Un groupe néo-nazi dit avoir profané un cimetière juif d’Athènes
Rechercher

Un groupe néo-nazi dit avoir profané un cimetière juif d’Athènes

Des inscriptions "Enc*** les Juifs" et des croix gammées ont été taguées sur un cimetière aux environs de la capitale grecque

Graffitis néo-nazis sur le cimetière juif d'Athènes (Photo: Facebook)
Graffitis néo-nazis sur le cimetière juif d'Athènes (Photo: Facebook)

ATHENES — Le principal cimetière juif d’Athènes a été vandalisé avec des croix gammées et des graffiti antisémites.

Des inscriptions « Enc*** les Juifs » et des croix gammées ont ete taguées mercredi soir sur l’un des murs du cimetière. Une croix gammée et le mot allemand « Raus », signifiant « Dehors », avec des tags comme ‘C-18’ ont été peints au spray sur la porte d’entrée du cimetière.

C-18 fait référence au Hellas Combat 18, un groupuscule néo-nazi agissant en Grèce. Le groupe a posté des photos sur son site internet et revendiqué sa responsabilité pour ce qu’il qualifiait de « belle intervention artistique au cimetière juif ».

La communauté juive d’Athènes a condamné dans un message en grec le vandalisme perpétré par des « nazis lâches » et a appelé les autorités grecques à trouver et poursuivre en justice les auteurs.

Le société grecque doit condamner l’attaque, lisait-on dans le communiqué, parce que la « tolérance de tels phénomènes affecte toute la société ».

Le cimetière, situé dans un quartier aux alentours d’Athènes, sert actuellement la communauté juive. Il existe aussi un ancien cimetière juif au cœur d’Athènes.

Des cimetières juifs et mémoriaux de la Shoah en Grèce ont été visés par des incidents de vandalisme en recrudescence au cours de l’année dernière.

Une enquête récente de l’Anti-Defamation League (ADL) a montré que la Grèce avait le plus haut taux d’attitudes antisémites d’Europe, avec 69 % des Grecs ayant des points de vue antisémites. C’est presque deux fois plus que le deuxième pays du classement, la France, avec 37 %.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...