Rechercher

Un membre de Neturei Karta arrêté après avoir rencontré des terroristes à Jénine

Les policiers recherchent toujours 2 autres membres de la secte anti-sioniste, soupçonnés de soutien au terrorisme et d'être entrés illégalement dans la zone A de la Cisjordanie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des membres de Neturei Karta visitant la ville palestinienne de Jénine en Cisjordanie, le 9 janvier 2022. (Autorisation)
Des membres de Neturei Karta visitant la ville palestinienne de Jénine en Cisjordanie, le 9 janvier 2022. (Autorisation)

La police a déclaré jeudi avoir arrêté un homme qui était entré dans le camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, en début de semaine, avec deux autres membres de la secte marginale anti-sioniste et ultra-orthodoxe Neturei Karta, et qui y avaient rencontré des Palestiniens appartenant à des groupes terroristes locaux.

Elhanan Lax, 38 ans, originaire de la ville de Petah Tikva, a été arrêté, soupçonné de « soutien et d’association avec un groupe terroriste » et d’être entré illégalement dans la zone A de la Cisjordanie, où se trouve Jénine. Les citoyens israéliens n’ont pas le droit d’entrer dans la zone A, car elle est sous le contrôle civil et sécuritaire de l’Autorité palestinienne (AP) en vertu des Accords d’Oslo.

Lundi, les hommes, résidents de Jérusalem et de Beit Shemesh, ont été filmés en train de rencontrer d’influents responsables du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien ainsi que des familles de terroristes, lundi. Jénine est considérée comme un bastion du terrorisme palestinien.

La police a déclaré qu’elle cherchait à arrêter les deux autres hommes. L’enquête est menée par le commissariat de Beit Shemesh, car les deux hommes en fuite seraient des résidents de la ville ou de Jérusalem. Le trio pourrait être condamné à de longues peines de prison s’il est reconnu coupable de soutien au terrorisme.

Dans un communiqué, la police a dénoncé leur « comportement grave et irresponsable, contraire à la loi ».

« S’il s’avère que leurs actions sont le fait d’une idéologie extrémiste inacceptable ou en raison d’un extrémisme religieux, ou autre, cela sera traité avec détermination et avec une tolérance zéro par la police », a précisé le communiqué.

Neturei Karta s’oppose à l’État moderne d’Israël pour des raisons religieuses, manifestant régulièrement contre l’État juif, et a rencontré par le passé des négationnistes de la Shoah et des dirigeants du gouvernement iranien.

Les membres de Neturei Karta ont été photographiés portant des écharpes aux couleurs de la Palestine et arborant des drapeaux palestiniens.

Une vidéo partagée sur les réseaux sociaux les montre en train de visiter le domicile d’un haut responsable du Jihad islamique palestinien, Bassem al-Saadi, qui est emprisonné en Israël. La mise en détention de Saadi l’année dernière avait déclenché une série de combats entre Israël et la Bande de Gaza.

Une autre vidéo montre le binôme à l’entrée du camp de réfugiés de Jénine en compagnie de Maher Al-Akhras, ancien détenu terroriste, qui est également lié au Jihad islamique palestinien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.