Incendies en Israël : 5 pays vont lutter avec Israël contre les flammes
Rechercher

Incendies en Israël : 5 pays vont lutter avec Israël contre les flammes

Netanyahu s'est rendu avec Erdan et Alsheich au centre de commandement des pompiers ; dans certains cas, il pourrait s'agir d’incendie volontaire

Les pompiers luttent pour maitriser le feu de forêts qui ravage la région de Zikhron Yaakov, le 22 novembre 2016. (Crédits : Meir Vaaknin/Flash90)
Les pompiers luttent pour maitriser le feu de forêts qui ravage la région de Zikhron Yaakov, le 22 novembre 2016. (Crédits : Meir Vaaknin/Flash90)

Perturbés par les vents violents, les pompiers ont lutté contre un incendie qui a fait rage dans la région de Zikhron Yaakov mercredi matin. La veille, les feux avaient englouti des maisons, contraignant les habitants a évacuer la région.

Des dizaines de maisons ont été détruites par les incendies qui ravagent le pays, ce qui fait penser à une campagne pyromane derrière les nombreux incendies.

Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure a indiqué que la situation est peut-être plus complexe qu’elle en a l’air.

« L’incendie de Nataf, hier », à l’extérieur de Jérusalem, « avait apparemment été causé par un réchaud à gaz allumé [par des campeurs] dans les champs, malgré les interdictions expresses des pompiers », explique Erdan.

« D’un autre côté, dans la région de Lachish, le feu semble avoir démarré dans plusieurs endroits, ce qui est souvent synonyme d’incendie volontaire. »

Erdan a souligné que « les enquêtes ne font que commencer »

Pendant ce temps, à Nataf, près de Jérusalem, les pompiers ont commencé à évacuer les résidents, à l’approche d’un nouvel incendie qui menace les maisons à la périphérie de la ville.

Le feu qui a ravagé Zikhron Yaakov a détruit au moins dix logements, et huit personnes, donc trois enfants, ont été hospitalisées après avoir inhalé de la fumée.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est rendu mercredi au centre de commandement des pompiers de la côte, où il a été informé par Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, et Roni Alsheich, chef de la police, sur les efforts en cours pour combattre les multiples incendies qui ont lieu dans le pays.

Netanyahu avait ordonné au services d’urgence de faire appel aux pays voisins afin d’obtenir de l’aide dans la lutte contre les feux de forêts qui dévastent le pays.

Cinq pays ont répondu à l’appel d’Israël et ont envoyé des avions bombardiers d’eau et de l’équipement, selon la Deuxième chaîne. Il s’agit de la Russie, de l’Italie, de Chypre, de la Grèce et de la Croatie.

« J’ai demandé immédiatement à avoir plus d’avions », a déclaré Netanyahu mercredi.

« Le besoin est moins prononcé » aujourd’hui qu’il ne l’était en 2010 lors de l’incendie du Carmel « parce que nous avons notre propre escadrille de bombardiers d’eau, mais nous avons besoin d’un certain type d’avions et nous demanderons à nos voisins », dit-il.

Netanyahu ajoute que le Conseil de Sécurité nationale se chargera de transmettre les demandes de la police israélienne (qui est responsable de l’escadrille des bombardiers d’eau) aux services de sauvetage et de pompiers des pays voisins.

Les flammes s’approchent du village de Gilon, près de la municipalité de Karmiel, en Galilée. La police indique que 80 logements ont été évacués.

Deux maisons ont déjà été endommagées par le feu, selon une déclaration de la police de Galilée ce mercredi. Les habitants ne sont pas autorisés à regagner leur domicile tant que les pompiers n’ont pas maîrisé le feu.

Les quelque 3 000 résidents des quartiers de Har Eden, Givat Zamarin et les régions voisines qui ont été évacués mardi soir ont été informés que leurs domiciles ne seraient pas accessibles durant les prochains jours.

« Nous pensons que les habitants ne pourront regagner leurs logements avant quelque jours, à cause de la violence des vents, qui présentent un danger mortel », a déclaré le Major Général Amos Yaakov, commandant de la police du district côtier.

Yaakov a affirmé qu’une trentaine d’équipes de pompiers, 12 unités de pompiers de l’armée et quatre bombardiers œuvrent pour maîtriser le feu.

Mercredi matin, un autre incendie s’est déclenché près du village de Nataf, à l’extérieur de Jérusalem. Les équipes de pompiers de la ville voisine de Beth Shemesh ont été mobilisés pour lutter contre les flammes. Selon les autorités, le feu menace des maisons de la région. Quatre bombardiers ont été répartis pour aider les pompiers à éteindre le feu, et certains résidents ont été évacués.

Mercredi, en début de matinée, les pompiers ont lutté contre un incendie conséquent qui s’est approché des habitations dans l’implantation de Dolev, en Cisjordanie, au nord-ouest de Jérusalem.

Les femmes mesuraient 20 mètres de haut, et ont été éteintes par les pompiers et par des bénévoles qui ont travaillé toute la nuit. Trois caravanes ont été endommagées par les flammes.

Ces incendies font suite aux feux de forêts de mardi, attisés par les vents violents et les conditions sèches, qui ont conduit à l’évacuation de la communauté de Neve Shalom, dans la nuit de lundi à mardi.

Les habitants de cette ville judéo-arabe ont pu regagner leurs maisons mardi en fin de matinée, après que les équipes de pompiers ont réussi à maitriser le feu avant qu’il n’atteigne le village.

Le chef de la police israélienne, Roni Alsheich a mis en garde mardi soir, que les conditions météorologiques augmentent le risque de de feux de forêts dans les jours à venir.

Alsheich s’est adressé aux journalistes depuis un centre de commandement près de Zikhron Yaakov : « nous avons passé quelques jours difficiles, mais les jours à venir le seront tout autant ».

En deux jours, des feux ont été signalés près de Hadera, de Lachish, à Nesher, en banlieue de Haïfa, dans le Gush Etzion et à l’extérieur de la ville de Kfar Vradim, au nord du pays.

Yaakov, le chef du district côtier, a déclaré mardi que la police enquête sur une série d’incendies qui pourraient avoir été causés par des attaques pyromanes nationalistes.

« Quand on batailles sur six fronts simultanément, des soupçons émergent, mais rien n’est sûr », déclare-t-il.

Raphael Ahren a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...