Rechercher

Un policier soupçonné d’avoir accepté des pots-de-vin pour clore des cas criminels

Le policier principal de Tamra et plusieurs autres suspects ont été arrêtés; Ils seront présentés à une audience de mise en détention provisoire

A titre d'illustration : une voiture de police israélienne à Petah Tikva, le 4 août 2017. (Crédit : Roy Alima/ Flash90)
A titre d'illustration : une voiture de police israélienne à Petah Tikva, le 4 août 2017. (Crédit : Roy Alima/ Flash90)

Un officier supérieur de la police a été arrêté car il est soupçonné d’avoir accepté des pots-de-vin en échange de la clôture d’affaires criminelles, a déclaré la police lundi.

Plusieurs autres personnes ont été détenues dans le cadre de cette affaire, suite à une enquête sous couverture.

L’officier de police et les civils détenus n’ont pas été identifiés. Les médias en hébreu ont indiqué que l’officier était en poste au poste de police de Tamra, dans le nord d’Israël, et qu’il avait le grade de sergent-major, tandis que les autres suspects détenus étaient les donneurs de pots-de-vin présumés.

Selon le quotidien Haaretz, l’officier est accusé d’avoir classé des dizaines d’affaires criminelles en échange de milliers de shekels versés par les criminels présumés et leurs associés.

Il a nié les allégations portées contre lui, selon le journal, mais le département des enquêtes internes de la police du ministère de la Justice aurait des preuves le mettant en cause.

Les suspects seront présentés à un tribunal de Haïfa mardi pour une audience sur la prolongation de leur détention provisoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...