Rechercher

Un YouTubeur US pro-palestinien taxé d’antisémitisme suite à une vidéo sur Twitter

La tentative d'Abdullah Almasmari, de faire témoigner des ultra-orthodoxes new-yorkais contre Israël, a suscité de nombreuses critiques ; l'un d'eux l'a qualifié de "troll"

Abdulla Almasmari, également connu sous le nom de YouTuber Dulla Mulla, à gauche, interviewant des hommes orthodoxes à Brooklyn sur le conflit israélo-palestinien. (Crédit : YouTube)
Abdulla Almasmari, également connu sous le nom de YouTuber Dulla Mulla, à gauche, interviewant des hommes orthodoxes à Brooklyn sur le conflit israélo-palestinien. (Crédit : YouTube)

New York Jewish Week – La vidéo, d’un comédien autoproclamé abordant des Juifs hassidiques dans les rues de Brooklyn et leur demandant leur avis sur le conflit israélo-palestinien, est devenue virale sur un profil twitter juif orthodoxe.

Mais ce n’est certainement pas parce que des Juifs ultra-orthodoxes se seraient réjouis de cette vidéo, qui a d’ailleurs été partagée des milliers de fois et a été vue plus de 250 000 fois sur YouTube depuis qu’elle a été postée par Abdullah Almasmari, également connu sous le nom de Dulla Mulla, le 26 août.

C’est plutôt parce que beaucoup ont jugé la vidéo – dans laquelle Almasmari demande à des passants orthodoxes, entre autres, de « justifier les actions d’Israël envers la Palestine » – profondément offensante.

« C’est antisémite d’aller vers des Juifs américains pris au hasard et de les tenir responsables des actions d’Israël », a écrit Elad Nehorai, un écrivain qui se qualifie lui-même d’ancien hassidique, après avoir partagé la vidéo qui a d’abord été mise en ligne sur un profil Twitter du nom de « Hasidic ». « C’est tout simplement répugnant », a-t-il ajouté.

Il a partagé la vidéo sur Twitter, ce qui a conduit, d’autres personnes du monde orthodoxe en ligne, à la remarquer.

Dans la vidéo, Almasmari se dirige vers des hommes vêtus d’habits traditionnels dans les rues de Crown Heights et de Borough Park un vendredi après-midi, à l’approche du Shabbat. L’un d’eux lui a donné une réponse rabbinique et réfléchie sur ce qu’il pense du « conflit », mais la plupart l’ont carrément ignoré ou lui ont poliment dit de « passer une bonne journée ».

Le rabbin David Bashevkin, un éducateur juif actif sur les réseaux sociaux, a déclaré à la New York Jewish Week qu’Almasmari « a fait quelque chose de mal ».

« C’est à la limite d’un antisémitisme manifeste », a déclaré Bashevkin, qui est directeur du NCSY, un mouvement de jeunesse orthodoxe.

« Simplement parce que j’ai une barbe et des payos (papillotes), je devrais me prononcer sur Israël et la Palestine pour du contenu YouTube ? Je ne pense pas que ce soit juste. »

Les attitudes à l’égard d’Israël au sein de la communauté orthodoxe sont plus diverses que ne pourraient le soupçonner des profanes. Alors que les Juifs orthodoxes modernes ont tendance à se considérer comme sionistes et à avoir des liens personnels et politiques forts avec l’État juif, certains mouvements haredi et hassidiques sont indifférents au gouvernement laïc du pays pour des raisons spirituelles, ou sont même activement anti-sionistes.

Almasmari n’en est pas à sa première vidéo ciblée sur la communauté juive. En mars 2021, Almasmari, qui semble vivre à Detroit, s’est rendu dans un magasin casher du Michigan et a enregistré les réactions de plusieurs Juifs après leur avoir montré un drapeau palestinien avec l’inscription « Libérez la Palestine ». Dans une autre vidéo, il entre dans une épicerie et asperge des Juifs visiblement orthodoxes avec de l’eau provenant d’un vaporisateur.

Almasmari a critiqué le gouvernement israélien et a posté des vidéos de lui-même lors de rassemblements pro-palestiniens.

Bien sûr, certains commentateurs sur Twitter ont défendu Almasmari. « Il ne les tenait pas pour responsables des actions d’Israël, il leur demandait simplement ce qu’ils pensaient de la situation », a écrit l’utilisateur jpuxter, qui partage souvent des tweets pro-palestiniens.

La vidéo YouTube a reçu de nombreux commentaires positifs, l’un d’eux disant « c’est la meilleure vidéo que j’ai vue jusqu’à présent cette année, Libérez la Palestine ».

Il harcelait les gens dans les rues. Les gens se sentaient intimidés.

L’un des échanges de la récente vidéo de Brooklyn est devenu particulièrement viral. On y voit un Juif ultra-orthodoxe aux cheveux roux désarmer Almasmari en disant qu’il ne savait même pas qu’il existait un conflit entre Israël et la Palestine. « De quoi parlez-vous en fait ? » répond le hassidique à Almasmari dans la vidéo.

« Ne savez-vous qu’ils prennent les maisons des gens », lui répond Almasmari.

« Vraiment ? Ils font ça ? » répond le hassidique.

« Et la guerre entre Israël et la Palestine ? » lui demande Almasmari.

« Il y a une guerre maintenant ? » répond le hassidique.

« Vous ne regardez pas les informations ? », dit Almasmari.

« Non, je ne regarde pas les informations. Je pensais qu’il y avait une guerre en Ukraine. C’est fou quand même. Ces guerres doivent cesser », lui répond le hassidique.

En ligne, les gens ont salué le hassidique le qualifiant de « troll d’un niveau supérieur » – un provocateur – pour avoir refusé de mordre à l’hameçon d’Almasmari. Un autre utilisateur de Twitter a posté un mème le comparant à Aryeh Moshe Lieser, l’orthodoxe qui est devenu accidentellement viral plus tôt cette année grâce à son monologue sur l’eau pétillante.

Une personne proche de l’homme dans la vidéo, qui a souhaité rester anonyme, a confirmé à la New York Jewish Week que cet échange « n’était pas une mise en scène ».

« Il harcelait les gens dans la rue », a déclaré la source. « C’était juste avant le coucher du soleil du vendredi, quand les gens sont pressés. Certaines personnes de la communauté se sont plaintes de cet individu. Les gens se sentaient intimidés ».

La source a déclaré que l’homme hassidique est conscient que la vidéo est maintenant devenue virale, et qu’il a trouvé cela « ironique ».

Bashevkin a noté que c’est une période « effrayante » pour les Juifs hassidiques, car ils sont une minorité visible. En juillet 2022, la police de New York (NYPD) a signalé une augmentation de 50 % des crimes de haine par rapport à juillet 2021, les crimes de haine à caractère antisémite ayant augmenté de 114 %. Lundi, la NYPD a déclaré qu’elle allait renforcer sa présence policière à Williamsburg, suite à une série d’attaques récentes contre des Juifs dans la ville.

Une source anonyme au sein de la communauté s’est fait l’écho de cette inquiétude, affirmant que la vidéo « cible des communautés bien spécifiques ».

Le rabbin Mordechai Lightstone, qui dirige un projet high-tech de médias numériques pour le mouvement hassidique Habad-Loubavitch, a qualifié Almasmari de « troll » sur Twitter.

« Nous félicitons ce troll, qui semble être la première personne de l’histoire à être complètement ignorée par tous les Loubavitch de la rue », a déclaré Lightstone, qui vit à Crown Heights.

La page YouTube de Dulla Mulla n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Le membre du conseil municipal de New York, Kalman Yeger, qui représente Borough Park, a déclaré à la New York Jewish Week que la vidéo montre « jusqu’où les antisémites sont prêts à aller pour harceler des Juifs orthodoxes identifiables, et combien ils sont incroyablement polis face à l’antisémitisme ».

« Rien de très inhabituel : harceler des Juifs pour se divertir », a déclaré Yeger.

Flatbush Shomrim, un groupe de surveillance communautaire à Brooklyn, a confirmé qu’Almasmari était bien venu dans le quartier et a dit qu’ils « examinaient l’affaire ».

« Tenir les Juifs collectivement responsables des actions de l’Etat d’Israël » est listé comme un exemple d’antisémitisme dans la définition de l’IHRA (Alliance internationale pour la mémoire de la Shoah).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...