Un Palestinien de 14 ans condamné à 12 ans de prison pour une attaque au couteau
Rechercher

Un Palestinien de 14 ans condamné à 12 ans de prison pour une attaque au couteau

Deux autres ados condamnés pour une autre attaque à Jérusalem ; une femme condamnée à 11 ans de prison pour une tentative d’explosion

Un mineur palestinien, dont le nom est sous embargo, a été condamné à 12 ans de prison pour la tentative du meurtre de deux Israéliens dans une attaque ne couteau en octobre 2015, par la cour du district de Jérusalem, le 7 novembre 2016. (Crédit : AFP/Ahmad Gharabli)
Un mineur palestinien, dont le nom est sous embargo, a été condamné à 12 ans de prison pour la tentative du meurtre de deux Israéliens dans une attaque ne couteau en octobre 2015, par la cour du district de Jérusalem, le 7 novembre 2016. (Crédit : AFP/Ahmad Gharabli)

La cour du district de Jérusalem a condamné lundi à 12 ans de prison un Palestinien de 14 ans reconnu coupable d’avoir blessé avec son cousin deux jeunes Israéliens dans une attaque à Jérusalem en octobre 2015, a indiqué son avocate à la sortie de l’audience.

L’adolescent, alors âgé de 13 ans, et son cousin, 15 ans, avaient poignardé le 12 octobre 2015 deux jeunes juifs, l’un âgé de 12 ans et l’autre de 25 ans, dans le quartier de Pisgat Zeev à Jérusalem Est. Son cousin avait été tué après l’attaque alors qu’il tentait de s’enfuir.

Selon l’acte d’inculpation du mois de mai, la cour avait rejeté la défense présentée par les avocats des adolescents, qui affirmaient que les cousins n’avaient pas l’intention de tuer des Israéliens, mais qu’ils voulaient simplement « effrayer les juifs ».

Les juges ont déterminé que les cousins avaient mené leur attaque au couteau afin d’ « aider le Hamas et de devenir des martyrs ». Ils ont cependant pris en compte les excuses de l’accusé et le fait que son cousin, plus âgé, avait poignardé les deux victimes.

Les services d'urgence sur la scène d'une attaque au couteau dans le quartier de Pisgat Zeev à Jérusalem le lundi 12 octobre 2015 (Crédit: Police israélienne)
Les services d’urgence sur la scène d’une attaque au couteau dans le quartier de Pisgat Zeev à Jérusalem le lundi 12 octobre 2015 (Crédit: Police israélienne)

En septembre, pendant une audience à huis clos, l’adolescent s’était excusé auprès de ses victimes et avait exprimé des regrets pour l’attaque.

Le tribunal de Jérusalem a ordonné lundi qu’il paie 100 000 shekels (23 800 euros) d’indemnité à l’enfant de 12 ans, qui avait été grièvement blessé, et 80 000 shekels (19 000 euros) à l’autre victime, un jeune juif ultra-orthodoxe, a rapporté son avocate Lea Tsemel.

L’ado de 14 ans est le plus jeune Palestinien à être condamné par une cour civile israélienne dans la vague actuelle de terrorisme et de violence.

Le mois dernier, les députés avaient approuvé l’emprisonnement des enfants dès l’âge de 12 ans s’ils sont condamnés pour des « crimes terroristes », après des attaques répétées de mineurs palestiniens contre des civils et des forces de sécurité.

La cour du district a également condamné lundi deux autres mineurs palestiniens de Jérusalem Est à 11 ans de prison pour avoir poignardé un adolescent ultra-orthodoxe devant la porte de Damas de la Vielle Ville.

Selon l’acte d’inculpation, les adolescents, âgés de 14 et 16 ans et venus du quartier de Shuafat à Jérusalem Est, ont attaqué un groupe de fidèles juifs qui revenait du mur Occidental.

Un des suspects de l'attaque au couteau contre un adolescent israélien près de la porte de Damas, le 30 janvier 2016. (Crédit : autorisation)
Un des suspects de l’attaque au couteau contre un adolescent israélien près de la porte de Damas, le 30 janvier 2016. (Crédit : autorisation)

Un jour après l’attaque, l’un des attaquants s’était rendu aux forces de sécurité. Elles s’étaient lancées à la poursuite des attaquants, qui avaient été filmés pendant l’attaque au couteau par des caméras de sécurité.

Un nouvel immigrant de 17 ans venu des Etats-Unis avait été légèrement blessé par l’attaque.

La cour a également condamné lundi une Palestinienne de Jérusalem Est à onze ans de prison pour avoir déclenché un engin explosif à un checkpoint proche de la capitale l’année dernière.

Asra Jabas, 31 ans, s’était approchée des officiers qui gardaient le checkpoint, près de Maale Adumim, avait criée « Allahu Akbar » et avait fait exploser un ballon de gaz dans sa voiture.

Les policiers sur les lieux d'une tentative d'attentat à la bombe près de Maale Adumim, à l'est de Jérusalem, le 11 octobre 2015. (Crédit : Police israélienne)
Les policiers sur les lieux d’une tentative d’attentat à la bombe près de Maale Adumim, à l’est de Jérusalem, le 11 octobre 2015. (Crédit : Police israélienne)

Suite à l’attaque d’octobre 2015, le Shin Bet avait annoncé que des notes manuscrites avaient été retrouvées sur Jabas. Elles exprimaient son soutien aux « martyrs » palestiniens. Elle a été inculpée de tentative de meurtre par la cour du district de Jérusalem cette année.

Jabas avait légèrement blessé un policier dans l’explosion, et avait elle-même subi des blessures légères.

Entre octobre 2015 et octobre 2016, 36 Israéliens, deux Américains et un Erythréen ont été assassinés dans des attaques au couteau, à main armée et à la voiture bélier. Selon les chiffres de l’AFP, 238 Palestiniens, un Jordanien et un migrant soudanais ont également été tués, la plupart d’entre eux pendant qu’ils menaient des attaques contre des Israéliens, selon Israël, et beaucoup d’autres pendant des affrontements avec les troupes en Cisjordanie et à la frontière gazaouie, ainsi que pendant des bombardements israéliens sur la bande de Gaza.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...