Rechercher

L’israélo-américaine Noa Tishby nommée par Lapid envoyée contre l’antisémitisme

Pour l'actrice et ardente défenseure d’Israël sur les réseaux sociaux, antisionisme et antisémitisme « sont les deux faces d'une même pièce »

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid (à gauche) et l’envoyée spécial contre l’antisémitisme et la délégitimation d’Israël, Noa Tishby, au ministère des Affaires étrangères, le 11 avril 2022. (Crédit : Ministère des Affaires étrangères)
Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid (à gauche) et l’envoyée spécial contre l’antisémitisme et la délégitimation d’Israël, Noa Tishby, au ministère des Affaires étrangères, le 11 avril 2022. (Crédit : Ministère des Affaires étrangères)

Le ministre des Affaires étrangères, Yair Lapid, a nommé lundi l’actrice et écrivaine israélo-américaine, Noa Tishby, première envoyée spéciale contre l’antisémitisme et la délégitimation d’Israël.

Tishby, ex-star du petit écran née en Israël et installée à Los Angeles, où elle est devenue une fervente partisane d’Israël sur les réseaux sociaux, « agira au nom du ministère des Affaires étrangères pour mener des initiatives dans le monde entier devant des publics importants, susciter un dialogue international et réagir aux actes antisémites », a déclaré le bureau de Lapid dans un communiqué.

« La création de ce poste et la nomination de Noa Tishby est une nouvelle étape pour renforcer Israël et la lutte contre l’antisémitisme à l’échelle internationale, à un moment où les Juifs sont une fois de plus confrontés à une résurgence alarmante de l’antisémitisme », a déclaré Lapid, qualifiant l’actrice âgée de 44 ans de « l’une des personnalités juives les plus influentes du monde ».

Dans une déclaration vidéo publiée par le bureau de Lapid, Tishby a souligné que l’antisionisme et l’antisémitisme « étaient les deux faces d’une même pièce ».

Elle a rappelé la recrudescence des attaques perpétrées contre les Juifs dans le monde entier pendant et après la guerre de Gaza en mai dernier, affirmant que « le danger auquel sont confrontés les Juifs et l’État d’Israël est plus grand maintenant qu’à tout autre moment depuis la Seconde Guerre mondiale et la Shoah ».

Tishby a grandi à Tel Aviv et servi dans l’armée israélienne comme chanteuse dans un orchestre militaire. Elle est devenue célèbre pour son rôle dans le feuilleton « Ramat Aviv Gimmel ». Elle a ensuite coproduit l’émission de télévision « In Treatment », spin-off américain de la série israélienne à succès « Betipul », qu’elle a vendu à HBO.

Ces dernières années, Tishby est devenue très active dans la sensibilisation à la cause israélienne.

L’an dernier, elle avait publié  Israël : guide facile pour comprendre le pays le plus incompris, qu’elle décrit comme une histoire d’Israël et du sionisme.

L’annonce de Lapid intervient moins de deux semaines après que la confirmation par le Sénat américain de Deborah Lipstadt comme envoyée spéciale contre l’antisémitisme.

Mais contrairement à Lipstadt, historienne de la Shoah qui a été promue au rang d’ambassadeur, Tishby ne sera pas employée par le gouvernement. Il s’agit d’un poste non rémunéré, créé par le ministère des Affaires étrangères, et qui ne nécessitera pas de confirmation de la part du gouvernement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...