Un terroriste palestino-américain condamné pour le meurtre de Yehuda Guetta
Rechercher

Un terroriste palestino-américain condamné pour le meurtre de Yehuda Guetta

Muntasir Shalabi, 44 ans, a été "condamné sur la base de ses aveux" pour "homicide volontaire, qui équivaut à un meurtre", a indiqué l'armée

Muntasir Shalabi, suspect dans la fusillade qui a eu lieu au carrefour de Tapuah, en Cisjordanie, le 1er mai 2021. (Autorisation)
Muntasir Shalabi, suspect dans la fusillade qui a eu lieu au carrefour de Tapuah, en Cisjordanie, le 1er mai 2021. (Autorisation)

Un terroriste palestino-américain a été condamné pour meurtre mardi par la justice militaire israélienne, après avoir tiré en mai sur un jeune Israélien ayant succombé à ses blessures, a indiqué l’armée.

Muntasir Shalabi, 44 ans, a été « condamné sur la base de ses aveux » pour « homicide volontaire, qui équivaut à un meurtre », a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué, précisant que la peine serait annoncée le 4 octobre 2021.

M. Shalabi, qui avait ouvert le feu début mai depuis une voiture sur des individus à un arrêt de bus près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, a aussi été reconnu coupable « de tentative d’homicide volontaire, possession d’une arme et obstruction à la justice ».

Il avait blessé trois étudiants d’une école talmudique de l’implantation d’Itamar en Cisjordanie. L’un d’eux, Yehuda Guetta, 19 ans, est mort des suites de ses blessures.

Le mois dernier, l’armée israélienne a détruit la maison de Shalabi à Turmus Ayya, un village près de Ramallah en Cisjordanie, ce qu’avait dénoncé les États-Unis, estimant que « le foyer d’une famille entière ne devrait pas être détruit Muntasirpour les actions d’un seul individu ».

Un garçon palestinien passe devant un bâtiment ayant appartenu à Muntasir Shalabi, accusé d’avoir tué un étudiant israélien lors d’une attaque terroriste en mai, après sa démolition par les forces israéliennes dans le village de Turmus Ayya près de Ramallah en Cisjordanie, le8 juillet 2021. (Crédit : JAAFAR ASHTIYEH / AFP)

Cela « exacerbe les tensions et affaiblit les efforts pour faire avancer une solution à deux États », palestinien et israélien, avait estimé Washington.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...