Rechercher

Un survivant d’une attaque terroriste de 2002 allumera une torche à Yom HaAtsmaout

La mère et les 3 frères d'Asael Shabo ont été tués lors d'une fusillade au cours de laquelle il a perdu une partie de sa jambe ; l'allumage est un honneur pour lui

Asael Shabo parle aux informations de la Douzième chaîne, le 14 avril 2022. (Crédit: Capture d'écran : Douzième chaîne)
Asael Shabo parle aux informations de la Douzième chaîne, le 14 avril 2022. (Crédit: Capture d'écran : Douzième chaîne)

Asael Shabo, qui a survécu à une attaque terroriste il y a deux décennies au cours de laquelle sa mère et ses trois frères ont été tués, aura l’honneur d’allumer une torche lors de la cérémonie officielle de Yom HaAtsmaout, jour de l’indépendance de l’État d’Israel, qui aura lieu le mois prochain.

Shabo avait neuf ans lorsqu’il a été grièvement blessé par balle lors de l’attaque du 20 juin 2002 dans l’implantation d’Itamar en Cisjordanie, perdant une partie de sa jambe droite.

Shabo vit maintenant dans la ville centrale de Ramat Gan.

« C’est très excitant. Depuis qu’on me l’a dit je suis euphorique, un peu sous le choc, je n’ai pas encore tout à fait réalisé », a-t-il déclaré à la Douzième chaîne jeudi.

Allumer une torche le jour de Yom HaAtsmaout est considéré comme l’un des plus grands honneurs de l’État et est proposé à quelques privilégiés chaque année.

« Je suis amputé de la jambe droite, et suite à la blessure dans laquelle mes trois frères et ma mère ont été tués, j’ai commencé à faire du sport pour ma rééducation », a déclaré Shabo.

« Une fois que j’ai réalisé que j’aimais vraiment ça et que ça me donnait beaucoup de force, j’ai fait du sport une très grande partie de ma vie. J’ai été nageur professionnel pendant huit ans et je joue au basketball en fauteuil roulant depuis 11 ans », a-t-il ajouté.

Shabo a déclaré qu’il emportait partout avec lui le souvenir de l’attaque terroriste.

« Je n’ai pas le choix. Chaque fois que je prends mes béquilles ou ma prothèse, cet événement m’accompagne. Il m’accompagne à chaque match. À chaque tournoi dans lequel je représente le pays, je commence par dire ‘Maman, c’est pour toi’ », a-t-il déclaré à la chaîne.

« C’est une grande source de fierté pour moi d’être un représentant des survivants de la terreur » lors de la cérémonie, a-t-il déclaré.

Shabo rejoindra 11 autres personnes qui allumeront des torches, dont le commandant de l’unité antiterroriste de la police de Yamam, qui se présentera déguisé.

La cérémonie, marquant le 74e jour de l’indépendance d’Israël, devrait avoir lieu le 4 mai.

Shira Isakov et Adi Guzi allument une torche lors de la cérémonie du 73e anniversaire de la fête de l’indépendance, qui s’est tenue au mont Herzl, à Jérusalem, le 14 avril 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Culture et des Sports Chili Tropper a annoncé que la cérémonie centrale du Jour de l’Indépendance n’inclura pas de feux d’artifice, en raison des inquiétudes concernant l’impact qu’ils ont sur les anciens combattants souffrant de trouble de stress post-traumatique.

« La cérémonie mettra l’accent sur le bien commun », a déclaré Tropper, affirmant que « la cérémonie d’allumage de la torche appartient à tout le monde, dans toutes les situations politiques ».

Cette année, les festivités ne comprendront pas d’allocution du Premier ministre – un retour aux anciennes coutumes, qui avaient été récemment modifiées sous l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu. Le Premier ministre Naftali Bennett sera présent, mais ne prendra pas la parole.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...