Un député arabe critique Netanyahu : nous avons réussi, pas grâce à vous
Rechercher

Un député arabe critique Netanyahu : nous avons réussi, pas grâce à vous

En répondant au Premier ministre, Odeh demande des droits égaux, expliquant que la communauté ne veut pas vivre dans un pays ‘raciste et occupé’

Auyman Odeh, président de la Liste arabe unie, a publié une vidéo sur sa page Facebook le 26 juillet 2016. (Crédit : capture d'écran Facebook)
Auyman Odeh, président de la Liste arabe unie, a publié une vidéo sur sa page Facebook le 26 juillet 2016. (Crédit : capture d'écran Facebook)

Ayman Odeh, le président de la Liste arabe unie, a déclaré mardi que la communauté arabe d’Israël s’est développée dans plusieurs domaines, comme l’a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu lundi, mais a souligné que ses réussites sont intervenues malgré « l’incitation à la haine régulière » par le Premier ministre et des « discriminations et des privations endémiques ».

Dans un message vidéo qui semblait être une parodie de la vidéo de Netanyahu de lundi, le député Odeh a déclaré que les Arabes israéliens ne voulaient pas vivre comme des « citoyens de seconde classe dans un pays raciste et occupé » et demandait des droits égaux pour tous les citoyens israéliens.

Le jour de l’élection de mars 2015, Netanyahu avait prévenu que « les électeurs arabes vont voter en masse », avec l’aide de militants de « gauche », ce qui avait été perçu comme une tentative de galvaniser sa base de droite pendant les élections. Un post sur sa page Facebook à la mi-journée, pendant le vote, avait annoncé que la participation élevée des électeurs arabes mettait « en danger » le règne de la droite.

La dernière vidéo de Netanyahu, publiée lundi sur YouTube et Facebook en anglais et en hébreu, et avec des sous-titres en arabe mardi, commence par une référence à cette déclaration le jour du vote, perçue comme anti-arabe : « Je vous prie de m’excuser de la manière dont mes remarques ont été mal comprises », a déclaré Netanyahu.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adresse aux citoyens arabes d'Israël, le 25 juillet 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube/IsraeliPM)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’adresse aux citoyens arabes d’Israël, le 25 juillet 2016. (Crédit : capture d’écran YouTube/IsraeliPM)

« Aujourd’hui, a-t-il ajouté, je veux aller plus loin. »

« Aujourd’hui, je demande aux citoyens arabes d’Israël de prendre part à notre société en masse. De travailler en masse, d’étudier en masse, de prospérer en masse. »

Les citoyens arabes d’Israël font partie de son succès, a-t-il déclaré.

« Israël est fort grâce à sa diversité et son pluralisme, pas malgré eux. Plus de 20 % des citoyens d’Israël sont arabes. Et vous avez réussi des choses incroyables : juges de la Cour suprême, députés, auteurs renommés, entrepreneurs, propriétaires de start-ups, médecins, pharmaciens. Je suis fier du rôle que les Arabes jouent dans le succès d’Israël. Je veux que vous y jouiez un rôle encore plus grand. »

En réponse, Odeh a déclaré mardi qu’il avait regardé la vidéo du Premier ministre et qu’il avait décidé « de s’asseoir aussi devant une bibliothèque » pour « transmettre un message en réponse au nom des Arabes d’Israël ».

« Comme vous, je suis fier de nos réussites exceptionnelles, parmi les hommes et les femmes qui ont du succès malgré les discriminations et les privations. Et malgré un Premier ministre qui incite régulièrement à la haine contre eux, [ils] se sont hissés à un niveau de réussite exceptionnel, dans tous les domaines de la vie », a déclaré Odeh.

Odeh a déclaré qu’il était « surpris d’entendre » Netanyahu dire qu’il était fier des poètes et écrivains arabes « quand vous nous interdisez de les étudier à l’école ».

« Mais vous avez raison sur une chose, M. le Premier ministre, a continué Odeh. Nous voulons réellement faire partie de la société, mais, peut-être que je vais vous surprendre, nous ne voulons pas être des citoyens de seconde zone dans un pays raciste et occupé. M. le Premier ministre, nous sommes originaires de cet endroit. Et tout ce que nous voulons, c’est vivre dans un état égal et démocratique qui reconnaît les droits civils et nationaux de tous ses citoyens. Un pays dans lequel nous serons citoyens avec des droits égaux, et nous vivrons avec dignité, comme des partenaires des citoyens juifs. »

Netanyahu avait été très critiqué pour sa remarque du jour du vote, notamment par les Arabes israéliens, le président américain Barack Obama, et des organisations juives américaines.

Dans cette dernière vidéo, Netanyahu a rappelé que son gouvernement a investi dans le développement des communautés arabes. Il a promis de continuer ainsi.

« Les communautés arabes reçoivent un soutien sans précédent pour les infrastructures publiques, pour les transports, pour l’emploi, pour les aides sociales, pour tant d’autres choses. Et la raison en est simple. Parce que votre futur est notre futur. »

Mais Odeh a rappelé dans sa vidéo qu’environ 100 000 Arabes israéliens dont les villages du Néguev ne sont pas reconnus par l’Etat ne verront pas la vidéo de Netanyahu.

« Leurs maisons n’ont tout simplement pas l’électricité, a-t-il déclaré. Ils n’ont même pas d’eau courante, sans parler de système scolaire organisé, de santé ou de routes goudronnées. »

Le message de Netanyahu avait déjà été dénoncé par Odeh lundi soir, qui avait parlé de « manifestation d’hypocrisie » visant à impressionner la communauté internationale.

« Est-ce le même Premier ministre que celui qui a incité [à la haine] contre nous pendant l’élection a n’a depuis fait qu’intensifier ses déclarations incendiaires ? », a demandé Odeh dans un communiqué.

« Quand j’ai vu que vous aviez aussi choisi de faire appel à nous en anglais, j’ai réalisé à qui exactement ce message était destiné, et quel était son objectif. Et je dis donc au Premier ministre, au nom de la population arabe, que nous ne croyons pas à la manifestation d’hypocrisie de ce soir. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...