Un prématuré de 22 semaines est le premier bébé aussi jeune à survivre en Israël
Rechercher

Un prématuré de 22 semaines est le premier bébé aussi jeune à survivre en Israël

Une erreur de calcul des médecins a peut-être sauvé la vie du petit Aharon, qui a déjoué les pronostics, sorti de l’hôpital après 5 mois

Le bébé Aharon, à l'hôpital Ichilov de Tel aVIV (Crédit : Capture d'écran Deuxième chapine)
Le bébé Aharon, à l'hôpital Ichilov de Tel aVIV (Crédit : Capture d'écran Deuxième chapine)

Né après seulement 22 semaines dans l’utérus, et pesant 670 grammes, un petit garçon est sorti sain et sauf de l’hôpital Ichilov à Tel Aviv mardi et est considéré comme l’enfant prématuré le plus jeune qui ait jamais survécu en Israël. De plus, la survie et la bonne santé du bébé Aharon est probablement dû à une erreur de calcul de son âge de l’hôpital.

Quand le bébé est né en avril, les médecins ont dit au père qu’il y avait seulement qu’une petite chance qu’il ne survive. « Les médecins ici ont été honnêtes. Ils sont venus me dire directement en face », a déclaré Eli Haba à la Deuxième chaîne. « On m’a dit qu’il avait une chance de survie de 20 %. Et même si malgré les 20 %, il survivait, il y avait une chance de 90 % qu’il ait un handicap ».

En fait, ces chances étaient trop optimistes. Les médecins avaient mal calculé la période de gestation et pensait que le bébé avait 23 semaines à la naissance. Les chances pour un bébé né après 22 semaines sont effectivement de 0 % et la politique actuelle dans les hôpitaux israéliens est de ne pas traiter de façon intensive les bébés nés à 22 semaines ou moins.

« Il se peut que si nous ne nous étions pas ‘trompés’ en pensant qu’il était âgé d’une semaine de plus, il ne serait pas vivant aujourd’hui », a admis le professeur Dror Mandel, le directeur du département de néonatologie au centre médical Sourasky Medical d’Ichilov, à la Deuxième chaîne. « En médecine, vous devez également vous fier à la chance parfois, comme tout dans la vie ».

Habituellement, si un bébé naît à 22 semaines ou plus tôt, par exemple, l’hôpital ne fait même pas venir un expert en néonatalogie dans la salle d’accouchement, en raison des chances infimes de survie.

La mère d’Aharon, Roxanne Yun, a déclaré à la Deuxième chaîne : « je priais pour lui pour qu’il soit plus fort, qu’il se batte. Je suis venu ici et je lui ai dit : ‘Sois fort ! Maman et Papa t’aiment. Il est mon fils, mon fils a besoin de mon amour ».

Remarquablement, le bébé Aharon est sorti de l’hôpital mardi, avec un bulletin de santé satisfaisant, bien que son développement futur devrait être surveillé de près.

Sans précédent en Israël, la survie d’un bébé né à ce stade est extrêmement rare à l’échelle mondiale.

Une étude publiée l’an dernier dans le New England Journal of Medicine a révélé que les bébés de 22 semaines ne pouvaient pas survivre sans intervention médicale. Dans 78 cas, lorsque les bébés sont traités, 18 ont survécu, mais seulement 7 d’entre eux, n’ont pas de handicap modéré à grave.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...