Un juge juif va rejoindre la Cour suprême argentine, une première
Rechercher

Un juge juif va rejoindre la Cour suprême argentine, une première

Carlos Rosenkrantz, avocat de Buenos Aires, professeur de droit, et également ancien conseiller présidentiel, va devenir le premier juge juif de la Cour suprême d'Argentine

Carlos Fernando Rosenkrantz (Crédit : Wikimedia Commons BY CC 4.0)
Carlos Fernando Rosenkrantz (Crédit : Wikimedia Commons BY CC 4.0)

Rosenkrantz, 57 ans, devrait être assermenté pour rejoindre la plus haute juridiction de la nation le mois prochain, après avoir été approuvé aux deux-tiers par le Sénat. Il a été nommé par Mauricio Macri.

Le natif de Buenos Aires a enseigné la théorie du droit à l’Université de Buenos Aires depuis 1990 après avoir reçu son diplôme de droit de la même école sept ans plus tôt. Il travaille également pour son propre cabinet d’avocats, Bouzat, Rosenkrantz et Associés.

Rosenkrantz était le conseiller du président d’alors, Raul Alfonsin, durant la convention de la réforme constitutionnelle de 1994.

Il a été professeur de droit international à l’Université de New York de 1996 à 2007.

Quelques semaines après sa nomination en décembre dernier, le centre AMIA de Buenos Aires a écrit dans une lettre publique soutenant sa candidature que son approbation « constituerait un pas significatif dans la construction d’un pouvoir judiciaire qui reflète la diversité et la pluralité de notre peuple », soulignant que « Rosenkrantz serait le premier juge juif à intégrer la Cour suprême ».

Dans une notice biographique sur sa page internet, Rosenkrantz se décrit lui-même comme étant « le fils d’un père juif avec des racines polonaises et d’une mère catholique ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...