Un député juif français reçoit un courrier contenant une poudre suspecte
Rechercher

Un député juif français reçoit un courrier contenant une poudre suspecte

Le courrier suspect envoyé à Meyer Habib s'est avéré être du sucre ; Une aile du Palais Bourbon avait été momentanément évacuée

Le député français Meyer Habib à l'Assemblée nationale à Paris, le 28 novembre 2014. (Crédit : capture d'écran)
Le député français Meyer Habib à l'Assemblée nationale à Paris, le 28 novembre 2014. (Crédit : capture d'écran)

Une aile du Palais Bourbon a été momentanément évacuée dans la matinée de lundi après que le député Meyer Habib (UDI) a reçu un courrier contenant une poudre suspecte, qui s’est avérée être du sucre, a-t-on appris auprès de la présidence de l’Assemblée nationale.

Le courrier a été découvert à son bureau par un collaborateur du député et l’incident a nécessité l’évacuation des locaux concernés, a précisé la présidence.

« Nous avons été alertés en fin de matinée. Une équipe de spécialistes du risque chimique a été envoyée sur place. Elle a analysé l’échantillon et a déterminé assez vite qu’il s’agissait de sucre glace », a indiqué pour sa part un porte-parole de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP)

« L’incident a été pris très au sérieux » et l’Assemblée nationale va porter plainte, a indiqué la présidence de l’Assemblée.

Selon le député des Français établis hors de France, le courrier contenait également une lettre de menace. « Je reçois régulièrement des menaces de mort, de décapitation… Mais de la poudre c’est nouveau. Je suis inquiet pour la France. On a le droit de ne pas être d’accord avec mes positions mais menacer de mort un citoyen, ce n’est pas normal », a-t-il déclaré à l’AFP.

M. Habib est notamment connu pour ses prises de position en soutien à Israël.

Son collaborateur parlementaire, Stéphane de Mirochesdji, a précisé qu’il avait ouvert une enveloppe dans le courrier accumulé après trois semaines de pause et qu’il s’en était échappé « pas mal de poudre ».

« J’ai été isolé dans une pièce et confiné avec un masque pendant 1h30-2h » en compagnie d’un pompier intervenu en premier et qui a également été exposé, a-t-il poursuivi.

L’aile qui a été évacuée est l’aile B, qui couvre la vice-présidence et le bureau de députés LREM et UDI-Agir et Indépendants, a-t-on précisé de même source.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...