Une Israélienne lauréate d’un prix pour un tissu qui s’éclaire la nuit
Rechercher

Une Israélienne lauréate d’un prix pour un tissu qui s’éclaire la nuit

Anai Green, l'une des quatre femmes à avoir remporté le Women4Climate Tech Challenge, a créé un tissu qui incorpore des cellules photovoltaïques

Illustration réalisée par Anai Green de son tissu utilisable en plein air, qui donne de l'ombre et incorpore des cellules photovoltaïques pour éclairer la nuit, qui a été récompensé, cette année, au Women4Climate Tech challenge. (Autorisation : Anai Green)
Illustration réalisée par Anai Green de son tissu utilisable en plein air, qui donne de l'ombre et incorpore des cellules photovoltaïques pour éclairer la nuit, qui a été récompensé, cette année, au Women4Climate Tech challenge. (Autorisation : Anai Green)

Une créatrice israélienne a été désignée mardi comme étant l’une des quatre lauréates d’un challenge technologique dans le domaine du climat pour son développement d’un tissu extérieur servant pour ombrager les milieux urbains et qui est doté de cellules solaires organiques qui permettent de fournir un éclairage pendant la nuit.

Le challenge, dont c’est la deuxième édition, est organisé par Women4Climate, un groupe de femmes maires, entrepreneures, innovatrices, étudiantes, scientifiques et activistes dont l’objectif est de renforcer la participation et le leadership des femmes dans la mise en place d’un futur durable.

Le « Lumiweave » d’Anai Green a été créé, entre autres, pour l’éclairage linéaire doux. Il peut être utilisé pour fabriquer de nombreux produits – parapluies ou grandes canopées.

Green va expérimenter son matériel dans sa vie natale de Tel Aviv-Jaffa qui est, cette année, l’une des quatre villes-hôtes du C40. Le groupe C40 rassemble plus de 40 métropoles mondiales agissant contre le changement climatique. Les trois autre innovatrices à avoir remporté le prix, cette année, testeront leurs produits à Lisbonne, Stockholm et Los Angeles.

Anai Green, originaire de Tel Aviv-Jaffa. (Autorisation : Anai Green)

Les quatre lauréates se partageront une récompense de 50 000 dollars, parrainée par le groupe Velux.

Réagissant à cette distinction, Ron Huldai, le maire de Tel Aviv-Jaffa, a déclaré que « l’une des plus grandes inquiétudes concernant le changement climatique à Tel Aviv-Jaffa, ce sont les températures en hausse – un défi formidable que nous devrons relever ces prochaines années. La structure Lumiweave, tout en apportant de l’ombre, apporte une solution unique à ce problème. Nous sommes très excités à l’idée de travailler avec Anai Green pour tester cette solution, là où elle est le plus nécessaire ».

Les autres lauréates, cette année, sont Lorena Gordillo Dagallier de Cambridge, au Royaume-Uni, qui est parvenue à mettre en œuvre son initiative « open-seneca » — la construction de réseaux de capteurs à bas coût examinant la qualité de l’air dans les villes en utilisant la science citoyenne ; et Meiling Gao et Vivian Bi, toutes deux originaires de Californie, qui ont remporté la distinction grâce à leur projet conjoint, « Clarty », un système de contrôle de l’air extérieur et intérieur à bas coût qui fournit des données sur la qualité de l’air en temps réel.

« Quand les femmes ont la chance d’innover, d’inventer et de diriger, nos économies, nos familles et notre environnement n’en vont que mieux », a commenté le président du groupe C40 Eric Garcetti, également maire de Los Angeles. « Women4Climate Tech Challenge nous donne la capacité de mettre entre les mains des femmes le pouvoir de sauver notre planète – en présentant des solutions audacieuses pour nos villes et en plaçant les femmes sur le devant de la scène en ce qui concerne nos efforts globaux visant à combattre la crise du climat. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...