Rechercher

Une apparition de Noa Tishby dans une émission de Fox News entraîne la polémique

L'envoyée israélienne pour la lutte contre l'antisémitisme a estimé, sur le plateau, que les conservateurs étaient maltraités, comme Israël, par les médias mainstream américains

L’actrice Noa Tishby, envoyée spéciale de l’État juif dans la lutte contre l’antisémitisme et contre la délégitimation d’Israël, a pris part, mardi, à une émission de Fox News, aux côtés de différents intervenants, qui s’est intéressée à l’arrestation du mari de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre. Elle a profité de l’occasion pour faire la comparaison entre le traitement des conservateurs par les médias américains et la partialité présumée de la presse à l’égard d’Israël.

Tandis que les apparitions sur Fox News ou sur d’autres chaînes d’orientations politiques différentes sont habituelles pour les responsables israéliens, cette participation à un panel ouvertement militant et traitant de questions relatives à la politique intérieure américaine est sortie de l’ordinaire.

Tishby, qui a été nommée au mois d’avril, n’est pas rémunérée par l’État, mais elle a été préparée pour l’émission par le porte-parole du Consulat israélien à New York, qui a déclaré qu’elle s’était saisie de cette occasion pour évoquer la question de l’antisémitisme.

Les quatre animateurs de l’émission « Outnumbered » avaient toutefois d’autres préoccupations à l’esprit et ils ont évoqué le « privilège libéral » dont profiterait Paul Pelosi, l’époux de la présidente de la Chambre, affirmant que les médias avaient ignoré sa récente arrestation pour conduite en état d’ivresse et que la police avait été réticente à publier sa photo.

Julie Banderas, l’une des animatrices, a exprimé sa surprise face au manque de prudence de Pelosi au volant en raison de son implication dans un accident qui avait entraîné la mort de son frère, il y a 65 ans.

C’est à ce moment-là que Harris Faulkner, un autre présentateur, s’est adressé à Tishby, lui disant qu’elle avait les yeux « écarquillés comme des soucoupes » et qu’elle semblait avoir eu un « une réaction viscérale » en écoutant l’histoire de Pelosi.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid (à gauche) et l’envoyée spécial contre l’antisémitisme et la délégitimation d’Israël, Noa Tishby, au ministère des Affaires étrangères, le 11 avril 2022. (Crédit : Ministère des Affaires étrangères)

L’envoyée israélienne a répondu qu’elle ignorait l’existence de cet accident de 1957 avant de dire que la couverture médiatique de l’arrestation de Paul Pelosi entrait dans le cadre « du deux poids, deux mesures manifeste des médias ».

Elle a ensuite évoqué un complot d’assassinat présumé qui avait visé le magistrat à la Cour suprême Brett Kavanaugh, affirmant que le sujet « a à peine été abordé dans les médias mainstream ».

« C’est quelque chose que j’ai remarqué aussi en tant qu’Israélienne parce que… Parlons donc du deux poids, deux mesures en ce qui concerne la couverture d’Israël ou en ce qui concerne le conflit au Moyen-Orient », a-t-elle ajouté, affirmant que les médias s’étaient focalisés sur les actions israéliennes pendant le conflit à Gaza du mois de mai 2021, ignorant par ailleurs les plus de 4 000 roquettes tirées par le Hamas.

« C’est quelque chose qu’il faut régler et dénoncer, qu’il s’agisse d’une information locale américaine ou d’une information à l’international », a continué Tishby.

Au cours de l’émission, ultérieurement, Tishby est intervenue dans une discussion consacrée à l’âge de Joe Biden et à la manière dont il pourrait avoir un impact sur ses chances de réélection avant d’affirmer que l’économie serait le problème au cœur du prochain scrutin présidentiel.

« Je regarde les prix du gaz et je me dis que cela devrait être le problème sur lequel les Démocrates se penchent, ainsi que les Républicains », a déclaré Tishby, ancienne star de soap opera née en Israël devenue productrice à la télévision et qui s’est installée à Los Angeles, devenant une fervente défenseuse d’Israël sur les réseaux sociaux.

Itay Milner, porte-parole du Consulat israélien qui a préparé Tishby pour l’émission, a défendu sa participation très critiquée sur les réseaux sociaux en écrivant sur Twitter que « l’antisémitisme est un problème suffisamment important pour qu’il soit abordé dans n’importe quel panel, en particulier dans le cadre d’une émission regardée par des millions de téléspectateurs ».

Il a refusé de répondre à une question lui demandant si Tishby avait été informée des sujets de discussion qui seraient évoqués dans l’émission de Fox News.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...