Une banlieue de Washington projettera un film anti-Israël conté par Roger Waters
Rechercher

Une banlieue de Washington projettera un film anti-Israël conté par Roger Waters

Le Conseil des relations de la communauté juive du Grand Washington a demandé à la municipalité de reconsidérer son intention de projeter du film

Roger Waters lors d'une conférence de presse pour l'exposition ''The Pink Floyd Exhibition: Their Mortal Remains' à Rome, en Italie, le 16 janvier 2018 (Crédit : Ernesto S. Ruscio/Getty Images)
Roger Waters lors d'une conférence de presse pour l'exposition ''The Pink Floyd Exhibition: Their Mortal Remains' à Rome, en Italie, le 16 janvier 2018 (Crédit : Ernesto S. Ruscio/Getty Images)

WASHINGTON (JTA) — Une banlieue du Maryland de Washington DC va projeter un film anti-Israël raconté par Rogers Waters dans le cadre d’une série de documentaires gratuits.

Le film « L’occupation de l’esprit américain » sera diffusé par la municipalité de Takoma Park le 13 juin dans le cadre d’une série d’événements culturels gratuits « Nous sommes Takoma », qui aura lieu dans son centre communautaire.

« ‘L’occupation de l’esprit américain’ est un documentaire captivant qui révèle comment le gouvernement israélien, le gouvernement américain et des groupes de lobby pro-Israël se sont impliqués dans une campagne de propagande depuis des décennies pour façonner la couverture médiatique américaine d’Israël et son occupation des terres palestiniennes », pouvait-on lire sur un texte de présentation de Culture SpotMD, un site internet de culture payé en grande partie par le Comté de Montgomery, où Takoma Park est situé.

Waters, le membre de Pink Floyd, est devenu un activiste du boycott d’Israël.

Le Conseil des relations de la communauté juive du Grand Washington a demandé à la municipalité, une enclave connue pour être libérale qui comprend une florissante communauté juive, de reconsidérer la projection du film.

« En dépit du fait qu’il y a un avertissement déclarant que ‘les opinions exprimées dans le film sont celles des réalisateurs et ne représentent pas nécessairement les opinions des officiels ou du personnel de la ville de Takoma Park’, il est très problématique qu’une autorité utilise de l’argent des contribuables pour présenter un film très controversé, biaisé et à sens unique dans un cadre d’une ‘série culturelle’, et c’est franchement discriminatoire contre la communauté juive », peut-on lire dans la lettre envoyée vendredi au maire et au conseil municipal de Takoma Park.

Le JTA a demandé à la municipalité de commenter le sujet – en vain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...