Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Un fast-food argentin abandonne le « burger Anne Frank » et les « frites Hitler »

À la suite de la condamnation de la communauté juive locale de Rafaela, le Honky Donky a rebaptisé le burger en l'honneur de l'épouse décapitée d'Henri VIII

Le hamburger "Ana Frank" et les frites "Adolf" sur le menu du fast-food Honky Donky à Rafaela, en Argentine. (Crédit : Réseaux sociaux ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le hamburger "Ana Frank" et les frites "Adolf" sur le menu du fast-food Honky Donky à Rafaela, en Argentine. (Crédit : Réseaux sociaux ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Suite à la condamnation de la communauté juive locale, un fast-food argentin ne proposera plus de plats portant le nom d’Anne Frank et du dictateur nazi Adolf Hitler et a présenté ses excuses pour cette campagne marketing.

Avant d’actualiser son menu cette semaine, le Honky Donky de Rafaela proposait un hamburger « Ana Frank » composé de bœuf haché, de laitue, de tomates, de cornichons et de mayonnaise, ainsi que des « frites Adolf » garnies de bacon, de cheddar et d’oignons verts.

Parmi les autres types de frites proposées figurent les frites « Benito », « Gengis » et « Mao », nommées respectivement en l’honneur du leader fasciste italien, du conquérant mongol et du dictateur communiste chinois.

La raison pour laquelle le Honky Donky a donné à l’un de ses plats le nom d’Anne Frank, l’adolescente juive connue pour avoir tenu un journal sur la période où elle s’est cachée avant de mourir dans un camp de concentration nazi, n’est pas claire, alors que les autres plats portent le nom d’autocrates.

La Comunidad Judía de Rafaela a condamné le restaurant pour les plats « Ana Frank » et « Adolf », publiant une déclaration sur sa page Facebook soulignant la « répulsion et l’indignation » de l’organisation. Elle a également menacé d’intenter une action en justice.

Ariel Rosenthal, membre du conseil d’administration de la communauté juive, a déclaré qu’il avait appris l’existence de ces noms en mars et qu’il avait demandé au restaurant de les changer, mais qu’aucune mesure n’avait été prise.

« Nous ne comprenons pas pourquoi le restaurant tarde à le faire », a déclaré Rosenthal au média local Infobae.

Face aux réactions négatives, le Honky Donky a présenté ses excuses sur les réseaux sociaux et a retiré les frites « Adolf » de sa carte. Le hamburger « Ana Frank » a été rebaptisé en l’honneur d’Anne Boleyn, la seconde épouse du roi d’Angleterre Henri VIII avant d’être décapitée.

Le restaurant a également annoncé qu’il proposerait bientôt de nouveaux hamburgers et de nouvelles frites portant le nom de personnalités plus édifiantes telles que Gandhi, Mère Teresa, Martin Luther King Jr. et le Dalaï Lama.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.