Une Israélienne insulte violemment un homme noir, les témoins restent muets
Rechercher

Une Israélienne insulte violemment un homme noir, les témoins restent muets

Une femme, confondant apparemment un homme d'origine éthiopienne avec un demandeur d'asile africain, l'accuse de ruiner le sud de Tel-Aviv

Une femme a été filmée en train d’insulter racialement un homme d’origine éthiopienne dans un supermarché israélien, alors que les clients restent silencieux.

Adamo Tagenia, âgé d’une trentaine d’années, faisait ses courses à Ramat Gan, dans la banlieue de Tel Aviv, lorsqu’une femme qui a été identifiée par le prénom Varda a commencé à lui crier dessus, apparemment sans la moindre raison.

L’incident a été filmé par Tagenia et mis en ligne lundi par sa soeur.

La femme, prenant apparemment Tagenia pour un demandeur d’asile africain, a déclaré que des individus comme lui « tuaient les habitants du sud de Tel-Aviv ».

Beaucoup de résidents du quartier, qui ont vu affluer des dizaines de milliers de migrants soudanais et érythréens au cours de la dernière décennie, accusent les nouveaux venus du déclin de la classe ouvrière et les accusent de propagation du crime. Leur opposition a contribué à une décision gouvernementale controversée – actuellement portée devant les tribunaux – demandant que tous les Africains soient expulsés.

Une femme pleure devant un mémorial au sud de Tel Aviv le 21 octobre 2015 pour Haftom Zarhum, un érythréen qui a été pris pour un terroriste. Zarhum a été abattu puis battu par une foule en colère. (Tomer Neuberg / Flash90)

La sœur de Tagenia, Sarit, qui a téléchargé la vidéo sur Facebook lundi, a déclaré que la femme avait commencé par demander à son frère s’il était originaire du Soudan ou de l’Erythrée. Quand il lui a répondu que cela ne la concernait pas, Varda a éclaté dans un monologue raciste.

« Allez vivre au sud de Tel Aviv. Nous verrons ce que vous ferez là-bas, » a-t-elle crié.

« Ce sont des ordures, n’est-ce pas ? » continua-t-elle et, en remarquant que Tagenia filmait, elle a ajouté : « Vas-y, espèce de salaud, filme-moi jusqu’à demain. »

On entend Tagenia demander à ceux qui l’entourent : « Avez-vous entendu, avez-vous entendu ? », Mais personne ne répond.

La femme a également appelé Tagenia « kushi », un terme très péjoratif pour les noirs. « Tu es noir et ton âme est noire », a-t-elle crié.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre des habitants du sud de Tel Aviv, lors d’une tournée dans le quartier le 31 août 2017. (Miriam Alster / Flash90)

Quand Tagenia a dit calmement à la femme, « Varda, tu es une vieille dame », elle a rétorqué, « Tu ne me fais pas peur. Bouge, sors de mon visage. Je ne veux pas te voir. Je suis sur le point de vomir. »

Dans son post Facebook, Sarit Tagenia a dénoncé les autres personnes présentes dans le magasin, personne n’est intervenu et a félicité son frère pour son sang-froid.

« Le plus triste est qu’aucun des clients du supermarché n’a ouvert la bouche contre le comportement écoeurant de cette femme. Je suis fier de mon frère pour sa patience, car peu de gens se seraient comportés comme ça. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...