Le feu envahit Zichron Yaakov et dévaste des logements
Rechercher

Le feu envahit Zichron Yaakov et dévaste des logements

Treize personnes ont été blessées, dont un nourrisson de 10 jours hospitalisé suite à l’inhalation de la fumée, le quartier de Givat Eden et une école près d’Atlit ont été évacués

L'incendie fait rage autour de Zichron Yaakov, le 22 novembre 2016. (Crédit : Porte-parole de la police israélienne)
L'incendie fait rage autour de Zichron Yaakov, le 22 novembre 2016. (Crédit : Porte-parole de la police israélienne)

Magen David Adom a donné plus de précision sur les victimes de l’incendie de Zichron Yaakov :

« Les secouristes et les ambulanciers du Magen David Adom ont soigné 13 personnes blessées légèrement. 11 personnes ont été emmenées à l’hôpital Hillel Yaffe, parmi lesquelles il y a une fille de sept ans, un garçon de quatre ans et une fille d’un an. Un enfant de 10 mois a été transporté à l’hôpital de Rambam. Une autre personne avait besoin d’un traitement médical sur place, mais n’a pas été évacuée. Les équipes du Magen David Adom restent dans la zone et se préparent pour n’importe quel scénario. Nous travaillons également en pleine collaboration avec la police et les pompiers ».

Le Premier ministre Netanyahu a eu une conversation téléphonique avec le maire de la ville incendiée, Ziv Deshe, selon un communiqué de presse de son bureau.

Des feux de forêt ont enflammé plusieurs zones au nord d’Israël mardi après midi, notamment près de la vile de Zichron Yaakov. Au moins une maison a été détruite par les flammes. La police a dû évacuer plusieurs quartiers.

Cinq personnes, dont des enfants âgés de 2 ans, 7 ans et 10 jours, sont hospitalisés pour inhalation de fumée, le feu ayant touché la forêt qui entoure la ville et a envahi des petits quartiers et des maison au nord-est de la ville qui surmonte la colline, selon les médias.

De nombreux logements ont été dévastés par le feu, indique la Deuxième chaîne.

Les pompiers ont affrété huit bombardiers et 40 véhicules sont sur le terrain pour maîtriser le feu, rapporte Ynet.

Les habitants du quartier de Givat Eden et des régions voisines ont été contraints de quitter leurs maisons et de fermer le gaz.

Le feu semble provenir d’une négligence de la part de randonneurs dans la région, rapport la radio israélienne.

Cet incendie est le dernier d’une journée qui a vu se succéder plusieurs feux, transportés par les vents forts et les conditions de sécheresse, à commencer par un feu de forêt, responsable d’une évacuation nocturne de la communauté de Neve Shalom, dans la périphérie de Jérusalem.

Les résidents de cette commune judéo-arabe sont pu rejoindre leur domicile mardi en fin de matinée, après que les pompiers ont réussi à maîtriser le feu avant qu’il n’atteigne le village.

Les pompiers ont également lutté contre des flammes près d’une école dans une commune à proximité d’Atlit, au sud de Haïfa. 200 élèves ont dû être évacués, selon Israël Hayom.

Aucun blessé n’a été signal à Atlit.

D’autres feux font rage ce mardi à Nesher, en banlieue de Haïfa, et à Hadera, au sud de la ville côtière.

Des pompiers tentent d'éteindre le feu de forêt près de Neve Shalom et de Latrun, en périphérie de Jérusalem, le 22 novembre 2016. (Crédits : Hadas Parush/Flash90)
Des pompiers tentent d’éteindre le feu de forêt près de Neve Shalom et de Latrun, en périphérie de Jérusalem, le 22 novembre 2016. (Crédits : Hadas Parush/Flash90)

Les responsables expliquent que les conditions inhabituellement sèches pour la saison ont rendu la région propice aux feux de forêt.

En 2010, un incendie près de la forêt du Carmel avait causé la mort de 44 personnes. C’était l’incendie le plus meurtrier de l’histoire du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...