Rechercher

Un sympathisant nazi qui a pris d’assaut le Capitole condamné à 4 ans de prison

Selon le juge, Timothy Hale-Cusanelli, dont la "moustache hitlérienne" lui a valu une certaine notoriété, était motivé par ses "commentaires sexistes, racistes et antisémites"

Timothy Hale-Cusanelli. (Crédit : Ministère de la Justice)
Timothy Hale-Cusanelli. (Crédit : Ministère de la Justice)

JTA – Un réserviste de l’armée américaine et responsable de la sécurité sur une base de la Navy, qui a participé aux émeutes du 6 janvier 2021 au Capitole américain, connu pour avoir tenu des propos antisémites et suprémacistes, a été condamné jeudi à quatre ans de prison.

Timothy Hale-Cusanelli, qui arborait une « moustache hitlérienne » et était connu pour plaisanter sur le fait de tuer et de manger des Juifs, a été filmé participant aux émeutes au Capitole, entraînant des personnes à l’intérieur du bâtiment dans le cadre des efforts déployés par une foule d’extrémistes dans le but d’empêcher le Sénat de certifier l’élection de Joe Biden à la présidence.

Hale-Cusanelli, un résident âgé de 32 ans de Colts Neck, dans le New Jersey, était employé comme agent de sécurité armé pour la station d’armement naval Earle, dans le New Jersey, lorsqu’il a participé aux émeutes du 6 janvier.

En mai, un jury l’a reconnu coupable d’obstruction aux procédures du Congrès lors de certification de la victoire électorale du président américain Joe Biden, en 2020. Les procureurs ont déclaré que Hale-Cusanelli a menti lorsqu’il a témoigné à son procès qu’il ne savait pas que le Congrès siégeait au Capitole ou que sa session conjointe pour certifier le vote du collège électoral s’y déroulait le 6 janvier.

Lors de la condamnation de Hale-Cusanelli, le juge Trevor N. McFadden du tribunal de district des États-Unis pour le district de Columbia, a déclaré que ses « commentaires sexistes, racistes et antisémites » avaient motivé ses actions le jour fatidique. Hale-Cusanelli ne semblait pas être membre d’un groupe organisé.

Cinquième accusé à être jugé par un jury le 6 janvier, Hale-Cusanelli a attiré l’attention du public en raison de son apparence hitlérienne et de ses antécédents d’activités antisémites et suprémacistes (bien qu’il ait soutenu sans succès lors de son procès que ses commentaires étaient de « l’humour ironique » et non ce en quoi il croyait vraiment, affirmant par ailleurs être mi-juif et mi-Porto-Ricain).

La motion du ministère de la Justice visant à s’opposer à la libération conditionnelle de Timothy Hale-Cusanelli avant son procès sur les accusations découlant de l’émeute du 6 janvier 2021 au Capitole des États-Unis, est photographiée le 24 mai 2022. (Crédit : AP Photo/Jon Elswick)

Il a été maintenu en détention jusqu’à son procès en partie parce que les procureurs ont fait valoir que le natif du New Jersey serait un danger pour la communauté juive locale s’il était libéré.

Les procureurs, qui avaient requis une peine de six ans et six mois, ont réaffirmé ses penchants idéologiques lors de sa condamnation, au cours de laquelle il a été condamné à trois ans de liberté surveillée et à payer 2 000 dollars de dommages et intérêts.

« Il est bien établi dans le dossier que Hale-Cusanelli souscrit aux idéologies de la suprématie blanche et des sympathisants nazis, qui motivent son enthousiasme pour une nouvelle guerre civile et qui ont servi de base à la décision de la Cour avant le procès selon laquelle Hale-Cusanelli était un danger pour la communauté », a écrit le procureur Kathryn Fifield dans son mémorandum sur la peine.

Au moins 880 personnes ont été poursuivis pour crime fédéral lié aux émeutes au Capitole. Environ 400 d’entre elles ont plaidé coupable et plus de 250 ont été condamnées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...