Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Un homme inculpé pour le meurtre de son fils adoptif autiste

Shaï Blum, 55 ans, est soupçonné d'avoir emmené Omri, 23 ans, dans les bois à proximité de leur maison à Maccabim, de lui avoir tiré 9 balles dessus et de l'avoir poignardé à 2 fois

La police sur les lieux où un homme a tiré sur son fils adoptif, à Maccabim, le 14 juillet 2023. (Crédit : Jonathan Shaul/Flash90)
La police sur les lieux où un homme a tiré sur son fils adoptif, à Maccabim, le 14 juillet 2023. (Crédit : Jonathan Shaul/Flash90)

Les procureurs ont déposé jeudi un acte d’accusation de meurtre contre un homme soupçonné d’avoir poignardé et tiré sur son fils adulte atteint d’autisme.

Shaï Blum, 55 ans, a été inculpé au tribunal du district central pour le meurtre prémédité de son fils adoptif Omri, 23 ans.

Selon l’acte d’accusation, le 14 juillet dernier, Blum a tiré neuf fois sur Omri avec un pistolet, puis l’a poignardé à deux reprises dans la poitrine, lui transperçant le cœur.

Blum affirme avoir agi en état de légitime défense. Une source policière, s’adressant anonymement aux médias, a mis en doute cette version des faits.

Les procureurs ont demandé que Blum soit maintenu en détention jusqu’à la fin de la procédure.

L’acte d’accusation indique qu’Omri est né avec le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) et qu’il avait été diagnostiqué autiste. Blum et son épouse avaient adopté Omri il y a 22 ans et l’avaient élevé chez eux. En 2019, ils sont devenus ses tuteurs désignés par le tribunal, mais au début du mois de juillet de cette année, ils ont commencé à préparer une demande d’annulation de l’ordonnance en raison de leurs difficultés à gérer le comportement d’Omri. Depuis 2019, Omri vit dans un foyer pour autistes et se rend occasionnellement au domicile familial.

La police sur les lieux où un homme a tiré sur son beau-fils, à Maccabim, le 14 juillet 2023. (Crédit : Jonathan Shaul/Flash90)

À deux reprises en juin, Omri a quitté le foyer. Personne ne savait où il se trouvait pendant un certain temps. Le 14 juillet, il est reparti avec quelques amis, mais leur voiture est tombée en panne à l’extérieur de Jérusalem. Le groupe a appelé la police à l’aide et les officiers ont contacté les parents d’Omri, qui ont d’abord refusé de le laisser entrer chez eux, avant de finalement céder.

Lorsque Omri est arrivé à la maison, Blum a demandé à avoir une conversation dans les bois avoisinants, ont déclaré les procureurs. Les deux hommes se sont rendus ensemble sur le site – Blum avait apporté son pistolet, et Omri un couteau qu’il avait apparemment pris au domicile des Blum.

Dans les bois, il y a eu un échange entre eux deux, puis Blum a sorti son pistolet et a tiré neuf fois sur Omri, selon les procureurs. Les procureurs ont déclaré qu’à un moment donné, Blum aurait pris le couteau de la main d’Omri et l’aurait poignardé à deux reprises dans la poitrine, lui transperçant le cœur, avant d’appeler la police.

Une source policière a déclaré aux médias qu’Omri présentait sept blessures par balle dans la poitrine, une dans le menton et une autre dans le dos, ainsi que deux blessures par arme blanche.

« Vous ne pouvez pas invoquer la légitime défense », a déclaré la source. « La victime a été retrouvée exactement comme dans les films, un couteau planté dans le cœur. »

Le mois dernier, la mère biologique d’Omri s’est confiée au média Walla, affirmant que son fils avait été victime d’agressions verbales de la part de Blum.

La femme a déclaré que lorsqu’elle était enceinte d’Omri, elle était toxicomane et qu’il avait été pris en charge par les services de protection de l’enfance après sa naissance. Après l’adoption d’Omri, elle n’a plus été autorisée à le voir. Elle a fini par se sevrer, mais n’a été autorisée à voir Omri qu’à partir de ses 18 ans.

« Au fur et à mesure de nos rencontres, j’ai commencé à voir la haine du père envers Omri », a-t-elle déclaré. « J’ai vu les brimades du père et tous les abus. Pour chaque petite chose que l’enfant faisait, il recevait des punitions du père. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.