Un dysfonctionnement de la direction serait à l’origine du crash d’un hélicoptère de l’armée
Rechercher

Un dysfonctionnement de la direction serait à l’origine du crash d’un hélicoptère de l’armée

L'accident, survenu dimanche à proximité de la base aérienne de Ramon, a fait un mort et un blessé grave

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un hélicoptère Apache pendant un exercice militaire à Hafr al-Batin, en Arabie saoudite, le 10 mars 2016. Illustration. (Crédit : Fayez Nureldine/AFP)
Un hélicoptère Apache pendant un exercice militaire à Hafr al-Batin, en Arabie saoudite, le 10 mars 2016. Illustration. (Crédit : Fayez Nureldine/AFP)

Ce serait un problème apparu dans le système de direction qui serait à l’origine du crash d’un hélicoptère dans la soirée de lundi au cours duquel un officier a trouvé la mort et un autre a été grièvement blessé, a fait savoir un haut-responsable militaire.

Ce dysfonctionnement, qui est survenu juste avant 21 heures, aurait spécifiquement affecté le système de direction de l’arrière du rotor.

L’incident est arrivé alors que l’hélicoptère participait à un entraînement à proximité de la base aérienne de Ramon, dans le sud d’Israël, a fait savoir l’officier qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat.

Ce problème technique – qui n’est donc pas une erreur humaine – semble être l’origine du crash, même si une enquête ouverte par un colonel des forces aériennes est toujours en cours et ne devrait pas s’achever avant quelques mois.

Approximativement neuf minutes après avoir fait part du dysfonctionnement, alors que le pilote, le major (réserviste) David « Dudi » Zohar ramenait l’hélicoptère Apache pour l’atterrissage, ce dernier s’est écrasé sur la piste.

Zohar a été tué. Son co-pilote, un lieutenant en service actif, a été pour sa part grièvement blessé. Seuls les deux hommes se trouvaient à bord.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...