Un soldat de Tsahal victime d’un tir accidentel succombe à ses blessures
Rechercher

Un soldat de Tsahal victime d’un tir accidentel succombe à ses blessures

Yonatan Granot, 22 ans, a été touché à la tête par une balle de petit calibre utilisée pour disperser les émeutes ; l’armée interrompt les entraînements à balles réelles

Le sergent-chef Yonatan Granot, tué par ce qui semble être un tir accidentel par un autre militaire, dans la vallée du Jourdain. (Autorisation)
Le sergent-chef Yonatan Granot, tué par ce qui semble être un tir accidentel par un autre militaire, dans la vallée du Jourdain. (Autorisation)

Le soldat qui a reçu une balle dans la tête mardi soir – ce qui semble être un tir accidentel de la part d’un autre militaire – a succombé à ses blessures vendredi matin.

Yonatan Granot, 22 ans, était sergent-chef au sein de la brigade Nahal. Sa famille a décidé de faire don de ses organes pour sauver la vie d’autres personnes, a déclaré un porte-parole de l’hôpital.

Selon l’enquête initiale de l’armée sur l’incident, Granot a reçu une balle Ruger de calibre 22, un type de munition normalement utilisé pour la dispersion des émeutes, car il est considéré comme moins létal que les balles ordinaires.

La balle est partie lorsqu’un commandant a saisi une carabine qui avait déjà été utilisée sur le champ de tir pendant l’entraînement. La balle a touché Granot à la tête et l’a grièvement blessé. Il a été évacué par hélicoptère vers l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem pour y être soigné. L’hôpital a déclaré sa mort vendredi matin.

Un porte-parole de Tsahal a déclaré que l’affaire faisait toujours l’objet d’une enquête de la police militaire, dont les conclusions seront transmises aux procureurs de l’armée pour déterminer si des accusations criminelles sont justifiées.

Il s’agit de la deuxième fois en moins d’une semaine qu’un soldat est victime d’un tir accidentel sur une base. Par conséquent, le commandant de l’armée de terre d’Israël a interrompu tous les entraînements à balles réelles jusqu’à ce que les protocoles de sécurité de l’armée soient examinés par toutes les unités de l’armée de terre.

Dimanche soir, un soldat dans une base du centre d’Israël s’est accidentellement tiré une balle avec son arme. Selon l’armée, il n’a subi que des blessures légères et a été transporté à l’hôpital.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...