Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Une dizaine de citoyens occidentaux toujours captifs en Iran

L'Iran affirme que ces personnes sont détenues en vertu d'une décision judiciaire, leurs soutiens clament leur innocence et des ONG les considèrent comme des "otages" utilisés par Téhéran pour obtenir la libération d'Iraniens détenus à l'étranger

Illustration : La prison d'Evin en Iran. (Crédit : CC BY-SA 2.0 Ehsan Iran/Wikipedia)
Illustration : La prison d'Evin en Iran. (Crédit : CC BY-SA 2.0 Ehsan Iran/Wikipedia)

La République islamique d’Iran retient encore une dizaine de ressortissants occidentaux, après la libération mercredi du Français Louis Arnaud, qui était détenu depuis septembre 2022.

L’Iran affirme que ces personnes sont détenues en vertu d’une décision judiciaire. Leurs soutiens clament leur innocence et des ONG les considèrent comme des « otages » utilisés par Téhéran pour obtenir la libération d’Iraniens détenus à l’étranger.

France

Une enseignante française, Cécile Kohler, et son compagnon, Jacques Paris, ont été arrêtés en mai 2022 pour « espionnage » alors qu’ils faisaient du tourisme en Iran. En septembre 2023, la justice iranienne a fait savoir que l’enquête les visant était terminée, ouvrant la voie à un éventuel procès.

Un autre Français, prénommé Olivier dont le nom n’a pas été rendu public, est détenu en Iran depuis octobre 2022 mais les circonstances de son arrestation restent inconnues.

Une femme, tenant une photo de l’enseignante française Cécile Kohler, détenue en Iran depuis mai 2022 avec son compagnon Jacques Paris, participe à un rassemblement place de la République à Paris, le 23 mars 2024, pour soutenir et demander la libération des quatre citoyens français détenus en Iran. (Crédit : Kiran Ridley/AFP)

Suède

Ahmadreza Djalali, un universitaire Irano-Suédois, a été arrêté lors d’une visite en Iran en avril 2016 et condamné à mort en 2017 pour « espionnage » au profit d’Israël. Il est toujours menacé d’exécution.

Johan Floderus, un diplomate suédois de l’Union européenne âgé de 33 ans, a été arrêté en avril 2022 à l’aéroport de Téhéran, lors d’un séjour touristique. Accusé, lors de son procès en janvier, d’avoir coopéré « à une grande échelle » avec Israël, il attend le verdict mais risque la peine de mort.

Un homme possédant la citoyenneté suédoise et iranienne a été arrêté fin 2023 « sans raison apparente », selon les autorités suédoises.

Photo prise le 13 février 2017 d’un tract lors d’une manifestation devant l’ambassade d’Iran à Bruxelles pour Ahmadreza Djalali, un universitaire iranien détenu à Téhéran depuis près d’un an et qui aurait été condamné à mort pour espionnage. (Crédit : DIRK WAEM / Belga / AFP)

Un Suédois, âgé d’une vingtaine d’années, est par ailleurs détenu en Iran depuis « début janvier », selon le ministère suédois des Affaires étrangères, des médias suédois affirmant toutefois qu’il s’agit d’un homme recherché en vertu d’un mandat international.

Allemagne

Ressortissante à la double nationalité allemande et iranienne, Nahid Taghavi a été arrêtée en octobre 2020 et condamnée en août 2021 à dix ans et huit mois d’emprisonnement pour « appartenance à un groupe illégal » et « propagande contre le régime », selon sa fille.

Nahid Taghavi. (Crédit : Twitter ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Jamshid Sharmahd, un dissident irano-allemand, a été arrêté en août 2020. Fin avril 2023, la Cour suprême iranienne a entériné sa condamnation à mort pour son implication présumée dans un attentat contre une mosquée perpétré en 2008, qui avait fait 14 morts.

Cette photo non datée fournie par la famille de Jamshid Sharmahd montre l’homme de 65 ans originaire de Glendora, en Californie. (Crédit : Famille Sharmahd via AP)

Royaume-Uni

Mehran Raoof, un Irano-Britannique militant pour les droits humains, a été arrêté en octobre 2020 et s’est vu infliger en août 2021 dix ans et huit mois de prison, selon Amnesty International.

Autriche

Un Autrichien dont l’identité n’a pas été révélée est aussi détenu pour des raisons encore inconnues.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.