Une conseillère régionale RN accusée d’avoir tenu des propos révisionnistes
Rechercher

Une conseillère régionale RN accusée d’avoir tenu des propos révisionnistes

Le président PS du groupe a accusé Brigitte Nédelec d'avoir "relativisé ce que fut et doit demeurer la Shoah dans notre mémoire collective"

Brigitte Nédelec, conseillère régionale RN des Pays de la Loire. (Crédit : Photo de campagne / Brigitte Nédelec)
Brigitte Nédelec, conseillère régionale RN des Pays de la Loire. (Crédit : Photo de campagne / Brigitte Nédelec)

Vendredi dernier, lors de la réunion par visioconférence de la commission permanente du conseil régional des Pays de la Loire, Brigitte Nédelec, élue du Rassemblement national (RN), a déclaré : « Les actions éducatives portant sur la Shoah doivent être équilibrées par d’autres actions relatives aux crimes communistes, y compris pendant la Seconde Guerre mondiale. »

Ces propos ont indigné les élus du groupe Serr (Socialiste, écologiste, radical et républicain), a rapporté le journal Ouest-France.

« Cela s’est passé lors des explications de vote sur les actions éducatives de la Région », a expliqué Christophe Clergeau, président PS du groupe. « Après avoir tenu ces propos indignes, Brigitte Nédelec a été rejointe par Pascal Gannat, le président du groupe Alliance pour les Pays de la Loire (ex-RN), qui a fait le parallèle entre la Shoah et les guerres de Vendée. »

« Ces propos, qui visent à relativiser ce que fut et doit demeurer la Shoah dans notre mémoire collective, sont insupportables », a ajouté Christophe Clergeau. « Ils témoignent a minima du révisionnisme dont l’extrême droite est coutumière. »

Le responsable a indiqué que la présidente de la Région, Christelle Morançais (LR), avait mis un terme à l’échange à ce sujet, ajoutant qu’il aurait souhaité qu’elle les condamne fermement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...