Rechercher

Un Palestinien soupçonné de liens avec le Hamas tué dans des heurts en Cisjordanie

Ahmed Atef Daraghmeh, joueur de football connu du club local de Tulkarem, a succombé après avoir été blessé par balle au dos et au pied par l'armée à Naplouse

Illustration : Des soldats israéliens escortent des centaines de fidèles juifs vers le lieu saint du Tombeau de Joseph à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, le 10 décembre 2018. (Crédit : armée israélienne)
Illustration : Des soldats israéliens escortent des centaines de fidèles juifs vers le lieu saint du Tombeau de Joseph à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, le 10 décembre 2018. (Crédit : armée israélienne)

Les forces israéliennes ont tué un Palestinien soupçonné de liens avec le groupe terroriste du Hamas lors de heurts nocturnes impliquant des membres locaux du groupe terroriste dans un secteur de la Cisjordanie, théâtre ces derniers mois d’une recrudescence des violences, a indiqué jeudi le ministère de l’Autorité palestinienne de la Santé.

Selon ce ministère, Ahmed Atef Daraghmeh, 23 ans, un joueur de football connu du club local de Tulkarem a succombé après avoir été blessé par balle au dos et au pied par l’armée israélienne à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

Le Hamas « pleure son combattant, le martyr Ahmed Daraghmeh, tué à l’aube jeudi par les balles de l’occupation lors d’affrontements » à Naplouse, a indiqué de son côté le groupe terroriste islamiste armé palestinien.

L’armée israélienne a indiqué dans un communiqué avoir mené une opération à Naplouse pour « sécuriser l’entrée coordonnée de fidèles sur la tombe de Joseph », site révéré par les juifs comme abritant la dépouille de Joseph, l’un des fils du patriarche Jacob et considéré par les Palestiniens comme la tombe d’une figure religieuse musulmane locale.

Les visites de juifs y sont limitées et soumises à autorisation et coordination préalables avec l’armée israélienne.

L’armée a précisé que lors de son « opération, des Palestiniens avaient lancé des engins explosifs et tiré en direction des soldats ». « Les soldats ont répondu par des tirs », a indiqué l’armée, disant avoir identifié « une personne touchée ».

Ces derniers mois, un nouveau regroupement de combattants baptisé « Areen al-Oussoud » – « La Fosse aux lions » en français – avait multiplié les attaques contre les forces israéliennes dans le secteur de Naplouse. L’armée avait tué fin octobre à Naplouse des leaders de ce groupe qui a toutefois revendiqué des attaques ces derniers jours.

Des troupes israéliennes opèrent en Cisjordanie, au début du 21 décembre 2022. (Crédit : armée israélienne)

Sur sa chaîne Telegram, ce groupe a indiqué jeudi avoir aussi participé aux affrontements de la nuit à Naplouse et fait usage de tirs à balles réelles et « d’explosifs artisanaux ».

Dans la foulée d’attaques meurtrières en Israël en mars et avril derniers et d’autres attaques anti-israéliennes qui ont suivi, l’armée a mené plus de 2 000 raids en Cisjordanie, notamment dans les secteurs de Jénine et Naplouse (nord). Ces raids, et les heurts qui y sont parfois associés, ont fait plus de 150 morts palestiniens, selon l’ONU.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.