Rechercher

USA: La NYPD renforce ses patrouilles autour des synagogues de Williamsburg

La présence policière accrue intervient dans un contexte de hausse continue des crimes de haine dans la ville, les crimes antisémites ayant augmenté de 114 %

La cheffe de la NYPD, Keechant Sewell, a donné une conférence de presse pour discuter de l'augmentation de la présence de la police locale et annoncer des arrestations dans des incidents de crimes haineux antisémites, à Williamsburg, Brooklyn, le 29 août 2022. (Crédit : WMSGB via JTA)
La cheffe de la NYPD, Keechant Sewell, a donné une conférence de presse pour discuter de l'augmentation de la présence de la police locale et annoncer des arrestations dans des incidents de crimes haineux antisémites, à Williamsburg, Brooklyn, le 29 août 2022. (Crédit : WMSGB via JTA)

NEW YORK JEWISH WEEK – La cheffe de la police de New York (NYPD), Keechant Sewell, a déclaré lors d’une conférence de presse lundi soir que la police allait augmenter les patrouilles près des synagogues de Williamsburg, Brooklyn, en raison d’une augmentation des attaques antisémites dans le quartier.

« À la suite de ces attaques insensées, nous avons déployé des voitures de surveillance des lieux de culte pour patrouiller régulièrement à proximité des synagogues », a déclaré Sewell lors de la conférence de presse sur Lynch Street, à Brooklyn – à l’endroit même où un suspect aurait giflé un homme de 27 ans habillé en vêtements orthodoxes traditionnels, le 22 août.

« Nous avons augmenté les patrouilles autour des lieux sensibles », a-t-elle ajouté.

La présence policière accrue intervient dans un contexte de hausse continue des crimes de haine dans la ville. En juillet 2022, la NYPD a signalé une augmentation de 50 % des crimes de haine par rapport à juillet 2021, les crimes de haine antisémites ayant augmenté de 114 %.

Le 21 août, dans deux incidents distincts, un Juif de 72 ans et un autre de 64 ans ont été aspergés au visage avec un extincteur à Williamsburg. Les trois victimes de ces attaques se rétablissent doucement, selon la police.

« On pense que ces victimes ont été ciblées parce qu’elles étaient juives », a déclaré Sewell. « Personne ne mérite d’être victime d’une telle violence, insensée et haineuse ».

Interrogé mardi sur les détails concernant la sécurité des synagogues, un porte-parole de la NYPD a déclaré à la New York Jewish Week qu’ils « n’ont pas évoqué de déploiements de sécurité particuliers ».

Plusieurs représentants de la communauté juive orthodoxe locale, dont Joel Eisendorfer, conseiller principal au bureau du maire, le président du Conseil de la communauté juive de Williamsburg, le rabbin Moishe Indig, et le président de la United Jewish Organization, Sam Stern étaient présents à la conférence de presse de lundi.

Stern a déclaré à la New York Jewish Week que parfois, la présence policière est « compliquée à voir dans les rues ».

« Nous allons voir s’ils sont vraiment plus visibles », a ajouté Stern. « Le fait que la cheffe de la NYPD soit venue et nous ait accordé ce niveau d’attention signifie qu’ils prennent la chose au sérieux ».

Indig, un activiste communautaire du mouvement hassidique Satmar, a déclaré à la New York Jewish Week qu’il blâmait le système de réforme des cautions, un sujet brûlant dans la politique de la ville de New York. Les progressistes affirment que le système de caution en espèces pèse injustement sur les pauvres et tend à rendre les gens plus désespérés et donc plus instables. Les détracteurs de la réforme des cautions, quant à eux, affirment que le système maintient les suspects violents hors des rues.

« La police fait son travail », a déclaré Indig. « Ils enferment les gens, puis quelques heures plus tard, le gars est de retour dans la rue. Si le système est défaillant, que peut faire la police ? »

Illustration : Des véhicules de police et de sécurité communautaire lors d’un événement juif à Brooklyn, à New York, le 19 mai 2022. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

Il ajoute que si une forte présence policière devant les synagogues est un début, cela pourrait ne pas être suffisant. « Il y a eu trois crimes de haine la semaine dernière, aucun n’était devant une synagogue », a déclaré Indig. « Cela va-t-il aider si cela se passe à deux pâtés de maisons de la synagogue ? Probablement pas ».

Sewell a déclaré lundi que les arrestations par la Hate Crimes Task Force sont en hausse de plus de 100 % cette année, avec des arrestations pour des attaques contre des New-Yorkais juifs en hausse de 45 % – ce qui comprend les auteurs présumés des attaques à Williamsburg de la semaine dernière.

Carrington Maddox, un homme âgé de 31 ans, a été inculpé jeudi dernier pour agression, harcèlement aggravé et de menaces en tant que crime de haine pour avoir giflé un Juif de 27 ans dans une rue de la ville dans l’après-midi du 22 août. Un garçon de 14 ans a été inculpé lundi pour des agressions à l’extincteur.

Sewell a ajouté que la NYPD a également augmenté le nombre de Neighborhood Coordination Officers (NCOS), des officiers qui servent de liaison entre la police et la communauté.

« Votre police sera toujours là pour tous les New-Yorkais », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...