Un fonctionnaire du tourisme suisse se plaint du comportement de clients juifs
Rechercher

Un fonctionnaire du tourisme suisse se plaint du comportement de clients juifs

Un responsable du tourisme de la région de Davos a rédigé une lettre se plaignant du comportement des visiteurs juifs, traduite en hébreu et affichée publiquement dans les hôtels

Le fleuve Limmat à Zurich, en Suisse, au mois de janvier 2017 (Crédit :  Kuhnmi/Flickr via JTA)
Le fleuve Limmat à Zurich, en Suisse, au mois de janvier 2017 (Crédit : Kuhnmi/Flickr via JTA)

Reto Branschi, qui dirige l’office du tourisme du village de ski de Davos et de Klosters, a envoyé le 16 juillet à la communauté juive de Davos une lettre intitulée: « Objet : les clients juifs en visite à Davos en été ».

Dans une lettre au chef de la communauté juive locale, Rafi Mosbacher, Branschi écrit : « Nous nous plaignons que les couches et autres déchets soient simplement laissés dans les bois, que les terrains de jeux sont occupés par des groupes, ne laissant pas place aux familles. Et que lors de deux visites dans une fromagerie locale en 2017 et 2018″, des juifs se sont bouchés le nez, dérangeant certains des autres participants. Mosbacher a fait traduire la lettre en hébreu et en yiddish, rapporte le site Internet Kikar HaShabbat.

Le rapport n’indique pas comment des copies de la lettre dans ces langues sont apparues sur les tableaux d’affichage des hôtels locaux.

Ces dernières années, les hôteliers de Davos ont reçu une clientèle ultra-orthodoxe affluente, hors période de ski, pendant les mois d’été.

Cette tendance a permis aux familles Haredi avec de nombreux enfants de bénéficier de coûts réduits pour les vacances dans les stations alpines dotées d’une excellente infrastructure et de l’industrie touristique locale.

Mais des tensions ont commencé et certains les ont attribués aux différences culturelles et à des comportements inappropriés de la part des Haredis, d’autres à de l’intolérance et de la xénophobie des hôtes.

L’année dernière, en août, le directeur d’un hôtel à Arosa, un village situé à l’ouest de Davos, s’était excusé d’avoir afficher des pancartes demandant aux « clients juifs » de se doucher avant d’entrer dans la piscine. Cela avait provoqué une indignation générale et même un appel du ministère israélien des Affaires étrangères à le poursuivre en justice pour discrimination.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...