Un concert de Roger Waters prévu dans l’État de New York viole-t-il la loi anti-BDS ?
Rechercher

Un concert de Roger Waters prévu dans l’État de New York viole-t-il la loi anti-BDS ?

Howard Kopel a demandé au procureur du comté de définir la légalité du concert de l'ancien des Pink Floyd au Nassau Coliseum

Roger Waters en concert au Staples Center de Los Angeles, le 20 juin 2017. (Crédit : Kevin Winter/Getty Images/AFP)
Roger Waters en concert au Staples Center de Los Angeles, le 20 juin 2017. (Crédit : Kevin Winter/Getty Images/AFP)

Autoriser Roger Waters, défenseur du BDS, à se produire en concert au stade de Long Island est une violation d’une loi locale contre le mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanction (BDS) anti-Israël, a déclaré un législateur du comté de Nassau.

Waters, ancien leader des Pink Floyd est attendu au Nassau Coliseum les 15 et 16 septembre.

Le législateur Howard Kopel a demandé au procureur du comté la semaine dernière de déterminer si le contrat du Nassau Coliseum était en accord avec la loi du comté, adoptée en mai 2016, qui interdit tout échange commercial avec une société qui participe au boycott économique d’Israël.

Kopel, un parlementaire juif orthodoxe, qui représente un district avec une forte concentration en population juive, a déclaré sur Facebook que le concert de Waters est une violation de la loi anti-BDS, et a qualifié le musicien de « chef de file du mouvement BDS et fervent antisémite ».

On May 22, 2016 I was proud that Nassau County signed into Law a piece of Legislation that I sponsored, taking a stand…

Posted by Legislator Howard J. Kopel on Tuesday, 11 July 2017

Dans une vidéo en direct sur Facebook avec la Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israël, Waters a déclaré qu’il donnera son concert à Nassau, ajoutant que les droits d’un artiste ne devraient pas être impactés par sa position sur un sujet donné.

« Je pense qu’ils échoueront », a déclaré Waters au sujet des tentatives de l’empêcher de jouer dans le comté de Nassau.

« Je ne pense pas, je le sais, parce qu’il faudrait renverser la constitution des États-Unis d’Amérique, notamment le premier amendement, et la jeter dans l’Hudson River, ou dans l’East River, si c’est plus près, pour que cela se produise ».

A Conversation with Roger Waters

The Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel (PACBI) is pleased to host a conversation with Roger Waters on his involvement in the cultural boycott of Israel and support for Palestinians’ rights. Roger Waters is an English rock musician, singer-songwriter, and composer. He is best known as the bass player, co-lead vocalist, lyricist and the principal songwriter in the rock band Pink Floyd.

Posted by Boycott, Divestment and Sanctions (BDS) Movement on Saturday, 15 July 2017

Waters a également évoqué un incident à Miami la semaine dernière. Une dizaine d’adolescents d’un programme d’été de Miami Beach Parks devaient chanter avec lui sur scène se sont retirés, car accusés d’antisémitisme.

Melissa Berthier, porte-parole de Miaimi Beach a déclaré au Miami Herald jeudi, quelques heures avant le concert, que les jeunes ne participeront pas à la représentation, indiquant dans un communiqué que « Miami Beach est une communauté cosmopolite qui ne tolère aucune forme de racisme ».

La fédération juive de Greater Miami a publié dans une publicité sur internet, figurant sur le site du Miami Herald. En cliquant sur la publicité, on tombe sur un communiqué sur le site de la fédération, dans lequel on peut lire : « Mr Waters, vos messages ignobles d’antisémitisme, d’antisionisme et de haine ne sont pas les bienvenus dans cette communauté ».

Waters a été impliqué dans une controverse avec Radiohead, après avoir publiquement demandé au groupe d’annuler son concert prévu mercredi à Tel Aviv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...