Rechercher

Un officier de Tsahal inculpé d’agression sexuelle sur 3 de ses subordonnées

Le sous-lieutenant fait face à 11 chefs d'accusation pour sodomie et actes indécents forcés qu'il aurait commis « en se servant de son autorité »

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Illustration : Des soldats de la police militaire escortent un soldat arrêté au tribunal militaire de Jaffa, le 18 août 2009. (Flash90)
Illustration : Des soldats de la police militaire escortent un soldat arrêté au tribunal militaire de Jaffa, le 18 août 2009. (Flash90)

Un officier de Tsahal a été inculpé de plusieurs chefs d’agression sexuelle sur trois de ses subordonnés, a rapporté vendredi la télévision israélienne.

Selon la chaîne publique Kan, une soldate a porté plainte contre l’officier après qu’il a fini son service. Tsahal a ensuite localisé deux autres soldates enrôlées qui auraient également été agressées sexuellement par l’officier, selon le reportage.

L’armée a déclaré que l’officier sous-lieutenant a été inculpé le 3 février pour sodomie et actes indécents forcés envers des soldates placées sous son autorité. Kan a déclaré qu’il y avait 11 accusations au total.

Les crimes présumés auraient eu lieu entre 2019 et 2021.

« La plupart des infractions ont été commises en utilisant la force et en se servant de son autorité », a déclaré Tsahal.

Sa détention provisoire a été prolongée jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.

Le nom de l’officier n’a pas été publié.

Le lieutenant Rom Abergil est vu lors d’une audience devant un tribunal militaire, le 27 janvier 2022. (Capture d’écran/Ynet)

Cet épisode survient après qu’un tribunal militaire a condamné le mois dernier un officier à un an et demi de prison pour avoir filmé en secret des dizaines de soldates dans des situations intimes.

Le lieutenant Rom Abergil a plaidé coupable pour 45 chefs d’accusation d’actes indécents et de tentative de harcèlement sexuel. Au moins 30 victimes ont été identifiées dans l’enquête, publiée pour la première fois par le site d’information Ynet l’année dernière.

Il y a eu deux autres incidents récents d’infractions sexuelles présumées contre des soldates très médiatisés.

Le lieutenant-colonel Dan Sharoni, soupçonné d’avoir filmé secrètement ses soldates, sur une photographie non datée. (Crédit : Facebook)

Le lieutenant-colonel Dan Sharoni a été inculpé en décembre pour 79 chefs d’accusation après qu’il a filmé des dizaines de ses subordonnées alors qu’elles étaient nues et ce à leur insu, et collecté des images sexuelles de soldates, ainsi que de certains civiles, pendant au moins huit ans.

En décembre, un officier d’une unité d’élite de la marine avait été inculpé pour trois chefs d’accusation de viol contre une autre soldate dans une affaire qui avait secoué toute l’unité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...