Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Un homme d’Alaska écope de 18 mois de prison après avoir vandalisé un musée juif

Les autorités ont retrouvé la trace de Luke Foster dans le cadre de ses activités de vente en ligne de champignons hallucinogènes, pour laquelle il a aussi été condamné

Le musée juif d'Alaska, à Anchorage, le 22 septembre 2021. (Crédit : Jeffrey Beall via Creative Commons)
Le musée juif d'Alaska, à Anchorage, le 22 septembre 2021. (Crédit : Jeffrey Beall via Creative Commons)

JTA – Un résident d’Anchorage, en Alaska, qui avait vandalisé un musée juif local et plusieurs autres lieux en y apposant des croix gammées, a été condamné à 18 mois de prison, pour plusieurs chefs d’accusations comprenant un trafic de drogue sans rapport avec l’affaire.

Luke Foster s’est livré à une série d’actes de vandalisme en 2021. À deux reprises il a apposé des autocollants représentant des croix gammées et la phrase « WE ARE EVERYWHERE » (« Nous sommes partout ») sur l’enceinte du musée juif d’Alaska. Il a également gravé une croix gammée sur le côté du bâtiment et distribué des autocollants à sept autres endroits de la ville, dont une boîte de nuit pour homosexuels.

Les autorités fédérales ont d’abord retrouvé la trace de Foster en raison de ses activités de vente en ligne de champignons hallucinogènes, qui n’était aucunement liée à l’affaire. Lorsqu’elles ont perquisitionné son domicile à la fin de l’année 2021, les autorités ont trouvé divers documents néo-nazis et la preuve qu’il avait commis les actes de vandalisme, a rapporté Alaska Public Media. Il a finalement été condamné pour un délit de trafic de stupéfiants et deux chefs d’accusation de dommages matériels motivés par la haine.

« Il est très triste de voir des jeunes gens malavisés qui ne comprennent pas le danger d’être influencés par la peur de ‘l’autre' », a déclaré le rabbin Yosef Greenberg, président du conseil d’administration du musée, aux médias locaux.

Au cours de son procès, Foster s’est excusé pour ses actes. Greenberg s’est dit réconforté par ces excuses.

L’Alaska a ouvert son musée juif à Anchorage en 2013. Il abrite, outre le musée, un centre du mouvement Habad Loubavitch, et une école maternelle. Environ 4 500 Juifs vivent dans l’État et se désignent eux-mêmes comme les « élus glacés ».

L’année où le musée juif a été la cible d’autocollants de croix gammée, la communauté juive locale s’est également mobilisée contre les manifestations anti-confinement du COVID-19 qui mettaient en scène des élements évocateurs de la Shoah. Ces comparaisons avaient été brièvement autorisées par le maire d’Anchorage avant qu’il ne présente ses excuses le jour suivant.

Plusieurs personnalités politiques importantes d’Alaska, dont plusieurs maires d’Anchorage et Al Gross, candidat permanent au Sénat et à la Chambre des représentants, sont juives.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.