Rechercher

Un parasite dans la mer de Galilée peut-être à l’origine d’infections oculaires

29 personnes ont récemment été hospitalisées avec des symptômes évocateurs de la microsporidie - inflammation oculaire et, plus rarement, des problèmes de vue

Des Israéliens profitant des derniers jours des vacances d'été par une journée extrêmement chaude à la plage de Duga, sur les rives orientales de la mer de Galilée, le 30 août 2022. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
Des Israéliens profitant des derniers jours des vacances d'été par une journée extrêmement chaude à la plage de Duga, sur les rives orientales de la mer de Galilée, le 30 août 2022. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Le ministère de la Santé a conseillé mardi aux baigneurs de prendre leurs précautions avant de plonger dans la mer de Galilée, car il soupçonne l’eau de contenir un parasite susceptible de provoquer des inflammations oculaires et, plus rarement, d’endommager la vue.

Dans un communiqué, il indique avoir été informé par plusieurs ophtalmologistes du cas de patients hospitalisés pour des infections de la cornée ou des problèmes de vue.

Il précise que 29 patients ont été diagnostiqués avec une infection caractéristique du parasite microsporidia.

Ce champignon peut pénétrer dans le corps par les tissus mous du contour de l’œil, par exemple pendant une baignade.

Le ministère de la Santé a lancé une enquête épidémiologique et constaté que certains patients s’étaient récemment baignés en divers endroits de la mer de Galilée, l’unique lac d’eau douce en Israël.

Soulignant que les données étaient encore partielles et que l’affaire faisait toujours l’objet d’une enquête, le ministère a conseillé aux Israéliens de porter des lunettes de protection ou d’autres équipements de protection pour se baigner dans la mer de Galilée, afin d’éviter le contact direct de l’eau avec les yeux.

Il a invité les baigneurs qui y ont nagé récemment et qui pourraient souffrir d’inflammation oculaire, de douleurs oculaires ou de rougeurs, à consulter un médecin.

Il a précisé que le fait d’avaler de l’eau de la mer de Galilée n’était pas de nature à causer de problème.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...