Rechercher

Un candidat Républicain imagine dans un livre la conversion d’Anne Frank au christianisme

Johnny Teague, pasteur et entrepreneur, a remporté la primaire du 7e district du Texas

Johnny Teague (Capture d’écran de YouTube)
Johnny Teague (Capture d’écran de YouTube)

JTA – Le candidat Républicain au Congrès dans le 7e district du Texas se dit passionné d’histoire, mais son point de vue sur Anne Frank est pour le moins marginal.

Johnny Teague, pasteur évangélique et entrepreneur qui a remporté la primaire du district en mars dernier, a publié en 2020 The Lost Diary of Anne Frank [Le journal perdu d’Anne Frank], fiction dépeignant, à la manière de son journal, les derniers instants de celle qui est peut-être la plus célèbre victime juive de la Shoah, dans les camps de concentration d’Auschwitz et Bergen-Belsen.

Dans le roman de Teague, Frank semble se convertir au christianisme avant de mourir, assassinée par les nazis.

Publié par Histria Books, maison d’édition de Las Vegas, l’ouvrage tente d’imiter le style du “vrai” journal intime de Frank en parlant de sa vie dans les camps.

Il « commence là où tout s’est arrêté », selon les termes du communiqué promotionnel.

Teague affirme avoir interviewé des survivants de la Shoah et s’être rendu sur les lieux, que ce soit dans la Maison d’Anne Frank, des camps de concentration ou les principaux musées consacrés à la Shoah, à Washington, DC et en Israël.

« J’aimerais en savoir plus sur Jésus et tout ce qu’il a souffert en tant que juif », songe à un moment Anne Frank, sous la plume de Teague, expliquant que son père avait tenté de se procurer un exemplaire du Nouveau Testament.

Le père d’Anne, Otto Frank, qui a effectivement survécu à la Shoah, aurait dû son salut, selon Teague, à son intérêt pour Jésus.

Au fil des pages, Teague évoque une Anne Frank qui récite des psaumes chrétiens et exprime de l’empathie pour Jésus.

À la fin du livre, Anne est fermement convaincue que « chaque homme ou femme juif devrait se poser » la question de savoir « Où est le Messie ? … Est-ce qu’Il est déjà venu, et nous ne L’avons pas reconnu ? »

Anne Frank (Crédit : Domaine public)

Teague, qui n’a pas répondu à une demande de commentaires de la Jewish Telegraphic Agency, affirme également dans les éléments biographiques de sa candidature qu’il « a été affilié » à l’Association for Jewish Studies (AJS), organisation universitaire dédiée aux études juives.

L’ouvrage que Teague a consacré à Anne Frank figure effectivement sur la liste 2021 de l’AJS répertoriant les livres rédigés par ses membres, sous le nom d’auteur « Johnny Mark Teague ».

L’AJS n’a pas davantage répondu aux demandes de commentaires.

Les principaux engagements du candidat, tels que présentés par son site Internet de campagne, concernent « La fermeture de la frontière » et « L’élimination des impôts fonciers », doublés de la conviction que les combustibles fossiles sont voulus par Dieu : « Si vous croyez en un Créateur et que tout a un but, alors vous devez accepter que les combustibles fossiles ne sont pas un accident. Au tout début des temps, Dieu savait que nous aurions besoin de l’industrie, alors dans Sa Sagesse, Il nous a donné les carburants dont nous aurions besoin. »

Il est courant pour les chrétiens évangéliques de faire acte de prosélytisme, parfois aux détriments des juifs, et des enquêtes montrent que près de la moitié des adultes américains pensent que le pays devrait être « une nation chrétienne ».

Mais ce qu’a fait Teague en s’attaquant au judaïsme d’Anne Frank dans son livre est pour le moins inhabituel, même dans de tels cercles.

Le district de la région de Houston dans lequel Teague se présente face à un Démocrate sortant a été redessiné en 2020 mais est toujours favorable aux Démocrates.

C’est la deuxième fois que Teague obtient le soutien des Républicains lors d’élections au Congrès, au Texas.

Il s’était en effet déjà présenté dans le neuvième district en 2020, mais n’avait alors rassemblé que 21 % des voix aux élections générales.

L’élection avait eu lieu deux jours après la publication du « Journal perdu d’Anne Frank ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...