Un couple pose pour son mariage dans les champs brûlés près de Gaza
Rechercher

Un couple pose pour son mariage dans les champs brûlés près de Gaza

Dana et Itai Nisanov ont déclaré que les paysages détruits par des mois d'attaques au cerf-volant et au ballon incendiaires sont toujours ces lieux où ils ont grandi

Un photographe prend un cliché de Dana et Itai Nisanov parmi les arbres brûlés à proximité de la frontière avec Gaza (Capture d'écran : Hadashot news)
Un photographe prend un cliché de Dana et Itai Nisanov parmi les arbres brûlés à proximité de la frontière avec Gaza (Capture d'écran : Hadashot news)

De vastes pans de forêts, de champs agricoles et de prairies, le long de la frontière avec Gaza, ont été détruits lors d’attaques aux cerfs-volants et aux ballons incendiaires lancés vers Israël depuis l’enclave côtière. Mais un couple a choisi de faire ses photos de mariage dans ces paysages brûlés, expliquant qu’ils restent malgré tout ceux de leur enfance.

Ces photos poignantes montrent le couple habillé de blanc à Tel Gama, à proximité du kibboutz Reim, avec tout autour d’eux les cendres de ce qui fut, dans le passé, des paysages flamboyants.

Malgré les inquiétudes liées à la sécurité – certains invités ont ressenti trop de nervosité pour assister au mariage, la semaine dernière – Dana et Itai Nisanov ont tenu à maintenir la fête, a rapporté lundi la chaîne Hadashot.

« On connaît chaque grain de poussière ici », a déclaré Itai Nisanov à Hadashot. « Quand on est jeune – grâce au vélo. Quand on grandit – grâce à la mobilette. Et après, grâce au 4×4 ou à la Jeep ».

Dana Nisanov a indiqué à la chaîne d’information que la vie était délicate à une telle proximité de la frontière avec Gaza.

« On vit sous le feu 24 heures sur 24 », a-t-elle expliqué. « C’est surréaliste ».

Depuis le 30 mars, les Palestiniens de la bande de Gaza ont lancé d’innombrables cerfs-volants, ballons et préservatifs en latex gonflés à l’hélium avec des matériaux inflammables, et parfois des explosifs, sur le territoire israélien, provoquant des incendies quasi quotidiens qui ont brûlé des milliers d’hectares de terres agricoles, de parcs et de forêts.

La chaîne Hadashot a annoncé que plus de 3 200 hectares de terre ont été détruits par les dispositifs aériens incendiaires – un périmètre presque aussi important que la ville centrale de Petah Tikva.

דנה ואיתי ניסנוב, נשואים טריים מעוטף עזה, הצטלמו בשמלת כלה וחליפת חתן על רקע השדות השרופים: "זה הניצחון שלנו"http://bit.ly/2u3BKmn

Posted by mako on Sunday, 8 July 2018

Les dirigeants israéliens sont divisés sur la manière de réagir face aux responsables des incendies criminels aériens, certains demandant à Tsahal de tirer à vue sur les lanceurs de cerfs-volants et de ballons, tandis que d’autres affirment que ce serait aller trop loin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...