Rechercher

Un pédophile condamné en Australie privé de repas cashers

L'épouse de David Cyprys indique que la prison refuse de lui servir des repas cashers tant que la différence de prix avec la nourriture classique n'est pas réglée

Illustration de plateaux repas servis en prison (Capture écran/YouTube)
Illustration de plateaux repas servis en prison (Capture écran/YouTube)

JTA — Un pédophile libéré d’une prison de Melbourne la semaine dernière puis de nouveau arrêté pour des faits similaires à Sydney s’est vu refuser l’accès à de la nourriture casher depuis son arrestation.

Des représentants de la prison ont également retiré à David Cyprys des objets religieux, dont sa kippa, ses tzitzit, un livre de prières et une bible, a rapporté le quotidien en ligne australien J-Wire.

David Cyprys, 51, un serrurier à la tête de Shomer Security, a été reconnu coupable en septembre 2011 de plusieurs faits d’attentats à la pudeur sur des étudiants du Yeshivah College de Melbourne entre 1984 et 1991. Il a été inculpé du viol d’un jeune garçon et d’abus sexuels sur huit autres élèves et condamné à quatre ans de prison.

Il a été libéré de la prison d’Hopkins mercredi, puis de nouveau interpelé et transféré à Sydney. L’agression sexuelle et les attentats à la pudeur présumés se seraient produits à Bondi, dans la banlieue de Sydney, dans les années 1980, a rapporté le Sydney Morning Herald.

L’épouse de David Cyprys, Miriam, a indiqué au J-Wire que c’était à la famille d’un prisonnier de payer la différence de prix entre les repas classiques de la prison et ceux cashers, et qu’il fallait plusieurs jours ouvrables avant que la distribution de nourriture casher soit mise en place. Le centre pénitentiaire refuse d’en commander tant que l’argent n’est pas versé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...