Une artiste ukrainienne offre un cadeau d’anniversaire sablonneux à Israël
Rechercher

Une artiste ukrainienne offre un cadeau d’anniversaire sablonneux à Israël

En l'honneur des 70 ans d'Israël, l'artiste ukrainienne Kseniya Simonova offre à l'Etat juif une histoire de 7 minutes réalisée en sable au son de la chanson 'Jérusalem'

  • L'art en sable de Kseniya Simonova raconte l'histoire du peuple juif depuis sa création jusqu'à aujourd'hui (Autorisation)
    L'art en sable de Kseniya Simonova raconte l'histoire du peuple juif depuis sa création jusqu'à aujourd'hui (Autorisation)
  • Cett hommage se fait à travers les yeux d'un petit garçon au cours des siècles qui passent (Autorisation)
    Cett hommage se fait à travers les yeux d'un petit garçon au cours des siècles qui passent (Autorisation)
  • L'artiste en sable ukrainienne Kseniya Simonova a créé un hommage à Israël à l'occasion de son 70ème anniversaire (Autorisation)
    L'artiste en sable ukrainienne Kseniya Simonova a créé un hommage à Israël à l'occasion de son 70ème anniversaire (Autorisation)
  • L'artiste en sable ukrainienne Kseniya Simonova a créé un hommage à Israël à l'occasion de son 70ème anniversaire (Autorisation)
    L'artiste en sable ukrainienne Kseniya Simonova a créé un hommage à Israël à l'occasion de son 70ème anniversaire (Autorisation)
  • L'artiste en sable ukrainienne Kseniya Simonova a créé un hommage à Israël à l'occasion de son 70ème anniversaire (Autorisation)
    L'artiste en sable ukrainienne Kseniya Simonova a créé un hommage à Israël à l'occasion de son 70ème anniversaire (Autorisation)

Israël a reçu d’innombrables messages, fleurs, vidéos et salutations sur les réseaux sociaux du monde entier pour célébrer sa 70ème année d’indépendance, fêtée ce week-end sur le calendrier grégorien.

Dorénavant, l’Etat juif peut ajouter un « film d’art de sable » à ses futures lettres de remerciement.

Kseniya Simonova, une artiste qui travaille avec le sable et ancienne gagnante de l’émission « l’Ukraine a du talent » a réalisé un film de sept minutes entièrement à travers des images faites en sable en hommage à l’Etat juif.

Sur une vidéo YouTube, l’artiste crée et recrée sans relâche des images sur une plaque illuminée au son de « Jérusalem », chanson emblématique d’Ofra Haza.

Selon Simonova, l’oeuvre veut se concentrer sur la « douleur et le chagrin » du peuple juif, retraçant son narratif à au cours des siècles à travers les yeux d’un jeune garçon.

L’ukrainienne Kseniya Simonova, artiste du sable (Autorisation)

Les mains de Simonova se déplacent prestement sur la plaque en rythme avec la musique alors qu’elle développe des scènes qui commencent par l’histoire de la création, abordant les exils variés du peuple juif, l’Holocauste puis, enfin, l’établissement victorieux d’Israël en 1948.

Interrogée par le Times of Israel sur la source d’inspiration de cette création, Simonova, qui n’est pas juive, a répondu par courriel que « ma connexion à Israël est mon amour de l’histoire ».

« Je lis beaucoup et je respecte très profondément la terre sainte même si je ne m’y suis jamais présentée avec mon art et que je n’y ai même jamais été », a-t-elle ajouté.

La carrière de Simonova a décollé sur la scène internationale avec sa victoire, en 2009, dans l’émission « l’Ukraine a du talent » qui a fait d’elle, selon The Telegraph, une « sensation en ligne ».

L’oeuvre qui a amené la victoire à l’artiste racontait l’histoire, par des images de sable, de l’impact laissé sur les Ukrainiens ordinaires par la Seconde Guerre mondiale.

Simonova collabore actuellement avec le Guy Mendilow Ensemble sur la série « Le royaume oublié », un projet qui vise à faire revivre les mélodies Ladino oubliées tout en racontant l’histoire des derniers jours de l’empire ottoman par le biais de la musique, la narration vocale et les images de sable.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...