Rechercher

Une cyber-autorité alerte les Israéliens contre des messages WhatsApp dangereux

La tentative apparente d'hameçonnage, via un lien permettant de rejoindre un groupe sur l'application de messagerie, a été largement diffusée

Cette capture d'écran montre l'apparent message malveillant, largement perturbé sur la plateforme de messagerie WhatsApp, le 29 décembre 2021. (Capture d'écran : Channel 12)
Cette capture d'écran montre l'apparent message malveillant, largement perturbé sur la plateforme de messagerie WhatsApp, le 29 décembre 2021. (Capture d'écran : Channel 12)

Mercredi, la Direction nationale du cyber-espace a alerté les Israéliens qu’un message WhatsApp largement diffusé semblait être une tentative d’hameçonnage.

Les messages en question étaient rédigés en anglais ou en hébreu et comprenaient un lien invitant les destinataires à rejoindre un groupe WhatsApp prétendant offrir des conseils boursiers, selon la Douzième chaîne israélienne.

Cette dernière a déclaré que, selon la cyber-autorité, les messages malveillants provenaient de plusieurs pays et conduisaient à une demande de données personnelles.

Pour le moment, le nombre d’Israéliens victimes de cette arnaque n’a pas pu être mesuré tout comme l’étendue des dommages causés.

Il n’y a aucune certitude non plus sur le but poursuivi par les auteurs des messages – une éventuelle extraction de données financières ou l’infection des smartphones des utilisateurs par des chevaux de Troie.

La cyber-autorité a conseillé aux utilisateurs de WhatsApp de ne pas cliquer sur des liens inconnus.

En octobre, la cyber-direction a émis un avertissement général à l’intention des entreprises israéliennes afin qu’elles soient conscientes des cyberattaques potentielles, le pays étant confronté à une recrudescence des tentatives de piratage.

Les attaques peuvent être signalées directement en composant le 119.

Au début du mois, le géant israélien de la cybersécurité Check Point a déclaré qu’un groupe de pirates identifié au régime iranien utilisait une vulnérabilité informatique qualifiée d’une des pires jamais vues pour attaquer des cibles israéliennes.

L’Iran et Israël se sont engagés dans une « guerre de l’ombre », avec notamment plusieurs attaques signalées contre des navires israéliens et iraniens, que les deux pays se sont mutuellement attribuées, ainsi que des cyberattaques.

Ce mois-ci également, Israël a mené une simulation avec 10 pays, pendant 10 jours, d’une cyber-attaque majeure contre le système financier mondial par des acteurs « sophistiqués », dans le but de minimiser les dommages causés aux banques et aux marchés financiers.

Les responsables israéliens ont déclaré que la coopération internationale était le seul moyen de contrer la menace de cyberattaques majeures.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...