Hagari a indiqué que Tsahal examine l’implication de l’Iran dans l’attaque, mais qu’il a bien été perpétré par le Hamas.

« Nous savons avec certitude que ce sont des tirs palestiniens. Ce pourrait être le [mouvement terroriste islamiste palestinien] Hamas, ce pourrait être le Jihad islamique [autre groupe terroriste palestinien], nous essayons encore d’arriver à une conclusion finale sur ce point, mais ce n’était pas le Hezbollah » libanais, a déclaré le lieutenant-colonel Richard Hecht.

« Nous partons du principe que le Hezbollah était probablement au courant de ces tirs, et le Liban a une part de responsabilité. Nous sommes également en train d’enquêter sur une éventuelle implication de l’Iran », a ajouté le porte-parole.

Le Hamas est également à l’origine des récents tirs de roquettes en provenance de Gaza.

Il a ajouté que même si Tsahal a constaté une « convergence des arènes », la Cisjordanie est relativement calme, et qu’il n’y a pas de changement dans la politique israélienne sur le mont du Temple, les Juifs ne pouvant pas s’y rendre pendant le mois du ramadan, en vertu du statu quo.

Galilée occidentale : Les sites touristiques évacués ; les résidents doivent rester à proximité des abris

Alik Kaplan, propriétaire d'un bâtiment utilisé pour stocker du matériel agricole qui a été touché par une attaque à la roquette en provenance du Liban, au moshav Betzet, en Galilée occidentale, le 6 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Alik Kaplan, propriétaire d'un bâtiment utilisé pour stocker du matériel agricole qui a été touché par une attaque à la roquette en provenance du Liban, au moshav Betzet, en Galilée occidentale, le 6 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Moshe Davidovich, chef du Conseil régional de Mateh Asher en Galilée occidentale, a déclaré que les plages et autres zones touristiques ont été évacuées – de Rosh Hanikra jusqu’au moshav Bustan HaGalil – et que les résidents sont priés de rester à proximité des abris anti-bombes, afin d’éviter les tirs de roquettes.

Il a cependant déploré que de nombreux habitants de Galilée occidentale ne disposent pas de pièce blindée – ou mamad – pour s’abriter des tirs de roquettes, et a demandé au gouvernement d’allouer instamment les ressources nécessaires.

Au même moment, Alik Kaplan, du moshav Betzet en Galilée occidentale, a expliqué à la Douzième chaîne que le bâtiment qu’il utilise pour stocker du matériel agricole a été touché par une roquette que le Dôme de fer n’a pas interceptée. Tout y a été détruit.

Il a noté que sa sœur et sa famille vivent dans une maison située à 50 mètres de l’endroit où la roquette a frappé.

L’armée libanaise démantèle des rampes de lancement de roquettes

L’armée libanaise a annoncé jeudi avoir découvert et démantelé des rampes de lancement de roquettes dans le sud du Liban, après les tirs depuis cette région de plusieurs projectiles sur Israël.

Dans un communiqué, l’armée libanaise a indiqué que « plusieurs roquettes ont été tirées depuis les environs des localités de Qlailé, Zebqine et Maaliyé » dans le sud du pays vers Israël.

Elle a ajouté avoir « découvert et démantelé des rampes de lancement de roquettes » qui contenaient plusieurs projectiles prêts à être lancés, près des deux premières localités.

« L’armée patrouille dans le secteur, en coordination étroite avec la Force intérimaire des Nations unies (Finul) », a-t-elle ajouté.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères a assuré que le Liban voulait préserver « le calme et la stabilité » dans le sud, et appelé la communauté internationale à « faire pression sur Israël pour arrêter l’escalade ».

Tamir Hayman : Les roquettes sont tirées par des groupes terroristes palestiniens

Le cratère d'une roquette interceptée, tirée depuis le Liban, qui a atterri sur la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
Le cratère d'une roquette interceptée, tirée depuis le Liban, qui a atterri sur la ville de Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

L’ancien chef du Directorat des Renseignements militaires de l’armée israélienne, Tamir Hayman, a affirmé que les factions terroristes palestiniennes du Liban sont responsables du barrage de roquettes qui s’est abattu sur le nord d’Israël cet après-midi.

« Ce n’est pas le Hezbollah qui a tiré, mais il est difficile de croire qu’il n’était pas au courant », a dit Hayman.

Il suppose que les raisons de ce tir de barrage de roquettes sont les affrontements entre la police israélienne et les émeutiers palestiniens sur le mont du Temple au cours des deux derniers jours « dans le cadre de l’identification générale qui a été créée dans l’arène palestinienne/arabe pour ce qui a été perçu comme une ‘profanation’ d’Al-Aqsa ».

Un autre facteur qui a conduit au tir de roquettes est le « sentiment faux et exagéré de confiance en soi de Nasrallah, qui découle d’une mauvaise interprétation des récents événements », a expliqué Hayman, en rappelant l’échec de la tentative d’attentat à la bombe à Megiddo par un suspect infiltré depuis le Liban et l’accord maritime que le précédent gouvernement a conclu avec Beyrouth.

« Un autre facteur de soutien est la situation interne en Israël », a ajouté Hayman, en soulignant le tollé général suscité par les efforts du gouvernement Netanyahu pour remanier radicalement son système judiciaire.

« Comme nous l’avons estimé, notre ennemi ne profitera pas de cette situation pour mener une attaque préméditée, mais il en profitera en cas de coïncidence ou d’incident explosif comme ce qui s’est passé sur le mont du Temple », a ajouté Hayman.

Élu du Likud: La réponse d’Israël aux tirs de roquettes doit être « disproportionnée »

Danny Danon, membre du Likud, s'adressant à la presse lors de l'annonce des résultats des élections législatives, à Jérusalem, le 1er novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Danny Danon, membre du Likud, s'adressant à la presse lors de l'annonce des résultats des élections législatives, à Jérusalem, le 1er novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le député Danny Danon (Likud) a déclaré que la réponse d’Israël aux tirs de roquettes de l’après-midi en provenance du Liban doit être « disproportionnée ».

« Nous n’avons pas besoin d’amortir ces roquettes. Nous devons répondre dans un langage que nos ennemis comprennent – le langage de la force ».

« La réponse doit être disproportionnée. Nous devons choquer ces organisations terroristes », a poursuivi Danon.

Il a reconnu qu’une telle réponse de la part d’Israël pourrait entraîner la région dans un conflit plus large. « À quoi préparons-nous Tsahal si, lorsque des dizaines de roquettes sont tirées sur le territoire israélien, nous ne réagissons pas ? », a-t-il ajouté.

Hezbollah : « Les efforts d’Israël pour nuire à Al-Aqsa mettront le feu à la région »

Le chef du conseil exécutif du Hezbollah, Hachem Safieddine. (Crédit : Wikipedia CC BY)
Le chef du conseil exécutif du Hezbollah, Hachem Safieddine. (Crédit : Wikipedia CC BY)

Un haut responsable du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a déclaré que « les efforts israéliens visant à porter atteinte à la mosquée Al-Aqsa et à nos lieux saints mettront le feu à la région ».

Les commentaires du chef du conseil exécutif du Hezbollah, Hachem Safi al-Din, à la chaîne de télévision al-Manar, liée au groupe terroriste libanais, ont été tenus peu après qu’un barrage de 34 roquettes a été tiré sur Israël à partir du Liban.

Bien que le Hezbollah ait nié avoir une quelconque responsabilité dans ces tirs roquettes, il est largement admis qu’elles n’auraient pas été tirées sans l’approbation du groupe terroriste.

Les deux dernières nuits ont été marquées par d’intenses affrontements entre la police israélienne et les fidèles palestiniens de la mosquée Al-Aqsa.

Entretien entre les responsables de l’armée et du Shin Bet après les attaques

Herzi Halevi, chef d’état-major de l’armée, et Ronen Bar, directeur de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, tiennent actuellement un entretien sécuritaire au quartier général de l’armée israélienne à Tel Aviv, à la suite des tirs de roquettes sur le nord d’Israël.

Le Forum de l’état-major général de Tsahal, composé de hauts généraux ainsi que de membres civils tels que le directeur général du ministère de la Défense, participe à la réunion.

Halevi et Bar doivent s’entretenir ensuite avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant.

Le ministre des Affaires étrangères appelle le monde à condamner les attaques

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen participant à une conférence de presse au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 25 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen participant à une conférence de presse au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 25 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Sur Twitter, le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen a appelé la communauté internationale à condamner les récentes attaques à la roquette menées depuis le Liban et les attaques nocturnes depuis la bande de Gaza.

« Premier jour de Pessah. Alors que nous sommes assis à la table des fêtes, entre famille et amis, Israël est confronté à des roquettes venant du sud et du nord. Ce n’est pas une coïncidence. Personne ne devrait nous tester, et nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour défendre notre pays et notre peuple », a déclaré Cohen.

« J’appelle la communauté internationale à publier une déclaration claire contre les responsables des attaques contre Israël », a-t-il ajouté.

Au moins 34 roquettes ont été lancées depuis le Liban aujourd’hui. Hier soir et tôt ce matin, plusieurs roquettes et missiles anti-aériens ont été lancés depuis la bande de Gaza, déclenchant des alarmes.

Paris « condamne les tirs de roquettes » ciblant Israël depuis Gaza et le sud du Liban

La France a condamné jeudi « les tirs de roquettes indiscriminés ayant ciblé le territoire israélien depuis Gaza et le Sud du Liban ».

« En cette période de fêtes religieuses, la France appelle toutes les parties à la retenue maximale, et à éviter toute action susceptible d’alimenter l’escalade de la violence », a également déclaré François Delmas, le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères.

Tirs de 34 roquettes depuis le Liban, 25 interceptées, au moins 5 tombées en Israël

Trente-quatre roquettes ont été tirées jeudi après-midi à partir du Liban vers Israël, sur lesquelles 25 ont été interceptées par la défense antiaérienne et au moins cinq sont tombées sur le sol israélien, selon un communiqué de l’armée israélienne.

L’endroit ou sont tombées les roquettes fait « l’objet d’un examen » ajoute l’armée, précisant simplement que ces « statistiques ne sont pas définitives ».

2 blessés légers par des éclats d’obus de roquettes tirées en provenance du Liban

L’hôpital de Galilée, à Nahayira, a dit avoir soigné deux personnes blessées par des éclats d’obus résultant des attaques de roquettes en provenance du Liban.

Un homme de 26 ans, résident de Yanuh Jat, a été légèrement blessé après avoir été touché par des éclats d’obus alors qu’il conduisait à moto près de la ville de Shlomi, a indiqué l’hôpital.

La seconde victime, un jeune homme de 19 ans originaire de Fassouta, a été touché par des éclats d’obus alors qu’il conduisait dans la ville.

« Les deux blessés sont dans un état stable », a précisé l’hôpital.

Le Hezbollah nie être impliqué dans l’attaque à la roquette contre le nord d’Israël

Un officier de police israélien courant pour enlever les débris d'une roquette tirée du Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
Un officier de police israélien courant pour enlever les débris d'une roquette tirée du Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Une source proche du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a déclaré à la chaîne saoudienne al-Arabiya que le Hezbollah n’était pas impliqué dans les attaques à la roquette lancées plus tôt sur le nord d’Israël.

« Nous n’avons rien à voir avec les tirs de roquettes », a déclaré la source.

D’autres sources ont suggéré à al-Arabiya que des « factions palestiniennes » seraient derrière les tirs de roquettes.

Par le passé, l’armée israélienne a imputé les tirs de roquettes en provenance du Liban aux factions palestiniennes du pays, et non au Hezbollah.

Toutefois, il est peu probable que les terroristes du Sud-Liban soient en mesure de tirer des barrages de roquettes sans l’approbation tacite du groupe terroriste soutenu par l’Iran, qui exerce un contrôle étroit sur le Sud-Liban.

Nahariya ouvre ses abris anti-bombes suite aux tirs de roquettes sur le nord du pays

Un homme inspectant les dommages causés à un centre commercial par une roquette tirée depuis le Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
Un homme inspectant les dommages causés à un centre commercial par une roquette tirée depuis le Liban à Shlomi, dans le nord d'Israël, le 6 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Le maire de la ville de Nahariya, Ronen Marelly, a déclaré que la ville ouvrait ses abris anti-bombes publics à la suite de tirs de roquettes depuis le Sud-Liban sur le nord d’Israël.

Nahariya, dont les sirènes d’alerte n’ont pas retenti, n’a pour le moment pas été directement visée par les tirs de roquettes. Les habitants ont quand même pu voir le Dôme de fer entrer en action.

Marelly a déclaré que la ville ouvre malgré tout ses abris au public, anticipant d’autres éventuelles attaques.

La Finul appelle à la retenue

Photo prise depuis le village de Meiss al-Jabal au sud du Liban, le 13 décembre 2018. La FINUL observe les opérations d'excavation par l'armée israélienne du côté israélien de la frontière. (Crédit : AP/Hussein Malla)
Photo prise depuis le village de Meiss al-Jabal au sud du Liban, le 13 décembre 2018. La FINUL observe les opérations d'excavation par l'armée israélienne du côté israélien de la frontière. (Crédit : AP/Hussein Malla)

La Force intérimaire des Nations unies (Finul), déployée dans le sud du Liban pour faire tampon entre ce pays et Israël, a appelé à la retenue jeudi après un échange de tirs « extrêmement sérieux » entre le Liban et Israël.

« La situation actuelle est extrêmement sérieuse. La Finul appelle à la retenue et à éviter une escalade supplémentaire », a déclaré la Force de l’ONU dans un communiqué jeudi, après que des roquettes ont été tirées depuis le sud du Liban et auxquelles Israël a répondu en bombardant ce secteur.

La Finul n’a pas mentionné le groupe terroriste du Hezbollah, qui avait averti plus tôt Israël, « se tenir aux côtés » des groupes terroristes palestiniens après des heurts à la mosquée Al-Aqsa.

Une trentaine de roquettes auraient été lancées depuis le Liban

Des missiles d'interception du Dôme de fer, au-dessus de la frontière avec le Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Des missiles d'interception du Dôme de fer, au-dessus de la frontière avec le Liban, le 6 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Selon les premières évaluations citées par la chaîne publique israélienne Kan, une trentaine de roquettes ont été lancées depuis le Sud-Liban sur la Galilée occidentale et la Haute Galilée, dans le nord d’Israël, un peu plus tôt.

La chaîne a précisé qu’au moins cinq d’entre elles ont atterri en territoire israélien, faisant des blessés et des dégâts.

Les autres ont été interceptés par le système de défense aérienne Dôme de fer.

Tsahal n’a pas encore communiqué le nombre exact de roquettes.

Cette attaque pourrait marquer le plus grand nombre de roquettes tirées depuis le Liban depuis la guerre de 2006, au cours de laquelle des milliers de roquettes avaient été lancées sur Israël. En août 2021, le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah avait tiré 19 roquettes sur le nord d’Israël.

Le dernier tir en provenance du Liban remonte à avril 2022.

 

Le cabinet de sécurité va se réunir au sujet des roquettes en provenance du Liban

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, convoquant la première réunion du cabinet de sécurité de son nouveau gouvernement, à Tel Aviv, le 5 janvier 2023. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, convoquant la première réunion du cabinet de sécurité de son nouveau gouvernement, à Tel Aviv, le 5 janvier 2023. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le cabinet de sécurité de haut niveau se réunira ce soir à la suite d’attaques à la roquette en provenance du Liban, selon le Bureau du Premier ministre.

La réunion aura lieu après une évaluation que le Premier ministre Benjamin Netanyahu devrait faire avec les responsables de la Défense.

Le cabinet ne s’est pas réuni depuis près de deux mois.

Gallant donne des instructions à Halevi suite aux roquettes en provenance du Liban

Le ministre de la Défense Yoav Gallant et le député Yuli Edelstein arrivant pour une réunion de la commission de la Défense et des Affaires étrangères, à la Knesset, le 27 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant et le député Yuli Edelstein arrivant pour une réunion de la commission de la Défense et des Affaires étrangères, à la Knesset, le 27 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a « donné les premières instructions » au chef d’état-major de Tsahal Herzi Halevi à la suite des attaques de roquettes en provenance du Liban.

« Gallant a été informé des détails des récents événements survenus à la frontière nord d’Israël et a donné des directives initiales au chef de l’état-major général de Tsahal et à l’ensemble de l’establishment de la Défense », a déclaré son bureau.

« Le ministre procédera bientôt à une évaluation de la situation avec les hauts responsables de l’establishment de la Défense », a ajouté le bureau de Gallant.

Un blessé par les éclats d’obus d’une roquette tirée du Liban – secouristes

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) a déclaré qu’un homme conduisant un véhicule tout-terrain dans le nord d’Israël a été légèrement blessé par des éclats d’obus lors d’une attaque à la roquette en provenance du Liban.

Le jeune homme de 26 ans, résidant à Yanuh Jat, a été transporté à l’hôpital de Galilée, à Nahariya.

MDA a ajouté qu’une femme a également été blessée après être tombée alors qu’elle courait vers un abri anti-bombes, et qu’une autre a déclaré souffrir d’anxiété sévère.

Le service de secours a déclaré avoir relevé son niveau d’alerte en raison des tirs de roquettes du Sud-Liban sur le nord d’Israël.

Une roquette en provenance du Liban cause des dégâts à Shlomi

Des dégâts à la suite d'une attaque à la roquette en provenance du Liban, visibles dans la ville de Shlomi, le 6 avril 2023. (Crédit : Shlomi Security)
Des dégâts à la suite d'une attaque à la roquette en provenance du Liban, visibles dans la ville de Shlomi, le 6 avril 2023. (Crédit : Shlomi Security)

L’une des roquettes lancées depuis le sud du Liban a endommagé une route et un bâtiment dans la ville de Shlomi, au nord du pays.

Aucun blessé n’a été signalé pour le moment.

Netanyahu convoque de hauts responsables de la Défense

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirigeant une réunion du cabinet dans son bureau, à Jérusalem, le 2 avril 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Pool/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirigeant une réunion du cabinet dans son bureau, à Jérusalem, le 2 avril 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Pool/Flash90)

Le Bureau du Premier ministre a déclaré que Benjamin Netanyahu convoquera prochainement une réunion avec les responsables de la Défense suite aux attaques à la roquette en provenance du Liban.

« Netanyahu est régulièrement informé des incidents de sécurité et procédera à une évaluation de la situation avec les responsables des services de sécurité », a déclaré le Bureau du Premier ministre.

Le dernier tir de roquette du Liban vers Israël remonte à avril 2022

« Une roquette a été tirée du Liban vers le territoire israélien et a été interceptée avec succès », avait déclaré plus tôt l’armée israélienne dans un communiqué. Des sirènes d’alerte ont retenti dans la ville de Shlomi et au moshav Betzet, dans le nord d’Israël, a ajouté l’armée, en laissant entendre que d’autres roquettes avaient pu être tirées.

Ce tir n’a pas été revendiqué jusqu’ici.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, « est informé en continu de l’évolution de la situation et doit mener une évaluation avec les responsables des agences de sécurité », a déclaré son bureau.

Selon les services de secours, un homme a été légèrement blessé par un éclat et une femme a été blessée en courant pour se mettre à l’abri.

Plus tôt jeudi, le mouvement terroriste islamiste pro-iranien du Liban, le Hezbollah, avait averti qu’il soutiendrait « toutes les mesures » que les groupes palestiniens pourraient prendre contre Israël après les heurts qui ont secoué la mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam.

Le dernier tir de roquette du Liban vers Israël remonte à avril 2022.

Israël bombarde le sud du Liban après avoir été visé par des roquettes

Israël a bombardé le sud du Liban après avoir été visé par des roquettes tirées depuis cette région jeudi, a annoncé l’Agence nationale d’information (ANI, officielle), sans faire état de victime.

Selon l’ANI, l’artillerie israélienne a tiré « plusieurs obus depuis ses positions à la frontière » sur les abords de deux villages du sud du Liban, après le lancement de « plusieurs roquettes de type Katioucha » sur Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.